Forum test Soko

.
 

Partagez|

Let me love you (Eden&Ciaràn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:40

Ce baiser, Ciaràn s'en souvenait comme si c'était hier. Les lèvres d'Eden sur les siennes, ses bras dans son cou, son parfum sur son haut ... La jeune femme lui manquait terriblement. A vrai dire, depuis qu'elle lui avait offert cet appartement, et tout ce qu'il contenait, Ciaràn n'avait pas revu sa jolie brune. Il avait pourtant été tous les jours au refuge, mais elle n'était jamais arrivée, pas une fois en une semaine. Il se demandait si elle ne regrettait pas leur baiser, s'il n'avait pas été trop loin, s'il n'avait pas tout fichu en l'air entre eux. Cette fille lui plaisait, plus que de raison et il le remarquait chaque jour d'avantage. Eden lui manquait déjà énormément et son absence l'inquiétait très sérieusement. Après leur baiser, Ciaràn était resté seul dans l'appartement, avant d'aller chercher Stuart pour lui montrer les lieux et l'inviter à y habiter avec lui. Son ainé fut terriblement ému, touché par le geste de Ciaràn, mais surtout d'Eden qui faisait d'une pierre deux coups en logeant les deux sans-abris. Tous deux reprenaient du poils de la bête, profitant chaque jour d'une bonne douche bien chaude et d'un bon repas entre amis. Ils n'avaient pas grand chose, mais Stuart se contentait d'un rien pour être heureux, et son sourire faisait vraiment chaud au coeur de Ciaràn.
Ce matin encore, Ciaràn s'était rendu au refuge, espérant voir la jolie brune arriver, mais rien. Encore une fois. Il n'avait pas son numéro de portable, rien pour la contacter et s'assurer qu'elle allait bien. Il n'avait même pas son adresse. Le jeune homme était finalement rentré chez lui seul. Même Stuart avait déserté le temps d'une nuit passée chez un de ses amis. Seul dans l'appartement, Ciaràn venait de sortir de la douche. Après s'être séché, il s'était enfoncé dans le canapé, les jambes tendues sur la table basse, avant d'entendre la porte d'entrée sonner. Instinctivement, il partit ouvrir, ne prenant même pas la peine de regarder à travers le judas. Il s'attendait à voir Stuart rentrer, mais surement pas à voir Eden, après une semaine d'absence. Il fut néanmoins surpris de la découvrir devant la porte, sensiblement différente de l'accoutumée. "Eden ?! Tout va bien ?!" Osait il demander en la laissant entrer. Evidemment qu'elle était la bienvenue ici. Elle était comme chez elle au fond. La jeune femme marchait de travers, les yeux rougis. Son instinct de flic n'avait pas mis bien longtemps à comprendre qu'elle était ivre, et qu'elle avait pleuré. Et à vrai dire, tout cela ne rassurait pas vraiment le beau brun. "Qu'est-ce qui se passe ?! Tu as bu ma parole ?!" Lâchait il en l'attrapant par les hanches pour lui éviter une belle chute. Il ne l'avait jamais vue dans un tel état et quelque chose lui disait que son histoire avec son fiancé n'y était pas pour rien. Le jeune homme la regardait la jeune femme, visiblement énervée. Il glissait alors ses mains sur son visage, pour la forcer à le regarder "Eden. Eh. Regarde moi. Calme toi d'accord ?! Explique moi ce qui se passe" Lâchait il finalement. Leurs regards croisés semblaient apaiser la jeune femme qui récupérait une respiration normale dans les bras de Ciaràn. Heureusement que Stuart n'était pas présent finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:40

Cela faisait une semaine que je n’étais pas allé au refuge. A cause d’Ethan, pour passer du temps avec lui comme il me l’avait demandé. Mais monsieur avait alors passé son temps à éviter le loft que nous habitions ensemble, me mettant hors de moi. Je faisais des efforts pour lui et lui n’en faisait aucun. Cet après-midi, j’avais eu rendez-vous au tribunal de Toronto pour avoir la réponse que j’attendais tant. Mon entretien c’était très bien passé selon moi mais j’attendais impatiemment de savoir si j’étais prise comme avocate. J’étais arrivé bien trente minutes avant pour être sûre d’être à l’heure pour mon rendez-vous. Et je n’avais plus que hurler en sortant du tribunal: j’étais prise. J’allais devenir avocate pour les affaires pénales, mon rêve se réalisait enfin. Mon premier réflexe avait été de prendre la direction du refuge pour aller annoncer la bonne nouvelle à Ciaràn mais je m’étais finalement retenu, voulant prouver à mon fiancé que je faisais des efforts. Je voulais nous préparer un petit diner où je lui annoncerais la bonne nouvelle. Et qu’elle n’avait pas été ma surprise en me rendant compte que la voiture de ce dernier se trouvait garé à sa place de parking. J’étais loin de soupçonner ce qui était en train de se passer dans le loft. Entrant dans ce dernier, j’avais cherché partout mon fiancé avant de tomber sur un sac de femme, sac qui n’était pas à moi. Ayant soudain une terrible intuition, je me précipitais dans notre chambre pour le voir occuper à coucher avec une amie commune, celle-là même qui m’avait permis de rencontrer mon fiancé. Ma colère désarçonna complètement celui qui était désormais mon ex-fiancé et celle que je ne considérais plus comme une amie. Je quittais le loft où je ne remettrais plus les pieds, ne sachant trop où aller. Je n’avais pas le cœur à aller au refuge, je ne voulais pas rendre l’ambiance morose rien qu’avec ma présence. Pourtant, la journée avait si bien commencé. Je me mis donc à errer dans Toronto, la neige tourbillonnant autour de moi. Je partis alors m’installer dans un bar non loin de mon ancien appartement et je me mis à boire… Plus que de raison.
Je devais en être à mon septième cocktail quand le patron du bar, quelqu’un que je connaissais bien, refusa de me servir un nouveau verre. Il me demanda de rentrer chez moi et je ne pus qu’obtempérer. Mais je ne rentrais pas chez moi. Je pris la direction de l’appartement que Ciaràn utilisait avec Stuart, espérant trouver le jeune homme chez lui. Et tant pis, s’il n’était pas là, je dormirais sur le paillasson. Je fus assez lentement sur place, titubant et essayant de ne pas tomber à chaque pas. Ce n’était pas évident quand on ne tenait pas spécialement bien l’alcool. Une fois devant la porte de l’appartement, je dus m’y reprendre à deux fois avant de finalement poser mon doigt sur le bouton de la sonnette. Le jeune homme ne tarda pas à m’ouvrir, visiblement surpris de me voir sur le pas de la porte. Je pouvais aisément le comprendre. Il me laissa entrer et je manquais de m’étaler après quelques pas. Heureusement, Ciaràn me rattrapa en glissant ses mains sur mes hanches. Il semblait réellement inquiet et je ne pouvais que le comprendre, même si en l’état actuel des choses, ce n’était pas réellement le cas. J’étais furieuse, triste, tellement de choses se bousculaient dans ma tête que je ne savais pas par quoi commencer pour expliquer mon état au jeune homme. Il me prit alors le visage entre ses mains, me forçant à le regarder, essayant de comprendre ce qu’il se passait. J’étais incapable de parler, de lui expliquer, trop saoul pour cela. Alors, la seule chose que je réussis à faire fut d’écarter les mains de Ciaràn de mon visage pour prendre le sien entre mes mains et poser, assez violemment d’ailleurs, mes lèvres sur les siennes. Je m’étais toute ma rage dans ce baiser, glissant mes mains de son visage jusqu’à son torse avant d’essayer de glisser mes mains sous son haut. J’avais envie de lui, de son corps nu contre le mien, de ses mains sur ma peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:41

De toute évidence, Éden n'était pas d'humeur. Son si joli sourire avait disparu et ne laissait place qu'à la colère et la peine que Ciaràn ne comprenait pas le moins du monde. Il ne l'avait jamais vue énervée ni même ivre. Il lui était arrivé de la voir triste mais jamais à ce point. Quelque chose devait forcément clocher. Avait elle reçu une réponse négative du tribunal ?! Il était carrément sur du contraire. Ca l'aurait bien étonné puisqu'ils la voulaient impérativement et la connaissant elle y avait mis tout son cœur. À vrai dire Ciaran optait plutôt pour l'hypothèse de la dispute avec son fiancé. Une belle dispute à en croire l'état de la jeune femme. Ciaran détestait la voir si mal. Par chance il pouvait lui proposer de rester cette nuit étant donné que Stuart serait absent pendant quelques jours. Une chance. Il ne voulait pas que les autres membres du refuge pensent qu'ils avaient une liaison. De toute façon il savait que Stuart ne l'aurait jamais dis si cela avait été le cas.

Les mains du jeune homme sur son visage, Éden était obligée de le regarder dans les yeux. Il pouvait par ailleurs y percevoir énormément de colère et de peine. Son pouce caressait doucement sa joue tandis que la jeune femme repoussait les mains de Ciaran, non par colère Mais pour lui offrir le plus puissant et désireux des baisers. Un nouveau baiser dont le beau flic profitait allègrement avant de juger que c'était une mauvaise idée d'une part parce qu'elle était ivre et il avait trop de respect pour elle que pour profiter de son état. D'autre part parce qu'elle était malgré tout en couple et fiancée peu importe ce qu'il pouvait penser. Son baiser respirait le désir Mais pas l'amour. A contre cœur, le jeune homme se séparait des lèvres d'Eden avant de caresser sa joue. "son ne peut pas faire ça Éden. Je ne veux pas profiter de toi. Tu es ivre. Tu es fatiguée et triste. Tu le plais vraiment. Mais je préférerai qu'on en discute quand tu es sobre. Stuart est absent pour quelques jours ... Tu peux rester ici cette nuit si tu le souhaites. Mais ne fais pas quelque chose que tu risques de regretter Demain" murmurait il avant de déposer tout de même un doux baiser sur ses lèvres pour lui signifier qu'il ne la repoussait pas pour autant. Il préférait juste qu'elle soit suffisamment sobre pour lui expliquer ce qui la rendait si folle de rage. Ciaran lui offrit un sourire sincère avant de la prendre contre lui pour la soutenir dans sa marche et l'emmener dans sa chambre ou il l'allongeait dans son lit, son oreiller couvert de son parfum. Il ne s'attendait pas à la voir soudainement fondre en larmes face à lui. Il s'assit alors à ses côtés et caressait sa main avant de se glisser dans le lit, à ses côtés. Finalement il y avait suffisamment de place pour deux dans ce lit une personne. Calée dans ses bras, il glissait sa main dans ses cheveux pour l'apaiser et la serrer contre lui. Elle avait définitivement besoin de réconfort et d'une présence en qui elle avait confiance. Elle avait besoin de repos pour retrouver ses esprits et décuver. C'est finalement après une bonne demi heure de pleurs qu'Eden sombrait dans le sommeil le plus profond. Ciaran l'observait longuement dormir avant de sortir du lit pour la laisser se reposer dans des draps couverts de son parfum. Cela devait sans doute la rassurer au vu de sa façon de serrer les draps contre elle. Il partit au salon, préparant le canapé pour y passer la nuit. Installé dans le sofa il s'endormit devant la télévision jusqu'au lendemain matin.

Il était un peu plus de huit heures lorsqu'il s'éveillait. Torse nu, Ciaran partit dans la chambre veiller au sommeil d'eden qui dormait encore à point fermé. Le jeune homme rejoignit sa cuisine où il préparait du café avant de presser des fruits frais pour un bon verre de vitamines. Il préparait du pain qu il fit légèrement toaster pour le petit déjeuner et préparait chocolat et confiture ne sachant pas ce qu'Eden préférait. Mais avant tout, il glissait une aspirine dans un petit fond d'eau. C'était sans doute par cela qu'elle allait commencer son déjeuner. D'ailleurs le bruit dans son dos le fit tourner vers la jolie brune à peine éveillée. Un léger sourire sur ses lèvres et Ciaran déposait le plateau déjeuner sur le passe plat de la cuisine où il déjeunait habituellement. Cela faisait bizarre de l'accueillir chez lui Alors que c'était elle qui était mieux lotie que lui. Les rôles s'inversaient pour une fois. Mais Ciaran était heureux d'avoir pu aider à son tour. "Bonjour." Murmurait il en déposant un baiser sur sa joue. Il lui rendit alors son verre "Aspirine. Tu en auras besoin" dit il en prenant place face à elle, toujours aussi torse nu. Il préférait ne pas lui demander ce qu'il avait mise dans une telle colère. À vrai dire il préférait la laisser lui expliquer plutôt que de ne lui faire du mal à aborder un sujet qu'elle aurait souhaité éviter. "Je ne savais pas ce que tu voulais déjeuner alors j'ai fais toaster du bain. J'ai du beurre, du choco, de la confiture, du sirop d'érable, j'ai préparé du café et du jus de fruit frais. Mais si tu veux du cacao je peux en faire" murmurait il en lui offrant des plus beaux sourire. Il était touché qu'elle ait souhaité venir se consoler chez lui plutôt que chez une autre personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:41

Je ne m’étais pas attendu à réagir aussi violemment face au regard de Ciaràn. Je m’étais plutôt attendu à fondre en larme en lui expliquant que mon fiancé n’avait rien trouvé de mieux à faire que de coucher avec une sombre connasse dans mon propre lit. Parce qu’en plus, c’était le lit que j’avais eu dans mon ancien appartement vu que Monsieur Ethan dormait lui dans un canapé chez son colocataire quand nous avions emménagé ensemble. Le traitre, l’immonde pourriture. Alors que j’étais complètement occupé à embrasser le jeune homme tout en essayant vainement de glisser mes mains sous son haut, il finit par interrompre le baiser. Je le regardais sans comprendre, essayant de déchiffrer ses paroles, pourtant pleine de bon sens. Cet homme était un gentleman sur terre. Beaucoup aurait profité de mon état pour coucher mais pas lui. Je me retrouvais finalement contre le jeune homme alors qu’il me conduisait dans une des deux chambres. Me retrouvant allongé dans un lit une personne, je compris qu’il m’avait emmené dans sa chambre car les draps sentaient son odeur. Et c’est là que je ne pus faire autrement que de craquer. Les larmes ruisselaient sur mes joues alors que je me collais contre Ciaràn, ma tête enfoui dans son torse pour cacher mes larmes et étouffer mes sanglots. J’ignore combien de temps je restais là, à pleurer quand je réussis finalement à m’endormir. Ce qui n’était pas compliqué au vue des sept verres d’alcool et de mon état d’épuisement nerveux.

Ma nuit fut sans rêve, trop ivre pour que mon cerveau me refasse vivre ce que j’avais vécu la veille. Par contre, il se rappela bien à moi quand, en ouvrant les yeux, je fus assailli par une migraine dont je ne connaissais que trop bien l’origine. Je réussis difficilement à m’asseoir sur le lit, repoussant les couvertures pour voir que j’avais dormi habillée. Et je n’étais pas dans mon lit. Autant je me souvenais être sorti dans un bar pour boire, autant je ne savais pas où j’avais atterri après. Mais en regardant bien, je reconnus assez rapidement l’une des chambres de l’appartement que je louais actuellement pour Ciaràn et Stuart. Je ne pus que grimacer tout en glissant ma tête dans mes mains. J’espérais sincèrement que Ciaràn était seul et que Stuart n’ait rien vu. J’aurais encore plus honte si les deux hommes m’avaient vu dans cet état. Je réussis à me lever avant de me rendre dans le salon. Je marchais plus au radar qu’autre chose, finissant par me cogner le pied dans un meuble. Jurant entre mes dents, je saluais le jeune homme. « Bonjour… » Il me tendit alors un verre en disant qu’il y avait une aspirine dedans. Je bus le verre assez rapidement, avant de l’écouter me parler du petit déjeuner. J’avais une faim de loup et tout ce qu’il avait préparé me donnait l’eau à la bouche. Je finis enfin par avoir les yeux en face des trous et je me rendis tout de suite compte que quelque chose manquait chez Ciaràn… Un haut. Je restais bien quelques secondes bloquées à regarder le jeune homme torse nu devant moi. Mon cerveau était en surchauffe. Parce qu’autant je pensais qu’Ethan était musclé, autant voir le jeune homme en face de moi me faisait me rendre compte que mon ancien fiancé était un maigre gringalet comparé à lui. Je déglutis avec beaucoup de difficulté avant de reporter mon regard sur le visage de Ciaràn en face de moi. « Ça ira, c’est parfait, ne t’inquiète pas pour moi… » J’avais beaucoup de mal à empêcher mes yeux de glisser sur son torse. D’accord, je me devais de le reconnaître… Il m’attirait. Beaucoup mais alors beaucoup trop. Me retenant de toucher son torse, je glissais mes mains dans mes poches de jean avant de me rendre compte que je portais toujours ma bague de fiançailles. Portant ma main gauche à mon visage, j’arrachais cette dernière avant d’aller la jeter à la poubelle. Je n’étais que peu calmé et je soupirais en reportant mon regard sur le jeune homme. « Désolé… Pour hier soir, je ne sais pas ce qui m’a pris de venir te déranger alors que j’étais complètement ivre… Je n’ai pas dérangé Stuart au moins? » Je n’avais strictement aucun souvenir de ce qui c’était passé dès que j’avais franchi la porte de l’appartement jusqu’à ce que je me réveille ce matin, le crâne au prise avec deux gringos jouant des maracas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:41

Ciaran n'avait pas passé la meilleure nuit de sa vie. Le sofa était sans doute confortable mais bien moins que le lit qu'Eden lui avait gentiment offert et dans lequel elle avait allègrement dormi. Cette pensée fit sourire le jeune homme. Elle avait dormi dans ses draps. Il allait sans doute les garder une nuit ou deux le temps de profiter du parfum de la jolie brune sur des draps. Le sourire en coin, il observait la jeune femme approcher doucement, avant de jurer entre ses dents en se cognant à un meuble. Il avait bien fait de préparer une aspirine au vu de la tête de la jeune femme. De toute évidence elle ne tenait pas bien l'alcool. Il lui tournait Alors le dos un instant pour servir deux bonnes tasses de café et y ajouter le sucre et le lait nécessaire. À force d'observer et de prendre un café avec elle, il savait exactement comment elle buvait ce dernier. Il le déposait alors devant elle. À vrai dire, enfiler un haut n'avait pas effleuré l'esprit de Ciaran. Il s'était endormi tel qu'elle et avait l'habitude de se balader dans cet accoutrement. Il conservait quelques marques de ses derniers coups reçus mais ils n'étaient qu'un lointain souvenir.

À croire les paroles d'Eden, elle ne semblait pas de rappeler de ce qui s'était passé, ce qui tirait un sourire à Ciaran. "Ne t'en fais pas. Stuart a décidé de passer quelques jours chez des amis. Il ne veut pas me déranger alors qu'il a sa place ici. Mais je pense qu'il a encore besoin de la rue. Il n'arrive pas à se défaire de cet environnement si facilement. Je peux aisément le comprendre. Mais dis moi, tu ne te rappelles de rien du tout par rapport à hier ?!" Demandait il intrigué. Mais il eut bien rapidement rafraîchi la mémoire de la jolie brune pendant qu'elle croquait dans son pain. Il ne voulait pas qu'elle puisse penser qu'il avait profité de son ivresse pour abuser d'elle. "Tu as sonné à ma porte complètement ivre. Tu étais visiblement en colère et triste mais tu n'as pas souhaité m'en parler. Tu as préféré ... M'embrasser et m'arracher mon haut. Mais rassure toi. Il n'en s'est rien passé. Je ne voulais pas profiter de toi Alors que tu étais ivre. Je t'ai laissé mon lit pour la nuit. La tu as fondu en larmes dans mes bras et tu t'es endormie dans les bras. Je t'ai laissé le lit et j'ai passé le reste de la nuit dans le canapé. " dit il en prenant place face à elle, croquant à son tour dans son pain. Il remarquait bien vite qu'elle ne portait plus sa bague de fiançailles mais il n'osait pas poser de question. Il craignait de la voir de nouveau fondre en larmes. "Alors ... Tu as eu des nouvelles pour le tribunal ?!" L'interrogeait il en buvant un peu de son café. En cette veille de Saint-Valentin il souhaitait lui montrer qu'elle n'avait pas besoin d'Ethan pour être une femme épanouie. Et puis si ses soupçons se confirmaient et qu'elle avait définitivement rompu avec son fiancé alors pourquoi ne pas passer la Saint-Valentin ensemble. En toute amitié Biensur. Ou pas.

Son petit déjeuner englouti, Ciaran s'étendit, passant une main sur des abdos avant de faire brièvement la vaisselle. "Si tu veux rester encore un peu, vas y. Fais comme chez toi. Tu ne me dérange pas du tout et tu seras toujours la bienvenue si tu ne sais pas où aller. Ma porte sera toujours ouverte. Je file prendre une douche. Et avale ton jus. Ca te rendra ton joli sourire." Murmurait il avant de lui sourire et de lui voler bref baiser sur la joue. Il filait Alors en courant sous une douche bien chaude de laquelle il sortit peu après, avant de s'habiller. Il ne savait pas si Éden serait encore la à son retour dans la cuisine mais au moins elle savait qu'elle pouvait compter sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:41

J’allais détester la saint Valentin… Aussi certainement que je détestais désormais Ethan. Me tromper avec une amie à la veille de cette date pourtant si symbolique pour les amoureux, cet homme n’avait aucun amour propre. Et moi qui avais fait des efforts pour essayer de sauver notre couple alors que j’étais persuadé désormais qu’il me trompait depuis bien avant que je ne le surprenne hier. Je m’installais près du petit déjeuner que Ciaràn avait préparé tout en me rendant compte que j’avais un blackout sur une partie de la soirée d’hier. J’avais certes déjà été saoul mais jamais au point d’oublier ce que j’avais fait. J’avais honte de m’être présenté au jeune homme dans cet état et je ne savais pas si je pourrais à nouveau le regarder en face. Heureusement, il finit par me rassurer en me répondant que Stuart avait décidé de passer la soirée avec des amis. Je pouvais comprendre que quand on était dans la rue depuis bien longtemps, on puisse avoir du mal à en décrocher. Quand Ciaràn me demanda si je n’avais aucun souvenir de la nuit d’hier, je secouais la tête avant de grimacer. Mauvaise idée, ma tête me laissait plus que de raison. Je ne pus m’empêcher de mordre assez rapidement dans un des toasts préparés par le jeune homme, mon estomac criant famine. J’avais sauté le repas du soir hier, trop prise avec l’alcool pour songer à manger. C’est alors qu’il m’expliqua ce qu’il c’était passé entre le moment où j’avais sonné et mon réveil. Au fur et à mesure des mots du jeune homme, je sentais mon visage s’empourpré, encore plus honteuse. Je n’avais pas pu m’empêcher de sauter sur Ciaràn, m’offrant à lui comme une femme en chaleur. J’allais arrêter l’alcool, première résolution de mon nouveau statut de célibataire. Je me sentis encore plus coupable quand il ajouta qu’il avait dormi dans le canapé parce que je m’étais endormi dans mon lit. « Désolé, je ne me suis pas comporté de la meilleure des façons… » C’était peu dire. J’avais sauté au cou de Ciaràn et il avait eu le courage de me repousser. Je dévorais littéralement ce qui me tombait sous la main pendant que le jeune homme prenait le temps de déguster son toast. Mais lui avait dû manger hier, ce qui n’était pas mon cas et donc une bonne excuse. Le jeune homme me demanda alors si j’avais des nouvelles du tribunal et je ne pus empêcher un léger frémissement de mes lèvres, pouvant s’apparenter à un sourire. Avec toute cette histoire, j’avais complètement oublié le principal. « J’avais rendez-vous hier au tribunal en milieu d’après-midi pour rencontrer les personnes qui m’ont fait passer l’entretien… Je suis prise. Sauf qu’Ethan a décidé de tout gâcher… » Sentant une vague de colère m’étreindre le cœur, je fis une courte pause, essayant de ne pas me mettre à insulter le jeune homme, bien qu’il le mérite. « Je suis rentré directement au loft que nous avions pour préparer la bonne nouvelle. Sauf que monsieur était déjà rentré et en plein ébat avec la jeune femme qui nous avait fait nous rencontrer… » Je serrais les poings, incapable d’en dire plus. Je n’étais pas triste, j’étais furieuse. Mais il fallait que je me calme. Quand je pensais à tous les efforts que j’avais fait pour essayer de sauver mon couple, je me rendais bien compte que j’étais la pire des cruches. Surtout qu’il devait y avoir des signes qu’Ethan me trompait. Et je n’avais rien vu venir. La pire des cruches je vous dis. Je me saisis de ma tasse de café, souriant un peu plus en voyant que Ciaràn savait exactement comment je le prenais. Même Ethan n’avait jamais réussi à s’en souvenir. Mais je manquais de faire tomber ma tasse quand le jeune homme passa une main sur ses abdos. Il allait me rendre folle. Il ajouta alors qu’il allait prendre une douche et me vola un rapide baiser sur la joue avant de s’éclipser. Je le suivis du regard avant de reporter mon regard droit devant moi. D’accord, il fallait que je regarde la vérité en face. Ciaràn me plaisait… Mais étais-ce réellement raisonnable de se rendre compte de ça la veille de ma rupture avec mon fiancé? Après tout, d’autres personnes auraient été au trente-sixième dessous après avoir vu ce que j’avais vu mais moi, je fantasmais juste sur un autre homme. C’était certainement un signe que cela faisait bien longtemps que je n’avais plus de sentiment pour l’autre.
Le jeune homme ne tarda pas à revenir, habillé et donc le torse couvert. J’étais à la fois contente et déçu. Parce que maintenant que je savais ce qui se cachait sous ce haut, je n’avais qu’une envie, revoir les muscles de Ciaràn. J’avais fini mon café et je décidais alors d’aller prendre une douche moi aussi. L’aspirine commençait à faire son œuvre mais ma tête me faisait toujours plus ou moins mal. Arrivée dans la salle de bain, je quittais mes vêtements avant de me glisser sous la douche. Mais j’étais encore tellement dans le brouillard qu’au moment de mettre l’eau, je me trompais tout simplement de côté. Je ne pus retenir un hurlement quand je sentis l’eau froide me ruisseler sur le corps. Fermant les yeux, je me mis à chercher à tâtons le robinet pour couper l’eau. Au moins, je n’avais presque plus mal à la tête avec cette eau froide qui me tombait dessus… Mais je me serais bien passé d’un choc thermique pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:42

La Saint-Valentin ?! Jusqu'à ce jour cette fête n'était que purement commerciale aux yeux de Ciaràn. Célibataire de longue date, il n'avait pas pour habitude de passer des heures à chercher le cadeau parfait et mettre les petits plats dans les grands pour prouver son amour à sa compagne. Cela faisait bien longtemps qu'il se contentait d'une soirée Netflix Pizza dans son canapé tandis que ses amis et collègues passaient la soirée au restaurant avec leur compagne et passaient une nuit torride. La nuit torride, Ca lui arrivait d'en avoir une. Mais le lendemain tout était déjà terminé et il en revoyait plus sa prétendante. Cette fois, c'était sensiblement différent. Il n'avait pas envie de passer la soirée seul encore moins devant une pizza et un Netflix. Il avait envie d'offrir une soirée mémorable à Éden même si cette dernière avait sensiblement souffert de son couple ces derniers mois. Finalement Ciaran devait se rendre à l'évidence que cette fille l'avait transformée plus que quiconque à ce jour. Peut être bien, que Ciaran était finalement tombé sous le charme d'une fille, laissant de côté son cœur de pierre pour s'ouvrir à Éden.

Rien n'était moins sur du côté de la jolie brune. Après tout, elle venait tout juste de sortir d'une histoire compliquée. Alors elle ne devait sans doute pas souhaiter recommencer de sitôt. Ce baiser la veille ne signifiait rien de plus que le besoin de se sentir aimée désespérément après ce qu'elle avait vu dans son lit. Ciaran grimaçait doucement à ses mots. Il avait de la peine pour elle Mais au fond il savait depuis le début que leur histoire ne tiendrait jamais le coup. "Je suis désolé d'apprendre ça Mais pour être honnête... Je savais que votre couple ne tiendrait pas. J'espérais juste que tu t'en aperçoive autrement que de cette manière. C'est un pauvre type. Il va bien vite se rendre compte de ce qu'il a perdu. Mais par pitié, ne pense même pas que c'est ta faute. Tu as fais ton possible pour vous sortir de la tourmente. Tu as tout donné pour ne rien avoir en retour. Tu n'as rien à te reprocher. Sûrement pas ses propres erreurs. J'espère que tu retrouveras rapidement ton sourire. Et puis la bonne nouvelle ... c'est qu'on pourra passer plus de temps ensemble sans que tu ne culpabilises. Enfin. La veille de la saint Valentin j'avoue que c'est crade Mais vois la vie du bon côté. Tu es libre désormais. Et puis Ca te fais un cadeau en moins à acheter. " lâchait il en souriant doucement. Son but ici était simplement de lui rendre le sourire. Elle était si belle en souriant. D'un geste de la main sur ses abdos, il s'éclipsait un instant le temps de se doucher, laissant ensuite la place à la jeune femme dans la douche. La simple pensée qu'elle entrait nue dans sa douche le rendait toute chose. Il tentait désespérément de délaisser les pensées salaces qui s'emparaient de lui et le faisaient bouillir de désir tandis qu'il se servait un verre de jus frais puisqu'il ne l'avait pas encore bu.

Ciaran manquait néanmoins de renverser son verre en entendant la jeune femme crier. Son instinct le fit courir dans la direction du cris, tandis qu'il rentrait précipitamment dans la salle de bain, sans même réfléchir, le cris de la jeune femme lui ayant glacé le sang. En voyant Éden frissonner, il comprit rapidement qu'elle avait tourné le mauvais thermostat et l'avait règlé sur l'eau glacée. Assurément elle n'avait pas dû apprécier sa douche. Ciaran se portait Alors volontaire pour couper l'eau, recevant à son tour l'eau glacée sur lui, Alors qu il venait à peine de revêtir de nouveaux vêtements. Attrapant un draps de bain, il essuyait rapidement les yeux de la jeune femme avant de l'entourer du même drap, son regard ayant déjà découvert la nudité d'Eden qui ne le laissait définitivement pas indifférent. Désormais plus ou moins couverte et lui trempé , il l'observait un instant avant d'éclater de rire. "Alors la, on ne me l'avait jamais faite !!" Ricanait il avant de baisser son regard sur lui même, de nouveau trempé "retour à la case départ. Je n'étais pas déjà suffisamment propre ?!" Osait il demander en riant toujours. Il attrapait alors le bord de son haut qu'il retirait immédiatement en frissonnant. "Brrrr" s'exclamait il avant de regarder Éden, qui semblait ne pas en perdre une miette. "Quoi ?!" Demandait-il avant de se rapprocher d'elle en riant. Cette fois il réglait parfaitement le thermostat avant de laisser couler l'eau sur eux deux. A vrai dire c'était le seul moyen de se réchauffer désormais. Et puis ils étaient déjà mouillés alors un peu plus ou un peu moins ... il riait sous l'eau ruisselant sur son torse nu "c'est tout de suite mieux ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:42

Je devais oublier ce que j’avais vu dans mon lit, après tout, Ethan n’était qu’un sombre crétin qui avait joué les martyres en disant que je passais trop de temps au refuge et pas assez avec lui. Et dire que j’avais mis mon rôle de bénévole à la trappe pendant une semaine pour être remercié de cette façon. Cependant, il faudrait que je retourne au loft à un moment donné car toutes mes affaires s’y trouvaient et je ne pouvais pas me racheter une garde-robe complète. Et puis, si Ethan s’y trouvait, ce serait une excellente façon de lui dire mes quatre vérités, chose que je n’avais pas pu faire la veille, étant parti trop vite et trop choquée. Je reportais mon regard sur le jeune homme, souriant légèrement quand il avoua qu’il savait que mon couple n’allait pas tenir. Il avait eu raison, c’était bien ça le pire. Maintenant que j’avais ôté mes œillères, je voyais tous les signes de l’infidélité d’Ethan: il rentrait de plus en plus tard et filait tout de suite à la douche, ne me saluant qu’après. Certainement pour enlever le parfum de l’autre femme. Je ne pus retenir un petit rire quand il ajouta que cela me ferait un cadeau de moins à acheter. Il n’avait pas tort, je n’aurais plus à me soucier de cette fichue saint Valentin désormais. « La seule chose qui me fait culpabiliser… C’est le fait que je ne me sois rendu compte de rien, que je n’ai pas remarqué les signes parce que bordel, il y en avait… » En tout cas, je fus à la fois contente et déçu que le jeune homme décide de se rendre sous la douche. Je ne pouvais plus profiter de son torse musclé à vous faire saliver mais en même temps, c’était prendre le risque de lui sauter dessus. C’était pour le moins déconcertant de se rendre compte que l’on peut désirer quelqu’un le lendemain d’une rupture. Il revint rapidement, me permettant d’aller moi aussi prendre une bonne douche. Sauf que quand on n’est pas doué, bah on n’est pas doué. Je me trompais de sens pour la température de l’eau et je sentis rapidement l’eau froide me couler sur le corps, me faisant pousser un cri. J’entendis presque aussitôt une cavalcade dans l’appartement avant que l’eau ne se coupe comme par magie. Une serviette vint alors m’essuyer les yeux et je pus voir que Ciaràn m’avait rejoint et que c’était lui qui avait coupé l’eau. Il était désormais complètement trempé et son haut lui collait à la peau. Il m’entoura dans la serviette et je me mis à la serrer contre moi, frigorifiée. Je ne pus m’empêcher de faire la moue quand il se mit à rire de la situation parce que ça n’avait rien d’amusant. « Rigole pas, je suis glacée moi maintenant. » Je perdus tout sens de la répartie quand il se saisit de son haut pour le retirer, se retrouvant à nouveau torse nu devant moi. J’étais incapable de détourner le regard, ne pouvant m’empêcher de regarder le torse de Ciaràn. Il se rapprocha de moi et je fermais un court instant les yeux, essayant de calmer mes envies. Je sentis alors l’eau recommencer à couler mais cette fois-ci, la température était bien plus agréable. Sauf que j’avais toujours la serviette autour de moi et que cette dernière se retrouva rapidement trempée. Et une serviette mouillée n’était en rien agréable à porter. Me détournant légèrement du jeune homme, je m’en débarrassais rapidement avant d’offrir mon corps gelé à l’eau bien chaude. « Au moins, je n’ai plus mal à la tête maintenant… » Je gardais les yeux fermés parce que je savais que si je les rouvrais, je ne pourrais m’empêcher de les reposer sur le jeune homme à demi nu à mes côtés. Et j’aurais parfaitement été capable de lui sauter dessus comme j’avais pu le faire hier. Hors, il m’avait repoussé hier et il y avait donc de forte chance pour qu’il recommence aujourd’hui, même si j’étais désormais sobre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:42

Ce cris lui avait glacé le sang. Son sang n'avait fait qu'un tour, le poussant à courir à toutes jambes jusque la salle de bain où la jeune femme était censée prendre sa douche. À vrai dire, Ciaràn avait de suite compris qu'il avait fait une erreur en rentrant dans la salle de bain dans son accord. Il aurait peut être dû frapper, Mais son impulsivité lui avait joué des tour. Désormais nue devant lui, Éden devait se sentir très mal à l'aise et gênée qu'il l'ai vue dans son plus simple appareil. Il allait vraiment devoir lui présenter des excuses mais ce n'était pas sur qu'elle les accepte. Il avait décidément foiré le moment. Néanmoins le rire prit le dessus de la situation, tentant de détendre un peu l'atmosphère. Tous deux trempés et glacés, ils avaient l'air bien bête. Ciaran n'avait pas volontairement regardé le corps d'Eden Mais il n'avait pas réellement pu faire autrement que de la voir nue. En fait, elle était encore plus sexy qu'il ne l'avait imaginée. Il ne parvenait pas à comprendre ce qui lui manquait, que son fiancé avait trouvé chez une autre. Elle était parfaite aussi bien physiquement que mentalement. Elle était belle, douce, généreuse, intelligente et elle avait un corps digne d'une déesse. Ciaran se rendit compte qu il avait maintenu son souffle jusque là et il respirait Alors lentement, l'enroulant dans un drap de main pour respecter un minimum ce qui lui restait d'intimité. "Excuse moi... Mais il faut dire que je ne le suis jamais retrouvé trempé avec une femme complètement nue dans ma douche... C'est une situation très ... cocasse. " répondît il en s'éloignant finalement, sentant soudainement qu'il gênait. Il vit alors la jeune femme se tourner et laisser tomber son drap de bain ... Volontairement. Ciaran en restait pantois. Était-ce une invitation ?! Parce qu'elle savait qu'il était encore derrière elle ... Ciaran levait les yeux au ciel, prêt à partir avant de se retourner de nouveau vers elle. Son t-shirt en main, il le lançait à terre, dans un coin de la salle de bain avant d'approcher d'Eden. Au diable les bonnes manières. Elle le tentait plus que tout. Ciaran n'était qu un homme et dieu sait qu'il avait longuement hésité jusque ici. Mais cette fois il n'y arrivait plus. Son corps nu juste sous ses eux si accessible lui faisait tourner la tête. De nouveau sous l'eau chaude, Ciaran glissait ses Mains le long des bras d'Eden. Il posait Alors une main sur la hanche de la jolie brune, l'autre sur son ventre, puisqu'elle lui tournait le dos, le tout en laissant ses lèvres glisser dans sa nuque jusque son épaule. Désormais qu elle était sobre, elle était en droit de le repousser. Elle avait le choix. Il n'irait pas plus loin tant qu'elle ne lui avait pas autorisé. "Je ne ferai rien que tu ne désires pas ..." murmurait il a son oreille "je ne veux pas que tu regrettes quoi que ce soit ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:43

Je m’en voulais de ne pas avoir pu retenir un cri quand l’eau froide avait commencé à me tomber dessus. Il c’était inquiété, avait peut-être pensé que j’avais un problème grave alors que c’était juste une question de température. Je n’avais même pas remarqué que j’étais nue devant Ciaràn, sauf quand il m’entoura dans une serviette pour essayer de me réchauffer. Beaucoup de femmes auraient été gênées de se retrouver ainsi nue devant un homme alors qu'elles avaient été larguées la veille mais pas moi. Même si je devais avouer que je n’étais pas non plus bien à mon aise quand même. Je ne me considérais pas comme une belle femme, je voyais beaucoup d’imperfection sur mon corps, comme la plus part des femmes. Et avec ce qui c’était passé hier, encore plus. Mais pour autant, je n’avais pas honte de mon corps, juste que j’avais quelques complexes. Je ne pus retenir un petit rire face à ce que le jeune homme ajouta. Il était vrai que c’était quand même assez cocasse comme situation mais elle ne me dérangeait pas autant qu’elle aurait dû. Je fus cependant déçu quand je le vis s’éloigner, prêt à quitter la douche. Je lui tournais alors le dos, pensant que le jeune homme allait partir pour me débarrasser de la serviette qui m’entourait le corps. Peut-être que c’était une invitation pour Ciaràn, je n’en savais rien. Je ne voulais pas y réfléchir à vrai dire, tout ce que je voulais, c’était prendre une douche. Et avec une serviette, ce n’était pas très pratique. Je n’entendis pas le jeune homme se rapprocher de moi ainsi, je ne pus que sursauter quand je sentis ses mains sur mes bras. J’eus un petit sourire avant de fermer les yeux quand une de ses mains se posa sur ma hanche et l’autre sur mon ventre. Lorsque je sentis ses lèvres glisser de ma nuque à mon épaule, j’eus toutes les peines du monde à retenir un gémissement alors que je me mordillais les lèvres. J’avais envie de Ciaràn, je ne m’en cachais plus mais je ne m’étais pas attendu à de telles réactions. Même Ethan ne m’avait pas fait ressentir quelque chose d’aussi puissant. Je tournais légèrement la tête, rouvrant les yeux, quand le jeune homme prit la parole, attendant mon feu vert et espérant que je ne regretterais pas. Cela me fit sourire alors que je détournais mon regard pour le poser sur le mur en face de moi. Regretter… Aucun risque, j’en avais tellement envie. Un sourire sur les lèvres, je reculais légèrement pour que mon corps nu se retrouve coller à celui de Ciaràn alors que je me saisissais de ses poignets pour remonter ses mains juste sous ma poitrine. Je les aurais bien posés dessus mais je voulais que la décision vienne de Ciaràn même si je me doutais de la suite des évènements. Une de mes mains alla se poser sur la nuque du jeune homme, la caressant doucement du bout des doigts. Je tournais alors à nouveau ma tête vers le jeune homme, le regardant de côté, mon petit sourire toujours fixé à mes lèvres. « Cela fait tellement longtemps que j’en ai envie que je ne risque pas de regretter… » Ce qui était la pure vérité. J’avais juste mis du temps à me rendre compte que Ciaràn m’attirait ou plutôt à l’accepter. Dans un certain sens, je pouvais remercier Ethan. Sans lui, jamais je ne me serais rendu compte que le jeune homme m’attirait et je serais toujours coincé dans des fiançailles où je n’étais pas heureuse et où l’amour avait disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:43

Peut être bien qu il se trompait et qu'Eden voulait juste prendre une douche. Peut être même qu'elle allait le gifler et partir en toute hâte. Peut être même qu'elle lui en voudrait toute la vie pour cela, Mais Ciaran mourrait d'envie de poser ses main sur elle. Son baiser la vielle avait éveillé son désir, attisé sa curiosité de découvrir le corps de cette femme qui lui plaisait terriblement. Il n'avait qu'une hâte, avoir son feu vert. Du moins il espérait que son comportement de la veille était sincère et qu'elle avait envie de Lui autant que Lui avait envie d'elle ce qui n'était pas certain. Éthan avait le mérite d'avoir laissé une ouverture entre Éden et Ciaran. Malgré tout il ne voulait pas qu'elle pense qu'il puisse profiter de sa tristesse pour obtenir ce qu'il voulait. Il n'en oubliait pas moins qu'il Lui mentait lui aussi. C'était de toute évidence moins grave que d'apprendre une infidélité mais elle risquait de prendre beaucoup moins bien la chose.

Ciaran avait beau prendre sur Lui, il ne parvenait pas à quitter la salle de bain. Il n'arrivait pas à poser sa main sur la poignée et fermer la porte. Il n'avait jamais été si torturé par une décision. Mais finalement il se laissait pour Une fois guider par des envies. Les mains posées sur les bras d'éden la firent sursauter mais elle ne le repoussait pas, c'était déjà une bonne chose. Il lui semblait même percevoir un gémissement franchir sa bouche quand il glissait ses lèvres dans sa nuque et sur son épaule. Un léger sourire étendit ses lèvres en entendant la jeune femme lui donner le feu vert. C'était tout ce qu'il attendait. Mais avait bien l'intention de profiter de ce moment et d'offrir un moment d'extase à la jolie Éden. Le Bras de la jeune femme glissé dans sa nuque, Ciaran avait une vue parfaite sur sa poitrine dont les seins témoignaient du désir de la jeune femme. Son corps littéralement collé contre le torse du beau flic le faisait défaillir et il ne luttait plus le moins du monde contre la nature qui déformait déjà son pantalon. Il avait envie d'elle et c'était une sacrée preuve. Son visage tourné vers Lui, il lui souriait doucement avant de glisser une main sur son visage qu'il attrapait pour l'embrasser longuement, laissant finalement sa main redescendre sur sa poitrine dont il ne loupait pas un centimètre de peau nue. Sa seconde main quand à elle migrait sur son pubis pendant de longues minutes pendant lesquelles Ciaran écoutait attentivement ses gémissements avant de la tourner vers Lui pour reprendre possession de ses lèvres et la soulever, contre le mur de la douche. Ses lèvres glissaient contre sa mâchoire puis son cou guidés par ses gémissements. Il finit par quitter la douche, préfèrant son lit bien plus confortable pour la chose. Éden dans ses bras il l' emmenait dans la chambre avant de la déposer doucement sur le lit, son corps au dessus de la jolie brune. La douche ils en prendraient une après,ensemble si elle le désirait. Pour le moment Ciaran avait d'autre projets pour eux. Il se redressait en sentant Éden déboucler la ceinture de son jean avant de défaire le bouton de ce dernier pour s'en séparer. Un léger sourire s'était glissé sur ses lèvres tandis que son souffle se faisait plus rapide, rythmé. Il mourrait d'envie d'elle c'était indéniable. Éden profitait de toute évidence de son torse tandis qu'il se penchait pour l'embrasser. Il aimait le sexe. Mais aujourd'hui il avait besoin de l'embrasser avant tout. Pour un handicapé des sentiments, il était dorénavant attaché à cette fille plus qu'à aucune autre. "Ca fait des semaines que tu me rends dingue" murmurait il contre la peau de sa poitrine qu il découvrait de sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:43

L’eau qui coulait désormais sur ma peau était bien chaude, me permettant de me réchauffer. J’aurais tellement aimé profiter un petit peu plus de la présence de Ciaràn sous la douche mais il finit par vouloir quitter la salle de bain. Le savoir près de moi alors que j’étais nue était une sensation étrange mais pas spécialement désagréable. Le jeune homme me plaisait alors il y avait moins de gêne à se retrouver nue devant lui que devant un homme que j’aurais détesté. Rapidement cependant, il revint vers moi pour poser ses mains et ses lèvres sur mon corps, m’arrachant des frissons et un gémissement. J’avais envie de lui, tellement que lorsqu’il me parla, je ne pus que lui donner l’autorisation de continuer ce qu’il avait commencé. Je tournais alors la tête vers lui et j’eus un sourire quand il l’attrapa pour m’embrasser. Sa main finit par redescendre jusqu’à ma poitrine pendant que son autre main descendait plus bas, se posant sur mon bas ventre. Je me raccrochais à Ciaràn, sentant mes jambes commencer à défaillir, collent un peu plus mes fesses contre la bosse que je sentais dans le pantalon du jeune homme. Je ne pouvais plus retenir les gémissements de plaisir qui franchissaient mes lèvres avant que le jeune homme ne finisse par me tourner vers lui, m’embrassant tout en me collant contre le mur de la douche. Mon dos se cambra quand il entra en contact avec le carrelage froid et mes bras allèrent se poser autour du cou de Ciaràn pendant que mes jambes allèrent ceinturer sa taille. Rapidement, je sentis que l’on quittait la douche pour une destination que je devinais. Et elle se confirma quand je sentis les draps du lit du jeune homme sous moi. Le lit allait être trempé mais c’était actuellement le cadet de mes soucis, je n’y pensais même pas. Mes mains glissèrent alors le long du corps du jeune homme pour se poser sur la boucle de sa ceinture que j’entrepris de défaire. Je le voulais nu contre moi, je voulais sentir sa peau glisser contre la mienne. J’en avais besoin et terriblement envie. Mes mains remontèrent rapidement sur le torse du jeune homme au-dessus de moi, le caressant doucement. Il était tellement musclé que s’en était terriblement excitant. Je rendis le baiser que Ciaràn me donna avant de me mordiller les lèvres en le sentant dériver sur ma poitrine. Tendant les bras au-dessus de ma tête, je la fis ressortir légèrement tout en cambrant le dos. « J’ai mis du temps à m’en rendre compte mais toi aussi, tu me rends dingue… » Une de mes mains alla se glisser dans les cheveux du jeune homme pendant qu’il était toujours occupé avec ma poitrine alors que mon bassin commençait doucement à aller et venir contre le sien, cherchant à lui faire perdre la tête encore un petit peu plus. Personnellement, j’avais déjà perdu tout signe de raison depuis longtemps. La main que j’avais dans les cheveux de Ciaràn glissa le long de son dos avant d’aller se glisser sous son caleçon, frôlant ses fesses avant de glisser jusqu’à l’avant, caressant doucement mais avec envie le bas ventre du jeune homme. Je pouvais sentir tout le désir que je lui inspirais et c’était pour le moins agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:43

Les paroles de la jolie brune lui revenaient en mémoire. Elle avait envie de lui depuis bien longtemps déjà. Finalement, elle n'était plus amoureuse de son fiancé. Non elle ne l'aimait plus depuis un moment c'était évident maintenant. Ciaràn avait continué à agir par respect mais désormais il se laissait guider par leurs envies communes. Bloquée contre le mur froid de la douche, il avait sourit doucement en voyant la jeune femme se cambrer sous le froid du mur. Un long frisson avait parcouru le corps de la jeune femme et n'avait pas échappé au beau brun. Désormais qu'ils étaient lancé, il était trop tard pour s'arrêter, ils étaient trop fous de désir l'un comme l'autre. Le torse toujours aussi nu, il s'était empressé de rejoindre ses draps bleu nuit, désormais trempés. Il s'en fichait pas mal à vrai dire. Ca finirait par sécher, de toute façon ... Le jeune homme eut rapidement fait de glisser ses lèvres sur sa poitrine, prenant un malin plaisir à jouer avec le bout de ses seins. De toute évidence, cela plaisait à Eden qui glissait ses mains dans les cheveux de Ciaràn, comme pour lui demander de poursuivre, ce que le jeune homme fit sans se faire prier. Ses lèvres sur le corps d'Eden, Ciaràn se redressait, pour laisser à la jeune femme l'occasion de lui retirer son jean. Il reprit bien rapidement son exploration du corps d'Eden avant de sentir la main de la jeune femme glisser sur son dos, ses fesses et s'introduire généreusement dans le boxer du beau flic, déjà distendu. Il n'avait jamais été aussi excité qu'à cet instant. Peut-être que l'interdit l'avait tenté plus que de raison mais désormais elle était toute à lui. Et il ne comptait pas la laisser partir de si tôt. De toute façon où pourrait elle bien aller ? A l'hôtel ?! Il ne la laisserait surement pas faire. Chez elle ?! Ca l'étonnerait qu'elle retourne là bas après ce qu'elle y avait vu. Stuart savait bien qu'elle lui plaisait, et puis il était digne de confiance, alors elle pouvait rester ici, avec lui le temps de trouver autre chose pour se retourner. Sa présence ne dérangerait surement pas Ciaràn, et puis s'il fallait faire des économies, ils pourraient toujours prendre leur douche crapuleuse ensemble ... Un gémissement tirait Ciaràn de ses pensées, elle le faisait littéralement fondre de désir. Il retirait bien rapidement son boxer, avant de voler un nouveau baiser, doux, sensuel à la jeune femme, avant d'esquisser un léger sourire en coin. Il déposait alors un chemin de baiser de sa poitrine jusque son pubis et s'accroupit au sol, attrapant les cuisses de la jeune femme pour la rapprocher du bord du lit. Il déposait alors de doux baisers au creux des cuisses de la jeune femme, attrapant ses mains qu'il liait aux siennes. Il prit un plaisir fou à l'entendre crier littéralement de plaisir. Ca devait sans aucun doute faire bien longtemps qu'elle n'avait pas reçu de tel cadeau. Ciaràn faisait des mouvements lents et rythmés par les cris de la jeune femme. Elle se cambrait sous sa langue experte avant qu'il n'arrête soudainement. Il remontait alors vers elle, glissant entre ses cuisses avant de se glisser doucement en elle. Il faisait de doux vas et vient, les poings serrés sous le plaisir. Ils adoptaient diverses positions, sur le côté, lui par dessus comme inversement... Il restait comme cela des heures durant, avant de se laisser tomber dans le lit, épuisé. Il n'avait jamais vécu de choses aussi torride. Dans son pauvre lit 140, Ciaràn souriait, glissant ses bras autour de la jeune femme, appuyée contre son torse. "Pas de regrets, hein ?!" S'assurait il en souriant. Il déposait un léger baiser sur ses lèvres, en jouant avec ses cheveux entre ses doigts. "C'était ... Wow... Si jamais tu veux prendre une vraie douche, tu peux, cette fois. Mais attention au thermostat sinon je vais vraiment finir par croire que tu le fais exprès." Lâchait il en riant d'avantage. Il retrouvait néanmoins son sérieux assez rapidement et glissait une mèche de cheveux derrière l'oreille de la jolie brune. "J'imagine que tu ne comptes pas rentrer chez toi... Et je ne compte pas te laisser aller à l'hôtel. Tu peux rester ici. On tient a deux dans mon lit, sinon je peux te laisser et dormir dans le sofa. Stuart ne dira rien. Il sait que tu me plais beaucoup et il ne dirait rien de ce qu'il verrait ici. Donc si tu veux rester le temps de trouver quelque chose ... Tu es la bienvenue. Quand il y'a pour deux il y'a pour trois. Et puis Stuart n'est pas là pour le moment alors ..." Il lui souriait en coin avant de s'étendre doucement et de se redresser au dessus d'elle. "Tu as faim ?!" Demandait il finalement avant d’apercevoir un suçon dans son cou, devant la glace de sa chambre. "Quoi qu'il me semble que tu m'as déjà bien dévoré .."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:43

Je me rendais compte aujourd’hui à quel point j’avais été idiote de vouloir sauver mon couple. Après tout, cela faisait longtemps que je n’étais plus amoureuse d’Ethan et certainement même que cela avait commencé quand j’avais rencontré Ciaràn. Le jeune homme n’avait rien à envier à mon ancien fiancé, au contraire même. Ethan avait certes des qualités mais je les retrouvais facilement chez le jeune homme contre moi. Et le pire dans tout cela, c’était que Ciaràn ne semblait n’avoir que cela, des qualités. Mais je savais qu’il avait des défauts même si je ne les connaissais pas encore très bien. C’était à cela que je pensais pendant que le jeune homme me conduisait jusqu’à sa chambre pour me coucher dans les draps qui sentaient son odeur. J’étais entouré par le jeune homme, accentuant encore mon désir de lui. Il attaqua rapidement mes seins, jouant avec ses derniers pendant que je ne pouvais plus retenir mes gémissements de plaisir, glissant mes mains dans ses cheveux. Je ne voulais pas qu’il arrête sa délicieuse torture mais je finis par m’attaquer à son jean, lui défaisant sa ceinture avant de faire glisser le vêtement jusqu’à ce qu’il ne soit plus qu’un vieux souvenir, ne laissant que son caleçon à Ciaràn. Caleçon que j’entrepris ensuite de visiter avec mes mains avant de glisser l’une d’entre elles sous le tissu déformé. Et je confirmais, le jeune homme n’avait définitivement rien à envier à Ethan. Si seulement mon ex fiancé savait que je ne pleurais pas la fin de notre histoire et que j’étais occupée à prendre du bon temps, du très bon temps même. Je ne pus m’empêcher de sourire en entendant le gémissement de mon amant avant qu’il ne disparaisse sous les lèvres de Ciaràn. Je lui rendis son baiser avant de voir son petit sourire en coin. Je le suivis du regard pendant qu’il descendait toujours plus bas jusqu’à atteindre mon bas ventre. Je me mordillais les lèvres d’anticipation quand il approcha mon bassin du bord du lit avant de plonger sa tête entre mes cuisses, me faisant rejeter la tête en arrière. Moi qui avait toujours été très discrète lors de mes ébats avec Ethan, je me surpris à crier littéralement de plaisir sous les lèvres du jeune homme, faisant jouer mon bassin contre sa bouche. Il avait lié ses mains avec les miennes, me bloquant tout geste. Je fus frustrée quand le jeune homme se stoppa avant de le voir remonter et se glisser entre mes cuisses largement ouvertes, prêtes à l’accueillir. Je fermais les yeux en gémissant quand il entra en moi, refermant mes jambes autour de ses hanches. J’ignore combien de temps nos ébats durèrent mais clairement, Ciaràn avait de l’endurance et de l’imagination. Les positions furent variées et cela sembla durer très longtemps. Je ne voulais pas faire de comparatif avec mon ancien fiancé mais je n’arrivais pas à m’en empêcher. Je n’avais jamais autant pris de plaisir avec un homme. En même temps, je n’avais pas eu tant de petits amis que cela avant Ethan. J’en avais eu deux avant de rencontrer mon fiancé et le premier était resté purement platonique. Mais aucun de mes deux autres amants n’égalaient Ciaràn, c’était clair. Je finis par reposer sur le lit, épuisé et en sueurs mais heureuse. Je me glissais contre le torse du jeune homme et souris en sentant ses bras se resserrer autour de moi. J’eus même un petit rire quand il me posa une question. « Assurément aucun. » Mes doigts sur son torse caressaient doucement ce dernier, dessinant des arabesques abstraites et imaginaires alors qu’il venait déposer un baiser sur mes lèvres. J’étais vidée de toute énergie et je ne savais pas si j’aurais le courage de me lever pour aller prendre une douche alors qu’il le fallait. « Je suis épuisée… Par contre, prends garde à toi, je serais capable de jouer du thermostat si cela se termine à chaque fois comme cela… » Mais pas tout de suite, c’était certain. Je grimaçais légèrement quand Ciaràn me parla de rentrer chez moi et il avait raison dans un sens, il était hors de question que je retourne habiter dans le loft. Mais je devrais bien y retourner à un moment ou à un autre pour aller récupérer toutes mes affaires. Je fus cependant touché par la proposition qu’il me fit de rester ici, dans son lit, avec lui. J’eus un sourire attendrit avant de hocher la tête. « Je dois aller récupérer quelques affaires au loft. Et je refuse que tu dormes sur le sofa pendant que je te pique ton lit. Non, tous les deux ici, ça ira très bien. » Au moins, comme ça, c’était clair, je ne volerais pas le lit de Ciaràn et je m’invitais en plus dans le sien, c’était clairement parfait. Et dire que la veille, je pensais que j’allais être au fond du trou alors qu’en fait, pas du tout. Il me proposa alors de manger un morceau avant de remarquer le suçon qu’il avait dans le cou, me faisant doucement rire. « Pardon. Je ne peux pas te promettre de ne pas recommencer par contre. » Déposant un baiser sur le torse de Ciaràn, je finis par trouver le courage de me redresser pour finalement retourner dans la salle de bain pour prendre une bonne douche. Et cette fois-ci, aucun problème de thermostat, l’eau était à la température idéale. Sortant propre et habillée de la salle de bain, je jetais un coup d’œil à mon portable. J’avais reçu un appel d’un de mes frères et il m’avait laissé un message. Je lui renvoyais un sms en lui disant que je le rappellerais plus tard avant de m’installer devant une fenêtre. Je me sentais toute chose, presque euphorique en me souvenant de ce qu’il venait de se passer. Si cela venait à se savoir, je risquais ma place dans l’association mais je m’en fichais, ça avait été le meilleur moment de toute ma vie. Souriant un peu bêtement, je posais mon menton dans ma main en regardant l’extérieur. Il c’était mis à neiger sur Toronto et j’étais bien contente d’être au chaud dans l’appartement de Ciaràn moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:43

Allongés dans le lit, Ciaran profitait clairement de la présence de sa belle brune, fraîchement célibataire. Finalement sa Saint-Valentin ne serait peut être pas si désastreuse. Au moins elle faisait des économies. Elle n'aurait pas à payer un cadeau à son crêtin. Le regard plongé dans celui d'Eden, il jouait avec ses cheveux. Il adorait le parfum qu'elle portait sur elle, d'autant plus après cette matinée torride. Il en frissonnait encore rien qu'à y penser. Ils avaient passé un incroyable moment et quelque chose lui disait que ce ne serait probablement pas le dernier. «Tant mieux. J'aurais été bien mal si tu avais eu des regrets. Moi je n'en ai eu aucun. Je pense même que je vais couper l'eau à chaque fois que tu vas prendre une douche ...» Lâchait il en esquissant un sourire en coin. Bien sur il rigolait. Il n'oserait pas la priver d'eau chaude, tout comme il ne voudrait pas qu'on le prive lui non plus. « Ah oui? Vraiment ?! C'est dommage parce que j'aurai bien recommencé un peu, moi... » Lâchait il, en se glissant par dessus elle, l'embrassant longuement non sans avoir quelques mains baladeuses. « Une douche crapuleuse régulière peut se négocier si tu le souhaites. Je ne suis pas contre, que du contraire. » Le jeune homme s'assit alors au bord du lit, enfilant un boxer propre et surtout sec. Il souriait en coin à ses paroles. « Ben tiens... En toute amitié, bien sur, n'est-ce pas ?! » Ajoutait-il en lui accordant un doux clin d'oeil. Le jeune homme passait de nouveau une main sur ses abdominaux avant de glisser son bras sur la jeune femme. Il se penchait sur elle « Ca signifie quoi ?! Que la prochaine à se rapprocher trop de moi, tu vas l'égorger ?! Une nuit et déjà jalouse. Ca commence bien.» Lâchait il en riant. Il embrassait doucement la jolie brune, caressant tendrement sa joue avant de se lever. Il filait aussitôt à la cuisine pour se servir un bon verre de jus frais. . Il avait bien besoin de s'hydrater après de pareils ébats. D'ailleurs il devait remercier Stuart pour son absence. Ciaràn observait alors la jeune femme se glisser à la fenêtre. Elle était si belle. Il souriait doucement, appuyé contre l'ilot de la cuisine. Il approchait alors de la jeune femme. Placé derrière elle, il glissait ses bras autour de la jeune femme, déposant un baiser sur son épaule, suivant son regard. « A quoi tu penses ?! » Demandait-il, déposant un léger baiser dans sa nuque jusque son oreille. Il l'observait alors finalement lui faire face. Caressant doucement ses bras, il lui souriait tendrement. Il n'avait jamais passé de moment aussi tendre avec une fille depuis longtemps. Ses dernières conquête n'étaient pas restées une heure après leur ébats. Eden c'était différent. Il avait envie qu'elle reste, ce n'était pas seulement pour l'aider qu'il lui proposait d'emménager avec lui. A vrai dire, il espérait qu'elle prenne gout à la vie avec lui et qu'elle ne parte plus. « Tu dois aller récupérer tes affaires chez toi ?! Enfin chez lui ... ? Ca ira ?! Tu sais... Si tu veux, je peux t'y accompagner, et lui coller une bonne droite pour le plaisir. Enfin, je ne veux pas te forcer hein. Mais si tu veux que je t'accompagne, ne serait-ce que pour t'aider à prendre des affaires, il n'y a pas de soucis. Ca me fait plaisir. Et puis je me ferai un plaisir de t'embrasser sensuellement et passionnément devant lui. Juste pour lui mettre la rage » Lâchait il en accompagnant ses paroles d'un sensuel et profond baiser. Il la lâchait finalement pour lui servir un bon café au lait sucré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:44

Couché dans le lit de Ciaràn, je ne pouvais détourner mon regard du jeune homme. Finalement, tout semblait s’arranger même s’il restait encore cette histoire d’appartement à vider de mes vêtements. Mais pour l’instant, je ne préférais pas trop y penser, préférant graver dans ma mémoire ce qu’il venait de se passer avec le jeune homme contre lequel je me trouvais. Je ne pus m’empêcher de faire la moue quand il ajouta qu’il allait peut-être songer à couper l’eau quand j’irais prendre ma douche. Qu’il essaye ne serait-ce qu’une fois. Mais en même temps, j’étais désormais prévenu donc je doutais qu’il le fasse réellement. Mais si jamais cela venait à arriver, je savais déjà contre qui j’aurais à m’énerver. J’eus un petit rire quand le jeune homme se réinstalla au-dessus de moi après m’avoir dit qu’il aurait bien recommencé. Je fus cependant réduite au silence quand il m’embrassa, se remettant à parcourir mon corps de ses mains. Il était clair que s’il continuait ainsi, on allait rapidement remettre ça. Parce que je n’arrivais pas à empêcher mon corps de réagir malgré le fait que j’étais légèrement fatiguée. Il finit par me proposer de négocier une douche crapuleuse de façon régulière et je glissais mes bras autour de son cou, un sourire aux lèvres. « Déjà, garde tes forces pour ce soir, d’accord? » Je le laissais s’asseoir au bord du lit, enfilant un boxer sec alors que je restais allongé dans le lit, ne pouvant détourner mon regard du jeune homme. Je pris un air faussement offusqué quand il me demanda si j’acceptais de dormir avec lui en tout amitié. Avec ce qu’il venait de se passer, cela n’avait rien à voir avec une question d’amitié. Juste que j’avais envie de dormir dans un lit sans avoir l’impression de faire ma chieuse en virant le propriétaire du dit lit. Mais je devais avouer aussi que j’avais envie de dormir avec Ciaràn. Et avec la proposition cachée que je lui avais fait quelques temps plus tôt, pas sûr qu’il croit que j’allais me contenter de dormir avec lui. Je ne pus m’empêcher de le pousser légèrement du plat de la main quand il argumenta sur ma jalousie. Je n’étais pas spécialement jalouse mais je risquais peut-être de le devenir avec ce qu’Ethan m’avait fait vivre. Je savais que certaines femmes n’avaient aucun état d’âme à voler l’homme d’une autre femme et je comptais bien garder Ciaràn pour moi… Même s’il n’était pas mon homme. Ou bien, il l’était… Je ne savais trop quoi en penser. Après tout, il n’y avait que de l’attirance, pas de sentiments, alors il serait tout à fait en droit de voir d’autres femmes si nous venions à nous séparer. Je lui rendis le nouveau baiser qu’il me donna avant de filer à la douche, profitant de l’eau chaude. Cela me fit le plus grand bien et une fois habillée, je filais dans le salon où le jeune homme se trouvait déjà. Je m’installais à une fenêtre, regardant la neige tomber à l’extérieur en souriant à moitié. J’entendis les bruits de pas du jeune homme derrière moi et rapidement, je sentis ses bras se glisser autour de moi. Me laissant aller contre le torse de Ciaràn, je l’écoutais me demander à quoi je pensais. Je me retournais alors vers lui, un vrai sourire aux lèvres cette fois-ci. Il ajouta que si je voulais aller récupérer mes affaires, il pouvait toujours m’accompagner. Je demandais à voir ce que la rencontre Ethan-Ciaràn pouvait donner mais si mon ancien fiancé pouvait ne pas être au loft, ce serait réellement super. Il déposa alors un baiser sur mes lèvres, me faisant bien comprendre qu’il serait capable de recommencer si Ethan venait à être présent. Il s’éloigna alors pour me servir un café comme j’aimais les prendre et je le remerciais. « Oui, je pense qu’il est mieux de faire ça maintenant que d’attendre. Après tout, il serait capable de se débarrasser de mes vêtements pour y installer ceux de sa nouvelle nana et j’aimerais autant garder les miens. Donc on y va dès que j’ai terminé mon café. » Ce qui fut une chose assez rapidement faite. Je quittais alors l’appartement de Ciaràn avec ce dernier avant de marcher jusqu’à l’endroit où j’avais laissé ma voiture hier, non loin du bar où j’avais bu. Je conduisis jusqu’à l’immeuble où se trouvait le loft qu’Ethan et moi avions partagé et je me garais devant l’immeuble, n’ayant pas spécialement envie de voir si la voiture d’Ethan était garée ou pas. Arrivés devant la porte de mon ancien logement, j’entrais dans ce dernier en souriant. Mon ancien fiancé ne se trouvait pas là et j’allais pouvoir faire mes valises assez rapidement. « Suis moi, c’est par là. » Entrer dans la chambre à coucher fut un moment assez difficile. J’essayais d’éviter de regarder le lit parce que je savais que sinon, j’allais à nouveau m’énerver. Je sortis rapidement ma valise du placard et entrepris de vider ma partie de l’armoire. Ce fut fait en un temps record, je jetais simplement mes affaires dans la valise, n’ayant pas envie de m’attarder ici. Une fois prête à repartir, je quittais la chambre pour retrouver quelqu’un que je ne voulais pas voir: Ethan se trouvait dans le salon et il était seul. Je me stoppais, incapable de savoir comment réagir. J’avais une sombre envie de lui mettre mon poing dans la figure mais je me doutais que Ciaràn allait vouloir s’en occuper lui-même. « Ethan… » Au moins, comme cela, le jeune homme à mes côtés allait rapidement savoir de qui il s’agissait. Ethan essaya de parler, il me demandait de lui laisser une chance de s’expliquer. Mais mon regard noir lui fit comprendre qu’il n’y avait rien à expliquer, tout comme l’absence de bague à ma main gauche. Mon ancien fiancé soupira en ajoutant qu’il n’avait pas voulu ça mais je savais qu’il mentait. Je me rapprochais de Ciaràn, gardant ma valise contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:44

De toute évidence, Éden ne semble pas regretter leur petit écart. Pas le moins du monde même. Elle a le regard pétillant comme si tout cela l'avait excitée et qu elle n'attendait que de recommencer. Sans doute se sentait elle a l'aise aux côtés de Ciaran. À vrai dire ils passaient énormément de temps ensemble et se connaissaient finalement presque par cœur. Ciaran serait bien resté contre elle toute la journée. D'ailleurs la jeune femme ne semblait pas exclure d'autres rapprochement de ce genre ce qui plaisait beaucoup au jeune homme il faut le dire. Éden lui plaisait plus qu'il ne voulait se l'avouer. Elle était tellement séduisante qu'il en perdait les mots. Ils étaient sur la même longueur d'onde dans tous domaines, même le sexe. Assis au bord du lit, Ciaran caressait la peau nue du ventre de la belle brune avant de lui voler un long et sensuel baiser. "Je vois que tu as trouvé mieux qu'une soirée Netflix-pizza. Le programme me plait assez. " lâchait il en mordant sensuellement le cou de la jolie brune. Il se redressait finalement à contre cœur, histoire de boire un peu et de se rhabiller.

La jeune femme ayant à son tour pris une vraie douche, ils étaient tous deux fins prêts à aller chercher les affaires de la jeune femme. Ciaran avait bien remarqué que devoir retourner dans le loft la blessait. Évidemment. Elle y avait découvert la pire des trahison qui durait depuis des semaines. Place derrière elle, Ciaran tentait de se montrer rassurant. Il n'aimait pas la voir dans cet état. "Tu sais si tu préfères attendre on peut attendre. Je sais que c'est difficile d'y retourner. Je suis la d'accord ?! Cette fois tu vas rester avec moi. Il paraît que je tiens chaud la nuit. Bonne nouvelle non ?!" Dit il en riant. Elle ne devait pas avoir l'habitude de dormir à deux. Il semblait être très souvent absent. Désormais on savait pourquoi. Déposant un doux baisers sur sa joue, il lui souriait en quittant son appartement, la jeune femme contre lui. Il la suivait jusqu'au logement, bien situé. Leur loft était suffisamment grand. Elle devait se sentir bien du moins jusqu'à ce que son couple ne parte en vrille. Ciaran était surpris de découvrir de pareils lieu. Aucune photos du couple. Rien. Une décoration sommaire. Rien de bien cosy. Il s'était attendu à voir des photos d'eux partout. De toute évidence leur couple était mort depuis longtemps déjà. Il déménageait chaque valise et meuble apparentant à la jolie brune un à un qu'il plaçait dans le camion de l'association qu'ils avaient emprunté quelques minutes plus tôt. Il n'était pas censé avoir de véhicule quand à elle sa petite voiture. N'aurait jamais suffit. Après avoir joué les transporteur, Ciaran remontait dans la chambre avant d'étendre deux voix. Sans doute Ethan était-il rentré sans qu'il s'en rende compte. Il les laissait discuter sans un mot. L'homme tentait vainement de s'excuser. Ciaran rentrait finalement dans la pièce sous le regard jaloux d'Ethan. Il glissait par ailleurs sa main sur les hanches de la jeune femme histoire de marquer son appartenance. Bien entendu c'est un regard haineux et jaloux qu'ils échangèrent. "Monte dans le camion. Je te rejoins avec ta valise." Murmurait il à la jeune femme avant de lui voler un baiser. Il n'en fallut pas plus pour qu'Ethan ne franchisse les quelques mètres qui les séparaient pour tenter de frapper Ciaran qui esquissait bien vite son coup, cognant l'ex fiancé contre le mur avec fracas, les deux bras bloqués dans le dos à la manière policière. Heureusement que la jeune femme avait suivit son conseil et était partie. "Loupé. Écoute moi bien désormais. Ne t'a vide plus d'approcher Éden. Elle a tiré une croix sur toi depuis longtemps. Tu l'as suffisamment fait souffrir. Maintenant dégage" lâchait-il avant de prendre le sac d'Eden. Il pensait avoir été clair. Mais en guise de réponse il reçu un bon coup de poing qui le fit tomber ainsi sûjn coup de pieds dans les côtes. Malgré là douleurs Ciaran lui jetait un coup de pied pour le faire tomber à son tour et lui flanquait une droite dont il rêvait depuis des lustres. Vainqueur par KO, il quittait finalement les lieux la lèvre en sang. Il montait dans le camion après avoir essuyé sa lèvre du revers de la main. "Tu fais bien de le quitter. Un vrai con ce mec. " lâchait il avant de la regarder "t'inquiète. Il a dégusté plus que moi." Lui souriait il avant de l'embrasser "soirée pizza et câlins crapuleux ?!" Ajoutait il en souriant doucement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:44

Couché de tout mon long dans le lit de Ciaràn, je profitais encore un peu du moment avant de devoir me lever pour me rhabiller. Mais le jeune homme était occupé à caresser mon ventre, me déclenchant des frissons sur la peau tout en ajoutant que mon programme pour ce soir lui plaisait plus qu’une de ses soirées Netflix-Pizza. Ce que je pouvais facilement comprendre après tout. Moi non plus, je n’aurais pas pu refuser une telle proposition, même pour tout l’or du monde. Une fois prête à en découdre avec mon ancien logement, je fus contente de pouvoir compter sur Ciaràn. Il me proposa alors d’attendre et je secouais la tête, attendre serait encore plus difficile et se serait prendre le risque qu’Ethan se débarrasse de mes affaires. Hors, j’avais des vêtements qui comptaient pour moi et je ne voulais pas prendre le risque qu’ils finissent à la poubelle. Je ne pus retenir un petit rire quand il ajouta qu’il tenait chaud la nuit. Cela tombait parfaitement bien, je pouvais être du genre frileuse par moment. Et le soutien du jeune homme ne serait pas de trop avec tout ce que j’avais à récupérer. On fit un détour par le refuge pour récupérer un petit camion, histoire que je puisse avoir quelques meubles. J’en avais profité pour appeler mes parents et les prévenir que je risquais de passer pour déposer les dits meubles et surtout les prévenir que j’avais rompu mes fiançailles avec Ethan. S’ils furent contents d’apprendre que je risquais de passer, ils furent déjà moins ravis de découvrir l’infidélité de mon ancien fiancé. Mais étrangement, ma mère me réconforta en me disant que de toute façon, cet homme ne me méritait pas. Je ne pus que sourire en raccrochant, ma mère avait toujours eu le chic pour me remonter le moral. Arrivés au loft, on entreprit alors de déménager tout ce que je voulais garder. Je fis cependant l’impasse sur le lit bien qu’il m’appartenait parce que même en changeant les draps et le matelas, il était hors de question que je le garde. Parce que ce serait un mauvais souvenir. Par contre, on récupéra le magnifique canapé d’angle que j’avais acheté et je ne pus que sourire en imaginant la tête qu’aurait Ethan en se rendant compte que je l’avais récupéré. En même temps, je l’avais acheté avec mon argent et il m’avait seulement aidé à lire le manuel pour le monter alors ce canapé était à moi. Cependant, j’allais partir quand Ethan passa la porte d’entrée. J’étais seule, Ciaràn se trouvait au camion et je n’avais pas spécialement envie de me retrouver seule avec mon ancien fiancé. Ce dernier essaya bien de se faire pardonner, argumentant que c’était une erreur. Le ton allait très certainement monté quand Ciaràn passa la porte d’entrée. Heureusement qu’Ethan n’avait pas de fusil à la place des yeux sinon j’étais prête à parier que le jeune homme serait déjà mort sur place, foudroyé par le regard haineux d’Ethan. Et cela ne fit qu’empirer quand Ciaràn glissa sa main le long de mes hanches. Ethan était jaloux, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure et cela me faisait plaisir. Parce que dans ma tête, on ne peut être jaloux que de quelqu’un que l’on considère supérieur à soi-même. Ciaràn finit par me demander de rejoindre le camion en ajoutant qu’il s’occupait de ma valise. Je hochais simplement la tête avant de lui rendre son baiser avec un grand sourire. Je me fichais bien qu’Ethan nous voit, au contraire. Quittant l’appartement, je rejoignis rapidement ma place dans le camion, envoyant un sms à ma mère pour la prévenir que l’on serait chez eux d’ici une quinzaine de minutes. J’attendis patiemment que le jeune homme me rejoigne et quand il fut près de moi, je ne pus m’empêcher de froncer les sourcils en voyant que sa lèvre était à nouveau fendue. « Ethan n’a aucun savoir vivre. Il fait son jaloux comme si c’était moi qui l’ais trahi… » Alors que bon, fallait pas inverser les rôles non plus. Je lui rendis son baiser en souriant à sa proposition. « Va pour ce programme alléchant mais avant, on va déposer mes meubles chez mes parents. » C’était la première fois que mes parents allaient rencontrés Ciaràn et j’espérais que le courant allait bien passer entre eux. Et avec un peu de chance, le reste de la fratrie serait absente donc il n’aurait pas à affronter mes frères et ma sœur. Je guidais donc Ciaràn jusqu’à la grande maison où mes parents vivaient et je souris en voyant que le garage était déjà ouvert et que mes parents nous attendaient devant. Je fis les présentations entre mes parents et Ciaràn avant de laisser les hommes décharger les meubles du camion pendant que ma mère me prenait à l’écart pour discuter. On parla d’Ethan, de comment je me sentais puis de Ciaràn. Autant elle avait été sceptique quant à mes fiançailles avec l’autre, autant elle était déjà séduite par le jeune homme. Un bon point pour Ciaràn. Elle me proposa de rester diner mais je refusais, disant que j’étais fatiguée et que pour une première rencontre avec le jeune homme, il fallait y aller doucement, surtout que le reste de la famille serait très certainement invitée. Je remontais dans le camion une fois ce dernier vidé et alors que nous nous éloignions, je me tournais vers le jeune homme en souriant. « Tu as séduit ma mère. Elle m’a fait beaucoup de compliment sur toi. Ça c’est bien passé avec mon père? » Je savais que ce dernier pouvait être très méfiant, surtout maintenant avec le fiasco Ethan, mais j’espérais qu’il avait quand même su se tenir en compagnie de Ciaràn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:44

Ciaran était relativement calme. Pour une fois ce n'était pas lui qui avait asséné le premier coup. Le coup était parti de la partie adverse. Ethan semblait fou de rage Mais Ciaran était bien décidée à lui faire regretter son geste. Finalement hors de lui, le jeune homme lui flanquait une droite qu il avait bien mérité. Mis KO, le jeune homme gisait au sol tandis que Ciaran mobilisait ses doigts douloureux sous le choc. Il partit ensuite rejoindre la belle brune dans le camion, légèrement amoché. Le jeune homme haussait les épaules aux paroles de la jeune femme. Il ne souffrait pas seulement d'un savoir vivre. Il manquait de tout en fait. Mais cela il préférait le garder pour lui pour ne pas vexer la jeune femme malgré tout. "C'est rien. Je t'assure. J'ai connu pire" lâchait il malgré les douleurs qu'il cachait à son flanc. Une cote de froissée en plus sans doute ... il démarrait finalement le camion avant de regarder la jeune femme "Tes parents ... ?!" Demandait il soudainement inquiet. Ils n'étaient pas officiellement ensemble mais cela l'angoissait de rencontrer ses parents. Il se mordait doucement la lèvre en hochant la tête. Il n'avait jamais rencontré officiellement de parents d'amies Enfin... même si Éden était plus qu'une simple amie... il suivait alors les indications de la jeune femme avant d'arriver devant une belle et grande maison. Ciaran descendit du camion et jetait un coup d'œil à ses vêtements. Il n'était clairement pas assez bien habillé. Mais bon. Il ferait avec. Après avoir été présente comme un ami par Éden, il avait salué monsieur et madame Hill. Si la mère de famille était relativement enjouée par sa présence, le père de famille lui restait muet froid et fermé. Il entreprit alors de vider le camion avec le père de famille tentant d'ouvrir la discussion avant d'abandonner vu sa froideur. Il ne devait clairement pas être le bienvenu. Et puis il n'avait clairement pas bel air avec sa lèvre fendue. Il avait l'air de quoi ... D'un bagarreur... Le jeune homme rejoignit finalement la belle brune avant de saluer ses parents. De toute évidence Madame Hill était déçue de ne pas les recevoir pour souper. Mais c'était sans doute mieux. Ciaran était assez nerveux et à vrai dire le père de faille n'était pas très causant, il n'avait clairement pas envie de le recevoir chez lui plus longtemps. Il finit donc par saluer ses parents avant de redémarrer le camion pour rentrer au refuge.

De toute évidence Éden était heureuse d'avoir vu ses parents. Ciaran était un peu moins enjoué... il n'avait pas vraiment fait l'unanimité dans la famille. "Ah oui ?! Tu lui as dis qu'on ... ?! " demandait il assez surpris. Il esquissait un léger sourire en entendant la jeune femme dire qu'il semblait plaire à sa mère. "Du côté de ton père ce n'est pas tout à fait la même chanson ..." dit il en se mordant la lèvre. "Disons que j'ai essayé de lancer la discussion Mais j'ai rapidement compris que ma présence l'incommodait. Ca se passait bien avec Ethan ?! En même temps si j'avais su qu'on allait chez eux je le serai mieux habillé et j'aurai évité de faire mauvaise impression avec une lèvre fendue..." grimaçait il doucement. Il avait clairement loupé le coche le père d'Eden. Arrivés finalement au refuge,il descendit du camion avant d'attendre la jeune femme. Il avait envie de glisser son bras sur ses épaules pour marcher dans le centre histoire d'aller faire quelques courses pour leur souper, Mais il ne voulait pas qu'elle soit virée du refuge parce qu'elle avait couché avec un des sans-abris... Elle se ferait trop engueuler. Mais ce n'était pas l'envie qui manquait. Il avait besoin de montrer qu elle était à lui. Finalement Ciaran était plus possessif qu'il ne le pensait. Il lui souriait doucement dans la rue avant d'entrer dans le magasin. Il partit Alors chercher de quoi préparer des pizzas maisons, les industrielles il n'en raffolait pas... Le jeune homme souriait doucement avant de rejoindre les caisses dû supermarchés où il payait la note avant de prendre les sacs. "Tu saurais attraper les clés dans ma poche de droite ?!" Demandait il avant de sourire en coin "Sans en profiter ..." murmurait il tout bas devant son immeuble. Parce que oui elles étaient pour le moins proche de ses attributs... Et dieu sait que le pouvoir de séduction d'eden était puissant sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:45

Ciaràn ne semblait pas rassuré à l’idée de rencontrer mes parents et je pouvais le comprendre avec ce qu’il c’était passé ce matin. Mais il n’avait pas d’inquiétude à avoir, mes parents allaient très certainement l’apprécié vu que j’allais le présenter comme un ami. J’essayais de me concentrer sur la route pour guider le jeune homme jusqu’à la maison de mes parents mais souvent, je me surprenais à laisser mon regard dériver sur lui, un léger sourire aux lèvres. Une fois devant la maison de mes parents, je fus rassurée de voir qu’il n’y avait qu’eux. Et je compris rapidement qu’il y avait un problème avec mon père. Il était bien plus froid et renfermé que d’habitude et je ne voyais pas pourquoi. J’espérais que ce n’était pas à cause de cette histoire avec Ethan qu’il semblait ne pas apprécier Ciaràn parce que les deux hommes n’étaient pas pareils. Pendant que les hommes débarrassaient le camion, ma mère m’entraina dans le salon pour boire un thé et parler un petit peu. Elle semblait néanmoins contente d’apprendre que je n’épousais plus Ethan même si elle aurait aimé que je le quitte dans d’autres circonstances. Et elle semblait presser de me revoir avec quelqu’un car elle embraya directement sur le sujet Ciaràn. Je fus pour le moins étonnée quand elle me demanda s’il y avait quelque chose entre nous et je ne pus m’empêcher de dire non. Après tout, ma mère n’avait pas à connaître ma vie sexuelle et puis, je ne savais pas encore ce qu’il y avait être Ciaràn et moi alors il fallait que je me penche sur la question.

Une fois tous les meubles débarrassés, je remontais dans le camion, regardant la maison de mes parents s’éloigner avant de demander au jeune homme derrière le volant comment cela s’était passé avec mon père. J’eus un petit rire quand il ne termina pas sa phrase alors que je lui parlais de ma mère. « Je lui ai dit qu’on quoi? Termine ta phrase, vas au bout de ta pensée. » Par contre, je grimaçais légèrement quand il me parla de mon père et de sa froideur. Je ne m’étais pas attendu à une telle réaction de la part de mon père mais en même temps, elle ne m’étonnait qu’à moitié après l’épisode Ethan. « Rassure toi, je doute que cela soit ta lèvre qui a fait réagir mon père ainsi, il en a vu d’autres avec mes trois frères. Je pense plutôt que l’épisode Ethan l’a marqué. Il n’a jamais réellement apprécié mon fiancé, tout comme ma mère. Ils disaient qu’un mec de la finance, c’était ennuyant. Mon père est un ancien flic des mœurs de Toronto, il a toujours voulu que j’en épouse un… » Pour parfaire la tradition familiale parait-il… Je le soupçonnais plutôt de vouloir trouver quelqu’un capable de me protéger comme lui. Hors, Ethan n’était clairement pas dans ce genre de rôle Il était tellement propre sur lui même s’il n’avait pas hésité à en venir aux mains avec Ciaràn quand j’avais le dos tourné. Arrivés au refuge, on laissa le camion avant d’aller marcher dans le quartier. Le jeune homme à mes côtés fit des courses pour le repas de ce soir avant de reprendre la route pour l’appartement. Arrivé devant l’immeuble, il me demanda si je pouvais prendre les clés qui se trouvaient dans sa poche, ajoutant que je ne devais pas en profiter. L’air innocent, je glissais ma main dans sa poche, faisant exprès de rater les clés pour caresser doucement les attributs du jeune homme avec ma main. « Elles ne veulent pas se laisser faire. » Je finis cependant par les attraper avant d’aller ouvrir la porte pour que Ciaràn entre dans l’immeuble. En règle générale, j’aurais pris les escaliers car l’appartement n’était pas bien haut dans l’immeuble mais je fis exprès d’appeler l’ascenseur. Une fois dans ce dernier, et voulant profiter que nous étions tous les deux avec Ciaràn, je me glissais devant lui avant de faire un pas en arrière, me collant à nouveau au jeune homme tout en bougeant doucement mon bassin au contact du sien. Je penchais légèrement ma tête en arrière, mon souffle venant frôler l’oreille de Ciaràn. « J’ai envie que tu me prennes… Fort, très fort… » Jamais encore je n’avais fait ce genre de demande à un homme et clairement, c’était très excitant. L’ascenseur arriva rapidement au bon étage et je me glissais dans le couloir sans laisser la possibilité à Ciaràn de faire le moindre geste. Je fus rapidement dans l’appartement, attendant qu’il me rejoigne dans le salon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:45

En toute honnêteté, Ciaran est rassuré de quitter le domicile de la famille Hill. Ils sont gentil c'est pas Ca. Mais la froideur du père de famille l'a légèrement refroidi. Son retour en ville est définitivement moins stressant. Face aux paroles d'Eden, Le jeune homme haussait un sourcil en souriant en coin. "Lui dire qu'on joue au Scrabble dans la chambre. Tu vois ce que je veux dire. " lâchait il en riant doucement. Après avoir finalement rendu le camion et remercie le proprio, Ciaran partit avec Éden faire quelques courses rapides. Il avait envie d'une pizza. Et il comptait bien initier Éden à sa cuisine. Sait on jamais ... peut être que cela la charmerait. Le jeune homme souriait doucement à sa jolie brune le temps de leur courses. Il comptait bien lui préparer THE pizza dont elle se souviendra longuement. Il énumérait déjà le nombre d'ingrédients à préparer lorsqu'il arrivait devant son immeuble. Après lui avoir gentiment demandé de lui prendre ses clés, Ciaran avait presque sourit au regard d'eden. Elle allait jouer de lui. Évidemment. En sentant sa main caresser son sexe, le jeune homme fit un pas en arrière en manquant de lâcher les courses. Elle était définitivement intenable... "ne profite pas j'ai dis. " lâchait il en riant doucement avant de finalement la laisser avancer avec les clés qu'elle avait enfin attrapé après quelques "vains " essais. Grimpant dans l'ascenseur, Ciaran appuyait sur le deuxième étage avec son coude avant de s'appuyer dans le fond de l'ascenseur. Il posait son regard sur la jolie brune avant que celle ci ne se frotte allègrement contre ses parties encore échaudées de son petit contact imprévu. Les bras pris, il se mordait la lèvre, glissant ses lèvres dans la nuque de la jeune femme. Il avait presque envie de bloquer l'ascenseur mais la jeune femme l'en empêchait en sortant de ce dernier sans lui avoir laissé le temps de réagir. Frustré et déjà très excité, Ciaran se hâtait de rejoindre son appartement et déposait les courses sur la table. Il tentait de retrouver ses esprits un instant avant de ranger les courses. Sa belle brune avait disparu. Sans doute l'attendait elle dans la chambre. Il n'en savait rien. Il avait envie de la faire languir. Elle voulait jouer ?! Ils allaient jouer.

Ciaran entreprit de préparer la pâte qu'il fit maison avant de la laisser reposer pour préparer la sauce et couper les garnitures dont ils avaient besoin. Tomates, oignons, poivrons, mozzarella , jambon, salami ,ect... Ciaran préparait tout avant de voir arriver sa belle brune. Il souriait doucement en la voyant arriver visiblement frustrée. Ca lui apprendrait à le tenter et à filer directement. "Eh ben. Tu étais passée ou ?!" Demandait il en riant doucement. Il glissait finalement de son côté, embrassant la peau de son épaule avant de l'embrasser doucement. Il riait et l'enlaçait tendrement. Elle semblait bouder. Mais elle ne bouderait pas bien longtemps. Il la délaissait alors un instant et préparait les pizzas avant de la regarder en coin. Fin prête il les laissait reposer un instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:45

J’étais triste que mon père n’ait pas accueilli Ciaràn de la meilleure des façons. Cela ne lui ressemblait pas. Mais comme je l’avais dit, ils avaient eu du mal avec Ethan et comme on dit "chat échaudé craint l’eau froide" alors peut-être qu’il avait peur que je ne revive avec le jeune homme ce que j’avais vécu avec mon ancien fiancé. Je ne pus m’empêcher de rire légèrement en secouant la tête quand il me parla de jouer au scrabble dans la chambre. « Ma mère n’a pas à connaître ma vie sexuelle. » Ce qui était la stricte vérité. On arriva rapidement en ville pour rendre le camion avant de se balader pour faire quelques courses. J’avais déjà hâte de connaître les talents culinaires de Ciaràn car j’avais l’impression qu’il me préparait quelque chose de fait maison. Hors, je raffolais de la cuisine maison même si je devais avouer que lorsque je vivais avec Ethan, les placards étaient pleins de plats cuisinés parce que monsieur n’aimait pas cuisiner et je n’avais tout simplement pas le temps. Arrivés devant l’immeuble, je m’amusais un temps à le caresser avant de finalement saisir les clés pour permettre à Ciaràn de rentrer chez lui. Mais je ne pus m’empêcher de continuer à jouer avec ses nerfs dans l’ascenseur, me frottant sans aucune gêne à lui. Après tout, nous n’étions que tous les deux dans cet ascenseur et cela n’aurait tenu qu’à moi, je l’aurais bloqué un petit moment. Mais en même temps, rien ne valait l’intimité de l’appartement du jeune homme. Quittant l’ascenseur la première, je partis directement dans la chambre du jeune homme, m’attendant à le voir débarquer. Mais les minutes passèrent et je devenais réellement frustrée. Ciaràn n’avait pas montré le bout de son nez et j’avais le feu au corps. Finissant par sortir de la chambre, je rejoignis la cuisine pour voir qu’il avait pratiquement déjà tout préparé pour le repas de ce soir. D’accord, il voulait jouer… Eh bien jouons. Il m’avait frustrée et je n’allais pas le laisser s’en sortir aussi facilement. Il me demanda où j’étais passée et je ne répondis pas, préférant bouder dans mon coin, les bras croisés sur ma poitrine. Je lui rendis quand même son baiser avant qu’il ne prépare les pizzas. Il finit par me regarder en coin une fois qu’elles furent prêtes et je décidais alors de passer à l’attaque. Posant mes mains à plat sur le torse du jeune homme, je le fis reculer jusqu’à ce qu’il soit dos contre le frigo. Mes lèvres se posèrent dans son cou, le mordillant et je ne pus m’empêcher de suivre sa carotide du bout de la langue. Mais j’avais encore mieux dans mon chapeau de magicienne. Mes mains glissèrent jusqu’à son pantalon que je fis tomber à ses pieds avant que son boxer ne suive le même chemin. Une de mes mains se referma sur son sexe et entrepris de le caresser sur toute la longueur. Je m’amusais des réactions du jeune homme mais s’il s’attendait à ce que je m’arrête ici, il se mettait le doigt dans l’œil jusque au coude. Mes lèvres dérivèrent du cou de Ciaràn à la naissance de son torse dévoilé par son haut avant que je ne me retrouve à genoux par terre. Sans laisser le temps au jeune homme de réagir, je me saisis de ses poignets que je plaquais contre le frigo, voulant l’empêcher de faire le moindre geste. Il allait découvrir que l’on ne me frustrait pas sans en subir les conséquences. Je me mis d’abord à embrasser le bas ventre de Ciaràn, un petit sourire aux lèvres avant de jouer avec mes lèvres sur toute sa longueur. J’avais toujours pensé que donner ce genre de plaisir à un homme était dégradant pour la femme mais je me surprenais à prendre du plaisir moi aussi. Je finis par le prendre en bouche, m’amusant avec lui comme si j’étais occupé à déguster une sucette. Mais je finis par stopper mon traitement avant de me redresser. « On est quitte maintenant. » Ni lui ni moi n’avions été satisfait même si je me doutais bien que ce n’était qu’une question de minute avant que Ciaràn ne me saute dessus. Parce que c’était tout ce que je voulais. Je libérais d’ailleurs les poignets de Ciaràn sans pour autant m’éloigner, un petit sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:45

La frustration se lisait rapidement sur le visage de Ciaran. Bien entendu il aurait été capable de lui faire l'amour ici même dans cet ascenseur bloqué pour l'occasion. Il n'y avait pas énormément de passage et puis de toute façon ils auraient simulé la panne. Malheureusement pour lui, Éden en avait décidé autrement, Privant le beau brun d'une soudaine envie torride. Le boxer à moitié déformé, Ciaran luttait pour reprendre ses esprits,seul dans la cuisine. Il aurait pu se contenter de répondre aux envies sexuelles d'Eden Mais il avait envie de se jouer d'elle un peu et de la faire languir. Il ne pouvait s'empêcher de repenser au chemin parcouru depuis leur rencontre. Il avait rêvé de ce moment où il pourrait l'embraser, et nier qu il avait rêvé d'eux dans une scène purement sexuelle serait un mensonge. Il s'était déjà réveillé très en forme après ce genre de rêve d'ailleurs. Désormais, ils vivaient ensemble du moins pour le moment. Mais Ciaran craignait le moment où elle déciderait de partir. Il avait envie qu'elle reste, qu'elle partage sa vie. Mais ils se devaient de faire le point sur leur relation. Parce que d'amour à amitié, il n'y a qu'un pas. Et Ciaran de son côté l'avait déjà franchi.

La pâte prête, le jeune homme était concentré sur sa tâche. La cuisine était son échappatoire mais il ne cuisinait que très peu pour lui seul. Ce soir c'était l'occasion rêvée de séduire Éden et de se détendre. D'ailleurs la jeune femme finir par réapparaître la mine frustrée. Chez elle aussi la frustration était visible, ce qui tirait un large sourire a Ciaran. Il en profitait d'ailleurs pour embrasser la jeune femme longuement avant de la délaisser pour garnir ses pizzas. Évidemment Éden n'avait pas qu'un tour dans son sac et avait pour le moins l'esprit vengeresse. À peine eût il terminé leur pizza que la jeune femme s'emparait de lui, poussant le corps de Ciaran contre le frigo avant de glisser sa langue dans son cou. Le jeune homme se laissait faire avec plaisir, glissant sa main dans le creux des reins de la jeune femme. Il se retrouvait bien rapidement torse nu, les mains d'eden redécouvrant son corps centimètre par centimètre. Lorsque la main de la jeune femme glissait vers son pantalon, Ciaran dû retenir sa respiration, le cerveau entièrement déconnecté et obnubilé par les caresses intimes d'Eden dont il savait déjà difficilement se passer. Rapidement entièrement dénudé, il se retrouvait bloqué par les mains d'eden tandis qu'il jetait déjà sa tête en arrière sous les plaisirs infligés par Éden qui s'avérait experte dans le domaine. Toutes les femmes n'avaient pas en faveur de la fellation,jugeant cet acte trop dégradant. Éden elle semblait apprécier le moment tout autant sur Ciaran dont les râles de plaisir franchissaient déjà les lèvres. Une fine pellicule de sueur couvrait son torse sous le plaisir tandis qu'il frissonnait de tout son corps. Ce n'était pas une première pour lui Mais c'était de loin la première fois qu il perdait autant pied à la chose. Il aurait clairement pu se libérer des mains d'eden Mais il avait envie d'entrer dans son jeu. De la laisser jouer.

Le contact de la langue de la jeune femme sur son sexe le fit frémir. Il avait envie de plus. Rapidement. Mais la jeune femme ne lui offrit que de long et lents va et vient, le frustrant comme jamais. Le coup de l'ascenseur n'était rien comparé à cela. Les veines de Ciaran ressortaient littéralement sous le plaisir tandis qu elle s'arrêtait net dans son élan, laissant un homme plus excité que jamais sur le carreau. "T'es pas sérieuse..." lançait il, entièrement nu, le sexe plus que tendu. Elle savait à quoi elle jouait puisqu'elle ne s'éloignait même pas. Que du contraire elle attendait sa récompense. Ciaran aurait pu jouer. Mais cette fois il avait beaucoup trop envie d'elle pour s'accorder un petit jeu. Attrapant la nuque d'eden il la fit relever avant de l'embrasser plus sauvagement que jamais. Un baiser qui donnait le ton à la soirée. Sans lâcher les lèvres d'eden, il repoussait d'un coup de bras, leurs pizzas avant de soulever la jeune femme pour m'asseoir sur le muret qui servait de passe plat, séparant la cuisine de la salle à manger. Sans réfléchir plus longuement il lui arrachait littéralement son haut avant de glisser ses lèvres dans son cou, libérant ses seins d'une main en baissant son soutien gorge. Ses lèvres sur son sein nu, Ciaran aspirait doucement sa peau , profitant des gémissements de la jeune femme tandis que sa main gauche déboutonnait son jeans, avant de le tirer sauvagement sous ses fesses pour lui ôter. Son minuscule boxer en dentelles boire n'empêchait aucunement sa main de franchir le tissus, retrouvant à son tour l'intimité de la jeune femme, qu'il caressait doucement, faisant perdre pied à sa jolie brune. Il délaissait finalement son sein et s'accroupit après avoir rapproché la jolie brune du bord pour lui offrir à son tour un plaisir oral dont elle se souviendrait. Sa main gauche sur son sein nu, il caressait son sein doucement tandis qu'il poursuivait ses plaisir en ajoutant deux doigts au tableau. Les cris de plaisir d'Eden ne furent pas long à lui parvenir tandis qu'il poursuivait désormais à un rythme plus soutenu de quoi tirer quelques cris à la jolie brune. Il se redressait finalement, la laissant à peine respirer pour l'embrasser sauvagement avant de la soulever dans ses bras. Il guidait alors son sexe jusqu'à elle avant de la pénétrer d'un coup de rein profond dans quitter ses lèvres. Le poids d'eden dans les bras ne lui faisait pas peur. Il était endurant. Bloquée contre la porte froide du frigo, il adoptait un rythme rapide tout en gémissant lui même de plaisir. Il adoptait cette position de longues minutes durant avant de la reposer finalement sur le meuble. Il relevait alors une de ses jambes avant de poursuivre ses mouvements sans quitter sa peau nue que des lèvres redécouvraient. Le corps tremblant il la reposait le temps de reprendre son souffle. Un large sourire s'étendit sur ses lèvres avant de la faire descendre du meuble et de la tourner dos à Lui. Levant sa jambe droite il la prit finalement par derrière comme elle le Lui avait très explicitement. La prendre fort, sauvagement. C'était dans ses cordes. Sa lain recouvrant son sein, Ciaran profitait sur la jeune femme penche la tête pour embrasser doucement son cou tandis que sa deuxieme main, taquine, ne lui tire quelques hurlent de plaisir tandis qu'elle tremblait dans ses bras. Elle avait ce qu elle voulait. Mais il n'avait clairement pas fini avec elle. Toujours dans cette position, il la soulevait, sans que son sexe ne quitte son refuge avant de la poser dans le lit. Allongée dans le lit sur le ventre , Ciaran attrapait ses poignets dans son dos , tandis qu'il relevait sa jambe pour plus de profondeur. Il déposait de doux baisers sur son dos avant de se crisper sous le plaisir. Il s'accroupit finalement tandis qu elle prenait place sur lui, reprenant leur baisers de plus belle tandis que le plaisir montait clairement. Sentent le plaisir monter,Ciaran la serrait contre lui accélérant le rythme avant de lui même grogner de plaisir accompagné d'eden. Dans un ultime cri de plaisir Ciaran s'immobilisait, serrant la jeune femme avant de l'allonger dans le lit, restant en elle encore un moment avant de l'embrasser , épuisé. Haletant il lui souriait doucement, elle était déjà belle Mais après l'amour elle l'était clairement plus encore. "Maintenant on est vraiment quitte ... Ca faisait longtemps que je n'avais plus ressenti ça pour une femme. " avouait il en déposant ses lèvres sur les siennes. "Je n'ai plus envie que tu partes..." glissant sa main dans la sienne il nouait leurs doigts avant de l'embrasser plus sensuellement cette fois. "Tu le rends fou Éden Hill j'espère que tu en es consciente " murmurait il contre ses lèvres avant de se retirer. Il se redressait doucement restant assis un instant épuisé avant d'aller prendre une douche froide pour calmer ses ardeurs et éliminer la sueur de son corps. Une fois terminé il partit rejoindre Éden dans la chambre en boxer avant de passer la tête par la porte. "J'espère que tu as quand même faim" dit il amuse avant de filer à la cuisine enfourner les pizzas. Parce que le sexe ... Ca ouvre l'appétit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:45

Je ne voulais pas être quitte avec Ciaràn, je voulais éteindre l’incendie qui brûlait en moi mais je voulais également le faire réagir. Je ne pus retenir un petit sourire coquin quand il me demanda si j’étais sérieuse. Bien sûr que non mais c’était tellement amusant. Sauf que Ciaràn ne l’entendait pas de cette oreille. Il n’était désormais plus question de jouer et je le compris rapidement quand le jeune homme agrippa ma nuque pour me relever avant de m’embrasser sauvagement. Sans même comprendre comment j’étais arrivée là, je me retrouvais assise sur le passe plat de la cuisine. Mon haut fut littéralement arraché par le jeune homme alors qu’il libérait ma poitrine avant d’y déposer ses lèvres. Je ne pouvais plus m’empêcher de gémir doucement alors que mes doigts se crispaient dans les cheveux du jeune homme. Je ne voulais qu’il arrête, ce serai réellement trop frustrant. Mais j’avais dans l’idée qu’il n’arrêterait pas. Il m’enleva sauvagement mon pantalon et mon petit boxer ne fut qu’une maigre protection. Le plaisir était réellement puissant et je commençais doucement à perdre pieds. Surtout avec la suite des évènements. Mes cris ne mirent pas longtemps à résonner dans le petit appartement alors que je plaquais un peu plus la tête de Ciaràn contre mon intimité. Finalement, ce traitement prit fin mais je n’eus guère le temps de retrouver mes esprits que je me retrouvais dans les bras de Ciaràn, mes jambes autour de lui et lui en moi. J’espérais ne pas peser trop lourd pour le jeune homme mais je ne me faisais guère de soucis: s’il me prenait ainsi, c’est qu’il avait de la force et de l’endurance. Il me reposa finalement sur le meuble avant de lever une de mes jambes, déclenchant une nouvelle vague de plaisir en moi. Il allait me faire perdre la tête, c’était certain. J’avais perdu le fil de la réalité, complètement prise par le plaisir. Si bien que je me demandais comment je me retrouvais soudain dos à Ciaràn, penché sur le meuble de la cuisine, une jambe perché sur ce dernier. J’avais beau essayer d’être discrète, je n’y arrivais pas spécialement, c’était trop puissant. Surtout quand la main du jeune homme se posa finalement sur mon intimité. Tremblante, heureusement que j’étais sur le meuble sinon je me serais sûrement effondrée, mes jambes étant trop fébriles pour supporter mon poids. Il me souleva à nouveau contre lui et m’emmena dans sa chambre. Je me retrouvais alors à plat ventre sur le lit, les mains bloquées dans le dos, le visage dans son oreiller. Point positif, mes cris étaient étouffés par l’oreiller et je retrouvais un peu de discrétion. Moi qui lui avais demandé de me prendre sauvagement, j’étais servi. Me retrouvant finalement au-dessus de Ciaràn, mes cris se mêlèrent aux grognements du jeune homme avant que je ne finisse par crier le prénom de ce dernier.


Epuisée, vidée de toute énergie, je finis par reposer sur le lit, contre Ciaràn. J’essayais vainement de reprendre mon souffle, écoutant le jeune homme me parler, ne pouvant m’empêcher de sourire quand il ajouta qu’il ne voulait plus que je parte. « Je n’ai pas envie de partir. » J’étais bien ici, avec le jeune homme et je ne voulais pas me retrouver toute seule dans un grand appartement alors que je pouvais partager celui de Ciaràn. Je serrais ces doigts entre les miens quand il noua nos mains tout en ajoutant que je le rendais fou. Si seulement il savait à quel point il me rendait folle également. Jamais encore je n’avais fait l’amour avec une telle sauvagerie. Ethan était plus conventionnel: une position et tant pis si je ne prenais pas de plaisir et que je me contentais de faire l’étoile de mer. Mais avec Ciaràn, tout était différent. Le jeune homme finit par s’écarter avant d’aller prendre une douche, me laissant récupérer de cette étreinte torride. Néanmoins, maintenant que c’était terminé, je me mis à réfléchir. Qu’en était-il de ma relation avec Ciaràn? Clairement, il n’était pas qu’un simple ami mais pouvais-je réellement parler de sentiments à son égard alors que j’avais quitté mon fiancé la veille? Même si je me rendais compte que cela faisait bien longtemps que je n’aimais plus Ethan, cela me faisait bizarre. J’étais occupé à réfléchir à tout cela quand j’entendis la voix du jeune homme me demander si j’avais quand même faim. Il n’attendit pas ma réponse et fila dans la cuisine, très certainement pour finaliser les pizzas. Je me redressais alors mollement, essayant de trouver de l’énergie quelque part en moi. Il fallait que je prenne une douche parce que j’étais couverte de sueurs mais il fallait aussi que je me trouve des vêtements à enfiler. Parce qu’autant mon jean avait supporté l’exercice, autant mon haut et mon boxer en dentelle beaucoup moins. Heureusement, j’avais ma valise pas loin. Je sortis donc un t-shirt et un short qui me servait de pyjama avant de me rendre dans la salle de bain et prendre une bonne douche.

Une fois prête, je rejoignis assez rapidement Ciaràn dans la cuisine, me glissant contre lui. Ce qui était dans le four sentait réellement très bon et j’en avais déjà l’eau à la bouche. Mais je ne savais pas si je devais aborder tout de suite le thème de notre relation ou attendre la fin du repas. Mais finalement, je me posais bien trop de question alors je décidais de parler. « Je pense qu’il faut qu’on discute de notre relation, tu es d’accord? » Au moins, j’allais rapidement savoir ce qu’il en était pour Ciaràn de notre relation et je dormirais certainement mieux ce soir. Parce que j’avais tendance à mal dormir quand j’étais stressée, même si l’on ne pouvait pas dire que la situation me stressait, bien au contraire. Je me sentais bien, j’étais heureuse mais il fallait quand même mettre les choses à plat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn) Dim 25 Juin - 21:46

Le jeune homme était épuisé certes mais affamé surtout. Ils avaient passé un moment délicieux. Il se surprenait lui même à être si endurant. Mais sa plus grande surprise fut sans doute ce besoin d'embrasser Éden pendant l'acte. Habituellement il faisait l'amour juste pour le plaisir, par envie et sans aucun sentiments. Mais cette fois tout était différent. Il avait envie d'elle Mais le sexe ne lui suffisait pas. Il avait envie de l'embrasser tout le temps, de la voir chaque jour au matin et de s'endormir tout le temps à ses côtés ... Ils n'était plus seulement amis. Il était amoureux d'elle. Irrémédiablement et irrationnellement fou d'elle. Après de tels ébats, Ciaran avait besoin d'une bonne douche froide... Un simple boxer enfilé, et Ciaran rejoignait sa jolie brune dans le lit. À vrai dire ils n'avaient jamais discuté de leur relation. En couple ou non il ne savait pas trop où ils en étaient désormais. Amitié ou amour le pas était franchi. Assis à ses côtés, le jeune homme lui souriait doucement en entendant la jeune femme dire qu elle ne souhaitait pas partir elle non plus. Le jeune homme déposait un long baiser sur ses lèvres "Alors reste." Ajoutait il simplement. Évidemment qu'il voulait qu elle reste. Il l'aimait. La voir avec un autre le rendrait fou sinon.

Après lui avoir demande si elle mangeait, Ciaran était partir enfourner les pizzas avant de voir la jeune femme revenir à lui après une bonne douche. Collée à lui, Éden s'était glissée dans ses bras sous le sourire amoureux de Ciaran qui glissait des mains dans le creux de ses reins pour la serrer en l'embrassant. Il souriait à ses mots et hochait la tête. Parler de leur situation ?! Ils étaient sur la même longueur d'onde apparemment. " je suis d'accord oui Alors je t'écoute " dit il en souriant. Il préférait laisser la jeune femme exposer ses sentiments premières, lui étant encore assez novice en matière de sentiments. Il lui souriait doucement, caressant sa joue sans quitter des yeux avant de finalement ouvrir son cœur à son tour. "Tu sais, tu me plais. Beaucoup. Depuis le début ... Je ne suis pas le plus doué en amour. Je n'ai jamais voulu m'attacher auparavant. Mais toi c'est différent. Je m'inquiète quand je ne te vois pas , te voir pleurer me rend mal, j'ai envie de me coucher chaque soir à tes côtés et que ton visage soit le premier que je vois chaque jour. Alors je ne promets pas d'être le meilleur petit ami au monde. Mais j'ai envie d'essayer de construire quelque chose avec toi. et si ca ne va pas on aura au moins essayé. Je n'ai pas envie de passer à côté de la femme de ma vie " avouait il un doux sourire aux coins des lèvres. Il accompagnait ses paroles d'un langoureux baiser. "Il y'a de la place pour nous deux ici. Si ça foire ? On resteras amis. Mais je suis attaché à toi plus que je ne l'ai jamais été auparavant. Alors c'est un bon signe. " dit il en riant doucement. Il entendit alors le four bipper signalant que les pizzas étaient prêtes "ah a table. Pizza maison pour Madame. " dit il en sortant les pizzas non sans se brûler quelques doigts au passage. Il déposait finalement les pizzas et les découpaient avant de servir la jeune femme "tiens goûte moi ca. Tu me diras ce que tu en penses " dit il en posant la pizza dans son assiette. Il souriait doucement en prenant place les yeux plonges sur elle. Il avait hate d'avoir son avis par qu'il était bien décidé à lui montrer des talents culinaires comme sexuels. "Donc on est d'accord pour dire qu'on est en couple ? " demandait il en souriant doucement. Finalement son père serait heureux. Encore faudrait il que sa mission filature se termine. Il hésitait un instant avant de la regarder " j'ai quelque chose à te dire ... je ... tu es superbe dans cette tenue " se défilait il. Il voulait lui dire. Mais il avait bien trop peur pour sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Let me love you (Eden&Ciaràn)

Revenir en haut Aller en bas
Let me love you (Eden&Ciaràn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Nouvelles figurines EDEN
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» [Overture d'un commerce] L'Etal d'Eden
» Eden
» Eden - Erreur sur la carte du Green Mamushi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum test Soko :: Votre 1ère catégorie :: Sauvetage All we Do-
Sauter vers: