Forum test Soko

.
 

Partagez|

Fiche Edna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Fiche Edna Dim 18 Juin - 16:08



Edna Schmidt


prénom nom : Edna Schmidt + date de naissance : Née le 19 Mars 1986 + lieu de naissance : Oberstdorf, Bavière + âge : 31 ans + nationalité : Allemande + métier : Agent de la résistance et serveuse au ... (bar louche d'Anacostia)

statut civil : Célibataire + orientation sexuelle : Hétérosexuelle

caractéristiques (pouvoir, particularités) : Cryokinésie (Edna a le pouvoir de créer et contrôler la glace, pratiquement à volonté. Son pouvoir se rapproche assez de celui d'Elsa dans le film Frozen mais il lui est impossible de s'en servir quand il fait trop chaud. Elle peut l'utiliser jusqu'à maximum 32°C bien qu'elle n'ai jamais tenté de le faire quand il fait plus chaud. Cela lui demande trop d'énergie et engendre des migraines et parfois des saignements de nez.) + Excellente combattante en corps à corps + Très bon maniement des armes à feu

regret modifié : Edna n'a jamais accepté la mort de sa mère et son enrôlement de force au sein de la branche allemande d'HYDRA. Elle a bien rejoint les Etats-Unis mais de son propre chef pour intégrer d'abord le SHIELD puis la résistance à la fin de l'organisation.

affiliation : Résistance + célébrité : ft Peyton List
Froide : Edna n'est pas l'exemple même de la jeune femme accueillante ou même ouverte aux autres. C'est plutôt tout le contraire. En accord avec son statut d'inhumaine contrôlant la glace, elle peut être d'une froideur à toute épreuve. Il est rare de la voir rire et les rares qui ont essayé de la faire sourire ont échoué. C'est une jeune femme qui ne décroche que rarement les mâchoires pour parler à quelqu'un et quand elle le fait, elle utilise un ton qui glacerait quiconque lui aurait adressé la parole sans un besoin urgent.
Pessimiste : Elle voit facilement le mauvais côté des choses et ceux qui essayent de lui témoigner un peu d'optimisme ont échoué. Elle n'a que très peu d'espoir que cela soit concernant sa vie ou celle de l'humanité. Elle voit toujours le verre à moitié vide, c'est sa marque de fabrique.
Bordélique : Autant être honnête tout de suite. Edna vit dans un bordel sans nom. Elle laisse tout trainer et n'aime pas ranger. Mais elle aime son bordel et retrouve toujours tout ce qu'elle cherche. Ce qui n'est pas le cas quand elle range. Elle a un petit bordel organisé comme elle le dit si bien.
Lunatique : Il est assez difficile de cerner Edna et surtout son humeur. Elle change beaucoup, lunatique qu'elle est. Elle peut être d'assez bonne humeur le matin et d'une humeur exécrable le soir. Surtout si vous avez le malheur de lui parler de sa famille, c'est un sujet tabou. Autant être clair, Edna n'est que rarement de bonne humeur.
Rigide : Dans le genre rigide, Edna en tient une couche. Elle ne connait pas la clémence et condamne facilement les autres pour une petite erreur. C'est en partie pour cela qu'elle travaille seule et qu'elle refuse de la compagnie. Quand on est seule, on ne peut pas être trahit, voilà ce qu'elle répète toujours à qui veut bien l'entendre.
En réalité, Edna souffre énormément. Elle a érigé une carapace de glace entre les gens et son coeur et n'acceptera jamais que quelqu'un passe cette barrière. Alors, elle accentue ses défauts, pensant que personne ne sera capable de s'attacher à elle avec tout cela. Elle a trop souffert à la mort de sa mère qu'elle a décidé qu'elle ne dépendrait de personne à l'avenir.
Généreuse : Même si rares sont les personnes qu'elle apprécie, c'est une jeune femme qui sera toujours capable de se plier en quatre pour satisfaire ses proches. Elle voudra toujours les rendre heureux et fiers, même si pour cela, elle doit se détruire, comme c'est actuellement le cas avec son père.
Réaliste : Edna a la tête sur les épaules, elle ne se laissera jamais embobiné par de doux mots. Qualité ou défaut? Selon la jeune femme, c'est une qualité. Elle ne se laissera ainsi jamais mené par le bout du nez et aura toujours la tête sur les épaules. Ce n'est pas une rêveuse, elle a les pieds sur terre et sait ce qu'elle doit faire.
Courageuse : Elle n'hésitera jamais à se mettre en danger pour protéger les personnes qu'elle aime. Ils sont certes rares mais ils existent. Certains pourraient la considérer comme casse-cou mais elle analyse toujours rapidement la situation avant de se lancer à l'aventure. Elle pense avant tout à la sécurité de ses proches mais également à la sienne.
Attachante : Les rares personnes qui ont réussi à franchir la barrière autour du coeur de la jeune femme ont eu la chance de découvrir une jeune femme terriblement attachante, une petite fille qui a toujours besoin d'être rassurée et qui est du genre câline.
Déterminée : Edna met toujours du coeur dans tout ce qu'elle fait. Elle est du genre têtue et arrivera toujours à ses fins, même quand il s'agit de ne pas être apprécié. Alors si vous voulez la faire changer d'avis, levez vous tôt car vous allez avoir du travail.

Histoire
Avant de vous parler de moi, je dois vous parler de ma famille… Et quelle famille. Les Schmidt font partis d’une très ancienne famille allemande et croyez-moi, je ne suis pas spécialement fière d’en faire partie. Par le passé, nous avions tout eu dans la famille que cela soit des paysans ou des personnes anoblies par les différents souverains. Nous étions une famille appréciée à Oberstdorf, lieu de naissance de tous les enfants Schmidt et lieu d’habitation de la famille. La Bavière, terre natale d’Elizabeth, reine d’Autriche. Mais également terre natale de Johann Schmidt, mon arrière-grand-père. C’est depuis lui qu’il ne fait pas bon dire que l’on est un Schmidt. Mon arrière-grand-père a très rapidement rejoint Hitler avant la seconde guerre mondiale. Il avait toujours prôné l’existence d’une race supérieure et il s’était retrouvé dans le discours du dictateur. Haut dignitaire nazi, il tenta de devenir le premier super soldat grâce au super sérum d’Erskine. Mais cela n’eut pas le résultat voulu… Il devint crâne rouge et prit le commandement d’une armée secrète, HYDRA. On ne sut jamais ce qu’il advint de lui mais un jour mon arrière-grand-mère, Irène, reçu une lettre lui annonçant la mort de son époux. Elle éduqua seule ses deux enfants, Gwendal et Angela, avec l’aide de ses parents. Gwendal, mon grand-père, hérita des idées perverses de son père et ce fut quasiment normal qu’il rejoigne lui aussi l’organisation HYDRA. Il y fit la rencontre de celle qui deviendra ma grand-mère, Birgit, et ils eurent trois enfants qui entrèrent assez rapidement à HYDRA à leur majorité. L’un d’entre eux, Gerhard Schmidt, tomba amoureux d’une jeune américaine venue en voyage à Oberstdorf et contre l’avis de sa famille, il l’épousa. Cette femme, Amélia, eut beaucoup de mal à accepter l’avis de la famille de son époux concernant une possible race supérieure et concernant également HYDRA. Mais elle l’aimait et passa outre par amour pour lui. Deux ans après le mariage, Amélia tomba enceinte et son époux fut clair, l’enfant rejoindrait les rangs d’HYDRA à sa majorité, tradition familiale oblige. Elle eut beau essayer de parlementer, son époux ne lui laissa guère le choix et neuf mois après, elle donnait naissance à une petite fille.

C’est à Oberstdorf, dans la maison familiale, que j’ai vu le jour. Ma venue était très attendue par toute la famille mais plus encore par mon père. Mais ma naissance ne fut pas la joie que ma mère aurait aimé que cela soit. Après des heures et des heures à souffrir, on lui annonça que son enfant était une petite fille. Hors, la tradition voulait que le premier né de la famille Schmidt soit un garçon. C’est ainsi que l’entente entre mon père et ma mère commença à se détériorer. Mon père essaye de m’inculquer son éducation, la haine de l’autre et la supériorité de notre race. Mais ma mère essayait toujours de s’y opposer, déclenchant des disputes dans la maison avec mon père mais également avec le reste de la famille. J’avais cinq ans quand je surpris une discussion entre mon père et ma grand-mère, assez choquante pour une petite fille comme moi. Je n’oublierais jamais les mots de ma grand-mère, qui demandait clairement à mon père de se débarrasser de cette femme, qu’elle n’était pas digne de lui et de cette famille. Mon père lui répondait toujours qu’il voulait bien mais qu’il ne pouvait pas faire ça pour la fille de cette femme. Il ne m’avait jamais considéré comme sa fille, je le savais. Ma grand-mère leva la main sur mon père en disant qu’il était hors de question de se débarrasser de moi et que je serais un agent d’HYDRA, comme tous les membres de cette famille. Ne comprenant rien, je pris le parti d’aller voir ma mère pour lui parler. Si elle me consola en disant que jamais elle ne m’abandonnerait, elle fut littéralement sous le choc de ce que ma grand-mère disait. Le soir, une nouvelle dispute éclata. Quittant mon lit, je me glissais au rez-de-chaussée avant de voir mon père frapper ma mère. Ce fut le seul et unique coup qu’elle prit car mes oncles arrivèrent rapidement et mirent ma mère dehors. Ils étaient indifférents à ses cris qui demandaient à me dire au revoir, à me voir une dernière fois. Je remontais rapidement dans ma chambre, me cachant sous ma couette. Mon père monta en disant que plus jamais ma mère ne viendrait corrompre mes pensées avec son idéologie de faibles. Je hochais simplement la tête avant de m’endormir. Une fois le divorce prononcé, deux mois après que ma mère ait été mise à la porte, ce fut mon père qui eut ma garde, le juge ayant été corrompu par ma grand-mère et l’argent familial. J’ai passé dix ans à vivre entre la maison familiale et l’appartement miteux de ma mère. Elle avait un droit de visite mais elle ne voulait pas remettre les pieds dans la maison familiale, préférant que je vienne la voir chez elle. Elle continua à m’inculquer ses valeurs de tolérance et d’amour de l’autre, contrecarrant les plans de mon père. Mais un jour, cette visite ne se passa pas comme prévu.

Ma mère avait voulu que je passe après ma journée d’école, dans le plus grand secret. J’avais alors prétexté une soirée chez ma meilleure amie, issue d’HYDRA comme le voulait mon père, pour prévenir que je rentrerais tard. Dans le bus, je me demandais ce que voulait ma mère, pourquoi elle m’avait demandé de passer la voir pour me parler. J’avais trente minutes de trajet en bus entre le collège et le quartier malfamé où ma mère avait trouvé un appartement qu’elle occupait depuis dix ans désormais. Arrivée en bas de l’immeuble, j’eus la flemme de sortir les clés que ma mère m’avait donné dans le plus grand secret alors je décidais de sonner à l’appartement. Mais mon appel fut sans réponse. Je réessayais une deuxième fois mais toujours rien. Pestant contre ma mère qui devait certainement dormir dans son canapé. Je montais au douzième étage par les escaliers, l’ascenseur étant encore une fois en panne. C’était souvent le cas dans cet immeuble mais ma mère était très sportive alors elle montait rapidement l’escalier. Ce qui n’était pas mon cas bien que je sois sportive. Mais j’avais commencé à fumer dans le grand secret alors je perdais petit à petit mon souffle. Ma mère était dans la confidence mais elle n’acceptait que peu cette idée. Arrivée au palier de ma mère, je voulus ouvrir la porte mais elle était fermée. Ce qui était rare quand je venais voir ma mère. Elle avait peut-être oublié que je passais, étrange alors qu’elle m’avait appelé ce matin… Je toquais plusieurs fois à la porte, pestant à voix haute contre ma mère. La voisine sortit de son appartement en disant qu’elle n’avait pas vu ma mère depuis dix heures ce matin, heure de retour de son footing quotidien. Soudain inquiète, je sortis mes clés pour ouvrir la porte. Dans le salon, aucun signe de ma mère et tout était étrangement bien rangé. Cela ne ressemblait pas à ma mère de faire du ménage comme ça, elle était plutôt bordélique. Trait de caractère que je tenais d’elle d’ailleurs. Je n’étais pas très ordonnée comme jeune fille, chose qui énervait souvent ma grand-mère. Je ne comprenais pas pourquoi ma mère ne venait pas m’accueillir, pourquoi elle ne m’avait pas entendu frapper ni sonner quand j’étais en bas. J’allais dans la cuisine, peut-être qu’elle avait fait un malaise. Là encore, aucune trace de ma mère… J’étais terriblement inquiète mais je n’imaginais pas à quel point j’avais tout perdu. J’allais jusqu’à la chambre de ma mère, pensant qu’elle était certainement couché et qu’elle avait mis des boules quiès. Ouvrant la porte de la chambre, je découvris une scène de guerre. Le mobilier était renversé et du sang avait éclaboussé les murs. Le corps de ma mère se trouvait sur le lit, ses yeux fixaient la porte d’entrée et sa gorge était tranchée. La voisine m’avait saisi le bras quand elle avait découvert le drame mais je me défis de son étreinte, me précipitant sur le lit, essayant d’empêcher le sang de couler de son cou. J’avais beau savoir qu’il était trop tard, je ne me voyais pas ne rien faire pour sauver ma mère. A genoux au-dessus de ma mère, j’appuyais fortement mes mains sur sa gorge. Je criais tout ce que je pouvais, disant à ma mère de revenir et de ne pas m’abandonner, de ne pas me laisser aux prises avec ma grand-mère et mon père. La voisine avait dû appeler les secours car ce fut un pompier qui m’écarta de ma mère. Je me débattis avant d’être confié à une unité de secours psychologique. Alors que je gardais le silence, mon père pénétra dans la pièce, furieux de savoir que je lui avais menti. Je compris alors ce qu’il c’était passé. Il avait fait éliminer ma mère… Je n’arrivais pas à croire. Il y eu une enquête mais elle se solda par un non lieu, faute d’élément pour condamner un assassin. Mais je savais que mon père, voire ma grand-mère, avaient voulu se débarrasser de ma mère pour m’avoir sous sa coupe… Jamais je ne leur pardonnerais.

(Intégration à HYDRA) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus rutrum leo quis vehicula molestie. Pellentesque rutrum, justo vitae sagittis pulvinar, sapien velit pretium orci, ut interdum mi diam eget ante. Suspendisse nec mi sed massa tincidunt accumsan in porta risus. Phasellus finibus pretium lacus eget pharetra. Praesent aliquam nulla vitae mi varius, vitae ornare libero molestie. Ut viverra, sapien ut scelerisque aliquet, tortor orci finibus sapien, sed ultrices libero est nec justo. Suspendisse suscipit consectetur diam, eget egestas risus elementum vitae.

(Vereist) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus rutrum leo quis vehicula molestie. Pellentesque rutrum, justo vitae sagittis pulvinar, sapien velit pretium orci, ut interdum mi diam eget ante. Suspendisse nec mi sed massa tincidunt accumsan in porta risus. Phasellus finibus pretium lacus eget pharetra. Praesent aliquam nulla vitae mi varius, vitae ornare libero molestie. Ut viverra, sapien ut scelerisque aliquet, tortor orci finibus sapien, sed ultrices libero est nec justo. Suspendisse suscipit consectetur diam, eget egestas risus elementum vitae.


FrameWork
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus rutrum leo quis vehicula molestie. Pellentesque rutrum, justo vitae sagittis pulvinar, sapien velit pretium orci, ut interdum mi diam eget ante. Suspendisse nec mi sed massa tincidunt accumsan in porta risus. Phasellus finibus pretium lacus eget pharetra. Praesent aliquam nulla vitae mi varius, vitae ornare libero molestie. Ut viverra, sapien ut scelerisque aliquet, tortor orci finibus sapien, sed ultrices libero est nec justo. Suspendisse suscipit consectetur diam, eget egestas risus elementum vitae. Nullam rhoncus eros ligula, sit amet luctus turpis sagittis in. Aliquam gravida tortor nec aliquam vehicula. Quisque vulputate vestibulum dolor, eu consectetur purus. Praesent iaculis tristique diam, vitae dignissim odio ullamcorper quis. Duis tempor tellus a dui interdum, vitae euismod diam congue. Pellentesque efficitur posuere ante at mollis. Pellentesque porta varius justo in consectetur. Vivamus quis tincidunt metus. Mauris blandit lorem nec dui posuere, at tempus massa varius. Donec turpis erat, ullamcorper id orci rutrum, elementum malesuada augue. Aenean laoreet sodales justo et ultrices. Donec a elit eu mi pulvinar feugiat vel vitae tortor. Etiam at nibh venenatis, interdum est varius, vehicula augue. Quisque aliquet tempor nibh, a consectetur erat scelerisque cursus. Quisque vestibulum tortor leo, vel porttitor velit malesuada sit amet. Integer vel neque eget lacus mollis fermentum.


Elinou
petite description du joueur. On propose des champs ou on laisse libre?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com
Fiche Edna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Fiche d'identité] Feodora Raspakov
» [Fiche] Fairy Tail
» [Fiche] Code Geass
» [fiche]Bleach
» [Fiche] judoBoy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum test Soko :: Votre 1ère catégorie :: Soko-
Sauter vers: