Forum test Soko

.
 

Partagez|

Marry me, today and everyday (ft Eden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:03

Les préparatifs allaient bon train si bien que tout était finalement terminé bien avant la date fatidique. Chaque détail avait été savamment étudié pour que tout soit parfait pour le jour J. De toute évidence, ce n'est pas tous les jours qu'on se marie. Le moment tant attendu arrivait à grand pas, si bien que le bonheur laissait peu à peu place au stress des derniers jours. Ciaràn avait doucement repris le travail après deux long mois de convalescence, mais il était encore interdit de terrain et était forcé de s'occuper de la paperasserie ou de s'atteler aux petites taches loin d'être dangereuses. Le seul et unique risque qu'il encourait était simplement de mourir d'ennui, vissé sur sa chaise de bureau. L'ennui était son quotidien désormais, non pas que sa vie de couple l'ennuyait, mais surtout que sa compagne était à l'affut du moindre de ses mouvements, le stoppant net lorsqu'il osait enfreindre les règles qu'ils s'étaient imposées : Le repos. Par chance, elle le laissait au moins préparer le mariage comme il le souhaitait. Leur mariage était finalement devenu son passe temps principal. Au moins, il pouvait se vanter d'avoir un mariage complètement Home-Made de A à Z. A quelques jours du mariage, Ciaràn s'était attelé à décorer leur salle de réception avant de passer à la décoration du lieu où le prêtre procéderait à leur union, non loin du lieux de réception, dans un splendide jardin décoré pour l'occasion. Ciaràn s'était hâté de tout terminer en temps et en heure, pour le plaisir de rentrer chez lui, retrouver Eden, qui malheureusement partirait dormir chez ses parents, comme le voulait la tradition familiale. Stupide tradition. Ciaràn en avait mal au ventre à l'idée de passer une nuit sans elle. Depuis son accident, ils ne s'étaient plus séparés une seconde. Ils s'échangeaient des textos H24, ou passaient le plus clair de leur temps collés dans le sofa. Ciaràn tentait néanmoins de faire bonne figure, parce qu'il savait mieux que personne, qu'entre eux deux, ce serait Eden qui souffrirait le plus de son absence. La jeune femme se réveillait encore régulièrement en pleurs, après avoir a nouveau fait un cauchemar, dans lequel elle revoyait Ciaràn au sol, inerte, sans vie. Ciaràn l'avait souvent consolée, après ces crises de larmes. Il savait donc qu'Eden était nerveuse à l'idée de dormir loin de lui, et il se devait de la rassurer à tout prix, pour qu'elle passe une bonne nuit et soit prête à lui dire officiellement oui, le lendemain.
Sur le chemin du retour, Ciaràn envoyait un textos à la jeune femme pour l'avertir qu'il prenait la route. Quelques minutes plus tard, le jeune homme rentrait chez lui, enlaçant la jeune femme qui était atablée à la cuisine devant un morceau de leur wedding cake test. "Arrête de manger ça, sinon tu ne rentreras plus dans ta robe, bé. Et arrête de penser à ce soir. Eden, s'il te plait. Je sais que tu le supportes très mal, mais vraiment ... Ne te rends pas malade pour une nuit. Je suis en vie. Et demain tu seras officiellement ma femme. Il ne m'arrivera rien cette nuit, et comme toujours j'aurai mon portable greffé à la main." Lui dit il en relevant son visage pour l'embrasser. Il la serrait contre lui, essayant d'éviter que ses yeux brillants ne viennent à pleurer. Cela faisait déjà quelques jours qu'elle semblait à fleur de peau. Ciaràn pensait simplement qu'elle était stressée pour le mariage, rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:03

Pendant de longues journées, Ciaràn et moi avions travaillé sur les préparatifs de notre mariage. Si bien que tout était prêt bien avant la date fatidique. Ma robe était tranquillement en train d’attendre dans l’armoire de mes parents, chez eux, le gâteau était commandé et les décorations étaient prêtes. Ciaràn avait tout fait et j’ignorais ce que cela pourrait rendre car je n’avais pas eu le droit d’avoir de petits aperçus. J’avais beau avoir mon mot à dire sur la décoration, j’avais choisi ce que je voulais mais j’avais laissé carte blanche à Ciaràn pour l’installation de la salle de réception et même pour le lieu de la cérémonie. Pendant deux mois, Ciaràn m’avait eu sur le dos et j’étais persuadé qu’il avait été bien content de pouvoir reprendre le travail, même s’il ne devait faire que du travail de bureau. J’avais été un peu chiante, je devais le reconnaître, ne le laissant pas se fatiguer de trop. Mais en même temps, j’avais eu la peur de ma vie et il fallait juste me laisser du temps pour me rendre compte que Ciaràn allait bien. Et encore, il n’allait faire que du travail de bureau pendant un moment et je n’osais même pas imaginer mon stress quand il pourra retourner sur le terrain. J’en stressais tellement que j’en faisais des cauchemars la nuit, rêvant de mon fiancé couché au sol, inerte… Mort en quelque sorte. Je me réveillais souvent en sursaut dans ce genre de moment, réveillant Ciaràn par la même occasion avant d’être consolé par le jeune homme. Il me faudrait du temps pour ne plus être angoissée par ce que Ciaràn faisait au quotidien. Quelques missions qui se passeront bien m’aideront également. Mais en même temps, être collés ensemble toute la journée et toute la nuit n’aidait pas spécialement à se rassurer. Quand nous n’étions pas couchés dans notre lit, nous étions collés dans le sofa et quand l’un de nous n’était pas à la maison, il avait toujours son téléphone à la main au cas où. Mais je devais me calmer, arrêter de stresser, ce n’était pas bon pour moi. Car j’avais découvert quelque chose que je comptais bien révéler à Ciaràn le jour de notre mariage. J’étais enceinte, nous allions avoir notre propre famille. J’étais tellement excitée quand je m’en étais rendu compte que j’avais eu toutes les peines du monde à ne pas le lui dire. J’avais donc fait une prise de sang en secret pour vérifier que le test n’était pas un faux positif et j’étais la seule au courant de la grande nouvelle. En tout cas, les maux de la grossesse me tombaient assez souvent dessus mais j’arrivais à faire en sorte que Ciaràn ne se doute de rien. Les nausées étaient le plus difficile à camoufler mais le reste, je passais ça sous le stress du mariage qui arrivait.
D’ailleurs, le grand jour était pour demain et je stressais encore plus, d’autant que cette nuit j’allais la passer chez mes parents, dans mon lit et sans Ciaràn. Une épreuve pour moi qui ne l’avait pas fait depuis que le jeune homme était revenu de l’hôpital. Et même si au départ, j’avais trouvé cette tradition mignonne, aujourd’hui, elle m’ennuyait plus qu’autre chose. Alors, pour me donner du courage, je me servis une part de notre wedding cake test dans la cuisine. Je devais aussi reconnaître que je mangeais un petit peu plus depuis que je me savais enceinte. Je souris en voyant que Ciaràn n’allait pas tarder à rentrer, il venait de m’envoyer un sms. Quand il fut à la maison, je ne pus m’empêcher de sourire légèrement quand il me mit en garde sur le fait que je ne rentrerais pas dans ma robe demain. Si seulement il savait que bientôt, j’allais devoir me refaire une garde-robe… Qu’il était difficile de garder un tel secret pour moi toute seule. Personne d’autre ne savait et j’avais tout prévu pour faire une annonce digne de ce nom pendant la réception. Et ce n’était qu’une des surprises que je lui avais prévu. Quand il me parla de cette nuit, je ne pus empêcher mes yeux de se mettre à briller à cause des larmes. Fichues hormones, elles me mettaient à fleur de peau dernièrement et un rien me faisait pleurer. Heureusement que l’excuse du mariage marchait toujours. « Je sais bien mais c’est plus fort que moi. Si seulement il n’y avait pas cette tradition… Je partirais après le repas de ce soir, histoire de retarder au maximum… » Cela n’aurait tenu qu’à moi, j’aurais envoyé mes parents au diable et j’aurais dormi cette nuit, dans mon lit avec mon futur époux. Je me levais pour prendre Ciaràn dans mes bras, glissant ma tête contre son épaule. Déjà que j’avais été tactile au début de notre histoire, avoir failli le perdre n’avait rien arrangé. « Tu veux manger quoi ce soir? Plutôt léger pour éviter la crise de foie pour demain? Au pire, je n’ai pas envie de cuisiner donc on se fait livrer? J’ai une envie de chinois… » D’ordinaire, les femmes enceintes ont des envies de fraises… Enfin, c’est ce que disent les stéréotypes. Mais moi, j’avais envie de nourriture épicée, de chinois ou encore de pizza sucrée… Et rien ne semblait mettre la puce à l’oreille de Ciaràn. Heureusement d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:03

Ciaran sentait bien que le stress était présent pour Éden. Elle était différente de d'habitude. Et son coup de fourchette était selon lui du au stress lui aussi. Il faut dire que ces derniers jours, l'appétit de la jeune femme était augmenté. Elle n'avait pas pour habitude d'avoir envie d'un chinois comme ca d'un coup. Ciaran avait même remarqué qu'elle s'était arrondie ce pourquoi il lui avait fait une gentille remarque, non pas que cela lui déplaise au contraire mais surtout qu il avait peur qu'elle ne rentre plus dans sa robe auquel cas ce serait la fin du monde pour la jolie brune. Elle était belle même avec ces quelques kilos superflus. Le jeune homme souriait doucement avant d'embrasser sa joue. "C'est qu'une nuit bé. Demain soir je t'offrirai mon corps" tentait il de la faire sourire. Il l'embrassait tendrement, caressant doucement son dos. "Eh. Tu te rends comptes. On y est. On va se marier. Tu vois tu l'auras eu ton mariage finalement. Mais pas avec Aaron." Dit il en souriant. Il caressait doucement son visage et glissait sa mèche de cheveux derrière son oreille. "Tu seras la plus parfaite des mariée. J'en suis absolument convaincu. Je t'aime Éden" dit il en souriant contre des lèvres et s'installait dans le sofa, la jolie brune dans ses bras. Il attrapait son portable non loin de lui et composait le numéro du chinois "va pour un chinois ma puce. J'ai envie de canard laqué. Ca tombe bien." Dit il en souriant en coin. Il commandait Alors leur repas un mix pour eux deux comme lls le prenaient à chaque fois.

Confortablement installés, Ciaran s'était assoupli contre Éden. Il était épuisé ces derniers jours avec tous les préparatifs du mariage. Le jeune homme se réveillait en sursaut en entendant la porte. Il se levait alors doucement et réceptionnait alors leur repas avant de payer. Ciaran déployait alors le tout sur la table et s'installait avec Éden pour prendre leur repas avant de migrer de nouveau dans le sofa, profitant de leurs derniers instant en tant que concubins. "Il commence à se faire tard. Allez, je te dépose chez tes parents mon amour. " dit Il en se levant. Tout était prêt pour qu elle se prépare chez ses parents comme leur voulait leur stupide traditions. Dans la voiture, Ciaran ressentait la tristesse et le stress d'eden. Il caressait doucement sa main en conduisant avant de se garer chez ses beaux parents. Il sortit de la voiture pour saluer ces derniers avant de laisser Éden. "Allez. On se retrouve Demain chérie. Fais pas cette tête " dit Il en la serrant dans ses bras comme s'ils se séparaient pour la semaine. "Tu m'envoies des textos si tu veux. Je t'aime mon cœur. À Demain" disait Il en souriant doucement avant de l'embrasser longuement. Il saluait ses beaux parents avant de reprendre la route. Demain, ils seraient enfin mariés.

De retour chez eux la maison lui semblait étrangement vide et calme. Partit prendre une douche il se glissait dans son lit soudainement trop grand pour lui seul. Il grimaçait doucement avant d'attraper son portable pour appeler sa jolie brune. Mais à sa voix Il comprit qu elle pleurait bien qu'elle tente de le cacher "Bébé ..." murmurait il. Il craignait qu elle ne passe une mauvaise nuit et Ne soit pas en forme le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:03

Il y avait tellement de chose qui me faisait stresser aujourd’hui. Que cela soit le mariage en lui-même ou même le fait de passer ma nuit seule sans Ciaràn. Mais il fallait que j’arrête de stresser, ce n’était bon ni pour moi, ni pour Ciaràn et encore moins pour les bouts de chou. Parce que, non contente d’être enceinte, j’attendais des jumeaux. Ce qui n’était pas un fait si rare que ça quand on savait que les jumeaux étaient fréquents dans ma famille biologique. Malgré tout, les hormones me jouaient des tours et je me retrouvais finalement à presque pleurer rien qu’en pensant au fait que j’allais devoir quitter mon fiancé pour une nuit. C’était juste l’enfer. J’avais beau savoir que ce n’était qu’une nuit, c’était assez difficile. Il essaya bien de me faire sourire en me parlant de m'offrir son corps et il y arriva même un petit peu alors que je le poussais doucement de l’épaule. « Ça ne changera pas de d’habitude… » La main de Ciaràn dans mon dos me réconfortait et me permettait d’essayer de reprendre le contrôle. Quand il ajouta que j’aurais finalement mon mariage mais pas avec mon ancien fiancé, je ne pus m’empêcher de rire. Je préférais de loin me marier avec Ciaràn qu’avec Ethan et ce n’était pas peu dire. Je suivis le jeune homme jusqu’au sofa, m’installant contre lui pendant qu’il commandait le chinois. Là encore, il ne fit aucune remarque sur ma soudaine envie, me faisant secrètement sourire. Demain, tout deviendrait clair pour lui et j’étais persuadé que les signes de ma grossesse allaient lui sauter aux yeux.

Je ne mis pas longtemps à me rendre compte que Ciaràn s’était endormi contre moi, me faisant à nouveau sourire. Il était fatigué avec les préparatifs du mariage et je m’en voulais un peu de l’avoir bousculé en avançant la date. Mais j’étais tellement contente de me marier demain. On toqua à la porte, certainement le livreur qui était arrivé, et Ciaràn se réveilla en sursaut avant d’aller chercher notre repas. On commandait toujours la même chose et je faisais bien plus attention à mon alimentation, évitant tous les plats qui pouvaient mettre en danger mes bébés. Adieu les sushis… Et pourtant, j’adorais en manger. Heureusement, nous n’en avions pas commandé aujourd’hui alors pas besoin de trouver une excuse bidon pour expliquer que je n’en mangeais pas. J’essayais de prendre mon temps pour manger, retardant le plus possible le moment d’aller chez mes parents. Mais on termina quand même de manger et Ciaràn me conduisit chez mes parents où toutes mes affaires étaient déjà prêtes. Pendant toute la route, j’essayais de garder contenance, ne voulant pas me mettre à pleurer. Une fois devant la maison familiale, mes parents arrivèrent rapidement pour m’enlever à mon fiancé. « A demain mon amour… Tu me manques déjà, c’est horrible… » Je lui rendis longuement son baiser avant de le laisser remonter dans la voiture et de regarder cette dernière partir jusqu’à ce qu’elle tourne au coin de la rue. Mes parents me firent rentrer et on se pencha sur le programme du lendemain. Le réveil allait être mis assez tôt pour que je puisse être prête pour le moment fatidique. Prétextant un coup de mou, je montais dans ma chambre. J’étais surtout triste que Ciaràn ne soit pas à mes côtés même si la fatigue commençait à se faire sentir. Ma robe était accrochée à mon armoire et je souris rêveusement en imaginant la tête que ferait le jeune homme en me voyant. Je partis me coucher sur mon lit, ne pouvant m’empêcher de fondre en larmes. Les hormones et leur effet yoyo… Je n’aimais pas ça du tout. Alors que je ne m’y attendais pas, mon téléphone sonna et je m’empressais de décrocher en voyant qu’il s’agissait de Ciaràn. J’avais beau essayer de camoufler mes larmes, le jeune homme s’en rendit compte. Il me connaissait trop bien pour ne pas se faire avoir. « Désolé. J’essaye de me calmer mais c’est difficile. Je déteste cette tradition, c’est débile… Tu es parti depuis quoi… Trente minutes et tu me manques comme si cela faisait des mois que l’on ne c’était pas vu… » Je ne savais pas ce qui était le plus ridicule. La tradition ou ma réaction. Je devais quand même dire pour ma défense que j’étais enceinte et que les réactions d’une femme enceinte sont parfois difficiles à comprendre, même par elle-même. Je finis par raccrocher, me couchant finalement et espérant pouvoir trouver le sommeil. Mais j’avais beau faire, je n’arrêtais pas de tourner dans mon lit, ne trouvant pas une position confortable pour dormir. Je dormais en règle générale contre Ciaràn alors son absence se ressentait encore plus maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:03

Des larmes, encore des larmes. Eden était définitivement à fleur de peau. Etait-ce le mariage qui la mettait dans un tel état ?! Il commençait sérieusement à se poser des questions. Etait-elle à ce point stressée à l'idée de passer une nuit loin de lui ? Ses pleurs au téléphone lui serraient le coeur. Il détestait la savoir triste, mais il ne pouvait décidément pas la garder au téléphone toute la nuit. Grimaçant doucement, il observait l'heure tardive. Elle allait à coup sur être épuisée le lendemain. Ciaràn soupirait doucement "Eden, écoute bé. Tu vas te reposer. Tu vas dormir et demain, dès a première heure je t'appelle. Il faut que tu dormes. Demain c'est une grande journée qui nous attends. On aura beaucoup de choses à vivre et on sera crevé. Demain tu enfileras ta jolie robe, je suis sur que tu seras absolument parfaite dedans. Moi j'enfilerai mon costume de pingouin, moi qui déteste ça je suis servi.." Dit il en riant doucement. "Allez, sèche tes larmes. La nuit passera vite. Je t'aime Eden. Plus que tout sur terre. Essaie de dormir un peu bé. Vraiment... A demain, d'accord ?!" C'était mieux pour tous les deux qu'ils abrègent la conversation. La tenir au téléphone ne faisait qu'entraver son sommeil et prolonger sa souffrance. Après quelques derniers mots, le jeune homme raccrochait avant de se coucher. Il tentait désespérément de trouver le sommeil à son tour, mais rien n'y faisait. Il savait mieux que personne qu'Eden n'était pas bien et cela empêchait le sommeil de l'atteindre. Soupirant longuement, Ciaràn haussait les épaules avant de sortir du lit, une idée lui traversant la tête. Un léger sourire se glissait sur son visage avant qu'il ne se relève du lit et je saute dans son jogging et n'enfile rapidement son haut. Descendant de la chambre, il caressait la tête de Kinaï surpris par son passage "Sage mon gros. Je reviens demain. Surveille la maison" Lançait il au chien avant de l'enfermer dans la maison. Il grimpait alors en voiture et partit pour une bonne quinzaine de minutes de route. Ciaràn se garait quelques rues plus loin que prévu et terminait le chemin à pied. Il contournait alors l'immense bâtisse de ses beaux parents pour se diriger vers les fenêtres arrières, celles qui donnaient sur le jardin : La chambre d'Eden. Attrapant une poignée de graviers, il les lançait en direction des fenêtres pour attirer l'attention d'Eden. Parce que oui, il ne pouvait décemment pas aller sonner à cette heure, et encore moins aller à l'encontre de ses beaux-parents sur cette stupide tradition. Eden était mal. Et i refusait de la laisser souffrir plus longtemps. Aucune réponses, Ciaràn entreprit alors de grimper jusque la fenêtre en s'aidant de la gouttière et de l'arbre fruitier, situé juste à côté de la chambre d'Eden. Il frappait doucement à la fenêtre. Lorsque finalement la fenêtre s'ouvrit, le jeune homme sourit, avant de doucement se hisser jusque cette dernière et de pénétrer dans la maison familiale, comme un adolescent privé de voir sa petite copine. De toute évidence, Eden ne s'attendait pas à cette visite. Alors qu'elle commençait déjà à lui faire des remontrances sur le risque qu'il venait de prendre en grimpant à l'arbre, le jeune homme la fit taire d'un langoureux baiser. Elle ne devait pas alerter ses parents. Il mit finalement fin au baiser en riant doucement "J'ai l'impression d'avoir quinze ans ..." Lâchait il en la serrant dans ses bras doucement. Son petit pyjama lui faisait d'ailleurs beaucoup d'effet "Tu t'habilles comme ça pour qui toi dis-donc !?" Lançait il en riant avant de la renverser dans le lit dans un baiser passionné. Elle lui avait manqué et au moins ils dormiraient bien tous les deux. Au diable les traditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:04

Je n’arrivais pas à arrêter de pleurer. Je savais que je stressais pour le mariage mais il n’y avait pas que cela pour me tirer les larmes. C’était une accumulation entre le stress de l’accident de Ciaràn, la peur de l’avoir perdu, le stress du mariage plus les hormones dû à ma grossesse qui faisait que je craquais, que mes nerfs semblaient lâcher. Et avoir mon fiancé au téléphone ne m’aidait pas à me calmer. J’étais contente qu’il ait pris la peine de me téléphoner pour savoir comment j’allais mais cela rendait la séparation encore plus difficile. J’écoutais les paroles rassurantes, ne pouvant m’empêcher de rire quand il évoqua son costume de pingouin comme il disait. Mes larmes commençaient à se tarir mais ce n’était pas encore la grande forme ni le grand sourire. Je finis par hocher la tête en soupirant légèrement, essuyant mes joues couvertes de larmes. « D’accord. A demain mon cœur. » Il fallait que je me calme et que je dorme sinon j’aurais l’air d’un cadavre à mon propre mariage, avec des cernes pas possible. Je me relevais, croisant mes parents qui s’apprêtaient à aller se coucher. Ils semblaient tristes de me voir dans cet état mais je les rassurais en disant que le gros de la crise était passée, que mes larmes n’étaient plus qu’un lointain souvenir. Demain, je me mariais avec l’homme de mes rêves et je devais penser positivement. Je pris une petite bouteille d’eau dans la cuisine avant de remonter à ma chambre. Je me recouchais, bien décidé à m’endormir mais je n’arrivais qu’à tourner dans mes draps, sans trouver le sommeil. Je me mis alors à jouer à des jeux idiots sur mon téléphone, comme je savais si bien le faire quand je m’ennuyais. Un bruit finit par attirer mon attention mais je n’y prêtais pas grande attention. C’était monnaie courante dans la maison de mes parents. Je fus néanmoins sur la défensive quand des coups furent donnés à ma fenêtre. Je me levais prudemment, prête à hurler pour alerter mon père en cas d’intrus. Mais je ne pus m’empêcher de sourire en secouant la tête quand je vis que Ciaràn se tenait à ma fenêtre, ayant certainement grimpé jusqu’ici grâce au pommier et à la gouttière. Cet homme était fou mais je l’aimais comme ça. Avant de le faire entrer dans ma chambre, j’entrepris de cacher ma robe de mariée, je voulais garder la surprise et ma mère me répétait toujours qu’un marié ne doit pas voir la robe avant la cérémonie parce que sinon, cela portait malheur. Une fois la robe cachée, j’ouvris la fenêtre, permettant à mon fiancé de rentrer dans la pièce. « T’es complètement fou… Tu sais ce qu’il se serait passé si… » Je fus cependant réduite au silence par un langoureux baiser de la part de Ciaràn. Baiser que je lui rendis en glissant mes bras autour de son cou et en me serrant contre lui. J’étais terriblement contente de le voir malgré tout. Et quand même un peu admirative de ce qu’il avait fait. Jamais Ethan n’aurait eu le courage de faire une telle chose. Encore un bon point pour Ciaràn. Je ne pus m’empêcher de rire avant de me retrouver allongé sur mon lit, les lèvres du jeune homme sur les miennes et son corps plaqué contre le mien. Si quelques instants plus tôt, j’avais le moral dans les chaussettes, voilà que maintenant, j’avais les hormones en ébullition. Je détestais l’effet yoyo que ma grossesse induisait mais j’étais tellement contente d’être enceinte que j’étais prête à tout enduré. J’écartais doucement mon visage de celui de mon fiancé en souriant. « C’est pourtant mon pyjama habituel… Mais tu me l’enlèves tellement souvent que tu ne dois plus t’en souvenir… » Ne lui laissant pas le temps de répondre, je reposais mes lèvres sur les siennes en souriant, une de mes mains trouvant le passage sous son haut, caressant sa peau du bout des doigts. Et dire que mes parents dormaient quelques pièces plus loin sans se douter de ce qu’il se passait dans ma chambre. Glissant mes lèvres dans le cou de Ciaràn, je finis par aller lui murmurer quelques mots à l’oreille. « Tu sais aussi bien que moi que je ne suis pas du genre discrète… Alors soit on arrête et on dort… Soit tu me bâillonnes. » Drôle de proposition quand même. Mais je trouvais ça amusant de tester le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:04

Rejoindre Eden dans sa chambre, sans être vu par ses parents avait quelque chose d'excitant. En soit, aller à l'encontre de la tradition n'était pas la mer à boire, et pourtant cela semblait tenir à coeur des parents d'Eden. On ne sait même pas pourquoi d'ailleurs. Le jeune homme arrivé à destination souriait doucement , fier de son effet de surprise, mais surtout fier d'avoir rendu le fabuleux sourire de sa fiancée. Le plus dangereux c'est que tu ais mis si longtemps à m'ouvrir la fenêtre ! Lançait il en riant. Il secouait doucement son t-shirt couvert d'écorce du pommier avant d'embrasser sa dulcinée. On aurait presque dit une scène sortie tout droit d'un film à l'eau de rose. Son acte n'avait rien de réellement romantique. Il voulait simplement sécher les larmes d'Eden et la rassurer pour la nuit.

Allongé dans le lit, dans un baiser tout sauf chaste, Ciaràn relevait le regard et jaugeait la jeune femme d'un coup d'oeil. Tu rigoles ? A la maison tu es en doudoune avec chaussettes en pilou, genre le remède anti-câlin et quand je suis pas là, hop on enfile le pyjama sexy. Eh. J'ai bien fais de venir finalement Lançait il riant contre ses lèvres. Evidemment qu'elle était en petite tenue, il faisait extrêmement chaud dans la chambre, à croire que ses parents avaient chauffé la chambre une semaine à l'avance pour être sur qu'elle soit à bonne température ce soir. A la maison, tout était différent. Il n'y avait pas de chambre surchauffée. Le corps de Ciaràn jouait les radiateurs personnels. Ah mais j'ai compris. Vu que je ne peux pas dormir avec toi, tes parents ont trouvé le moyen de te réchauffer, puisqu'à la maison JE suis ton radiateur attitré. Riait il doucement, laissant allègrement la jeune femme caresser son torse sous son haut. Il s'en débarrassait d'ailleurs, d'une main, retrouvant la jeune femme pour un tendre baiser. Devant la réplique de sa fiancée, Ciaràn souriait en coin d'un air sexy. N'oublie pas que tu te maries avec un flic qui sait parfaitement comment te faire taire. Oh et puis j'ai toujours rêvé de te menotter au lit... Lâchait il en riant doucement avant d'embrasser Eden, pour la faire taire et glisser sa main dans son petit short pour caresser sa fesse nue.

Comme à chaque fois, ce fameux petit pyjama ne fit pas long feu sur le corps d'Eden. Ciaràn l'avait déshabillée en deux temps trois mouvements avant de reprendre son baiser ardent. L'alchimie était parfaite entre eux et ces derniers temps, leurs petits moments coquins étaient de plus en plus torrides, comme si la jeune femme s'était soudainement découverte une sensibilité accrue à certaines caresses. Il ne fallait pas grand chose à Eden pour grimper au rideau, pourtant Ciaràn n'avait rien changé à sa façon de lui faire l'amour. D'ailleurs, ils manquèrent plusieurs fois d'être surpris en pleins ébats, tellement la jeune femme peinait à se retenir de gémir. Tous les deux nus, le couple avait profité d'un moment à parler mariage, avant de se rhabiller un minimum et de s'endormir l'un contre l'autre comme chaque jour. Eden fut la première à céder à la fatigue, comme si la présence de Ciaràn l'avait soulagée et lui avait permis de trouver un sommeil réparateur. Ciaràn l'avait suivi peu après. Le lendemain, c'est quelques coups vifs à la porte qui tiraient Ciaràn du sommeil, en sursaut. Machinalement, il sautait hors du lit, attrapant ses affaires pour se cacher derrière le lit, du côté opposé à la porte. La mère d'Eden passait la tête en souriant doucement Bonjour chérie. Tu as bien dormi ? Dépêche toi de te lever. Le petit déjeuner est prêt ... Dit elle avant de rire Bonjour Ciaràn. Tu es convié toi aussi pour le petit déjeuner. Ne trainez pas. Ciaràn sortit alors la tête de dessous le lit Bonjour, Madame Hill... Il regardait Eden avant d'éclater de rire. Grillés. Le jeune homme se relevait, toujours ausis mort de rire. Il enfilait ses vêtements avant de descendre avec Eden, sous le regard ébahi du père de famille qui interrogeait sa femme du regard Pendant que tu dormais comme une souche, ta fille faisait entrer son fiancé par la fenêtre de sa chambre, comme une adolescente à qu'on a privé de sortie Lançait elle Oh et ne fait pas cette tête là chéri. On a pas réellement respecté la tradition non plus je te rappelle. Lançait elle à son mari qui manquait de s'étouffer avant de virer au rouge pivoine sous les souvenirs visiblement affriolent La prochaine fois, entre par la porte Ciaràn. Je ne voudrai pas que tu te blesses, ni que tu fasses tomber toutes mes pommes avant qu'elles ne soient mures. Ce n'est surement pas ton idiot d'ex petit ami qui aurait fait ce genre de chose, Eden. Allez, maintenant mange jeune homme parce qu'après, je te fiche à la porte. Dit elle avant de se tourner vers Eden ,horrifiée. LA ROBE ! Il ne l'a pas vue, j'espère ?! Ciaràn avalait son morceau de pancake en riant Non. Je n'ai rien vu du tout. J'ai respecté ça. En fait, Eden cachait sa robe pendant que je me manquais de tomber de l'arbre. Lâchait il en riant. Le jeune homme terminant finalement son repas, Il remerciait ses beaux parents avant de s'excuser pour le désagrément. Il approchait alors d'Eden qu'il embrassait doucement A tout à l'heure Murmurait il en souriant avant de filer, après s'être pris un coup de balais de la part de la Mama Hill, pour le fiche dehors et préparer sa fille pour le grand moment. BON ! Le futur marié dehors, à nous deux jeune fille. Sous la douche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:04

Je n’arrivais pas à croire que Ciaràn était venu jusque ici, avait grimpé le long de la gouttière juste parce que je n’étais pas bien ce soir. J’avais beau le savoir, je n’arrêtais pas de me dire que cet homme avait tout pour plaire. Rien à voir avec Ethan. Jamais ce dernier n’aurait osé faire une chose pareille. Enfin, il y avait tellement peu de chose qu’il n’aurait jamais osé faire. Blottie contre mon fiancé, je secouais la tête en riant doucement. « Et te laisser voir ma robe pour demain? Même pas en rêve. » Je me retrouvais rapidement couché dans mon lit alors que Ciaràn faisait des commentaires sur mon pyjama. J’y pouvais rien si, en son absence, mes parents avaient décidé de monter le chauffage pour éviter que je n’ai froid étant donné que d’ordinaire, je dormais contre mon fiancé qui était mon radiateur personnel. Du coup, il faisait très chaud dans la chambre et rien à voir avec ce qui allait suivre. Rapidement, je me retrouvais sans ce fameux pyjama, occupé à me retenir de gémir sous les caresses de Ciaràn. Ce n’était pas très évident d’ailleurs, les sensations étant amplifiées depuis que j’étais enceinte. Encore un coup des hormones, certainement. On manqua d’ailleurs de se faire surprendre car ma mère se releva quelques fois dans la nuit et passa devant la porte de ma chambre, sans se douter de ce qu’il s’y passait. Une fois notre câlin terminé, je restais un temps dans les bras de mon homme, à parler mariage avant de me rhabiller et de me laisser glisser dans les bras de Morphée. Je passais une très bonne nuit mais je fus réveillée en sursaut par des coups à la porte. Ciaràn bondit du lit pour se cacher sous ce dernier juste avant que ma mère ne glisse sa tête par la porte. Encore à moitié endormie, je hochais simplement la tête avant de tomber des nues quand elle salua Ciaràn. Comment avait-elle su que le jeune homme se trouvait là? Je tournais la tête vers ce dernier quand il réapparu de sous mon lit en souriant légèrement. Elle avait plutôt bien pris le fait que ni lui ni moi n’avions respecté la tradition. Descendant au salon, je saluais mon père avant de voir sa tête quand il remarqua Ciaràn. Je fus par contre un peu mal à l’aise quand ma mère annonça qu’eux non plus n’avaient pas respecté la tradition et au vue de la tête que faisait mon père, il n’était pas difficile de savoir ce qu’ils avaient fait. Et je préférais ne pas y penser, c’était assez dérangeant. Préparant mon petit déjeuner, je levais les yeux au ciel en souriant quand ma mère s’inquiéta de la robe et du fait que Ciaràn l’avait peut-être vu. Mais ce dernier la rassura et je pus prendre place à table, aux côtés du jeune homme. Le petit déjeuner fut rapidement avalé avant que Ciaràn ne soit mis à la porte par un coup de balai de ma mère, juste après m’avoir embrassé une dernière fois en tant que mon fiancé. Je ne pus m’empêcher de rire légèrement tout en saluant mon fiancé d’un signe de la main. Bientôt, nous ne serions plus fiancés mais bel et bien marié. J’en étais presque rêveuse mais ma mère se chargea de me rappeler qu’il allait y avoir du boulot toute la matinée pour être prête pour la cérémonie, prévue à quatorze heures aujourd’hui. Je filais donc à la douche sans demander mon reste, préférant éviter de me prendre un coup de balais. Je n’étais pas habituée à ce que l’on prenne soin de moi mais aujourd’hui, j’allais y avoir droit. Au programme des réjouissances: coiffure, manucure, maquillage et habillage. Et il y avait du boulot. Une fois sortie de la douche, je retrouvais avec plaisir ma sœur qui était arrivée avec son amie coiffeuse. Avec ma mère et ma sœur, nous avions opté pour une coiffure qui mettrait mon cou et mes épaules en valeur tout en accentuant mes boucles naturelles. Autant être honnête, me faire pouponner me plaisait plus que de raison. Peut-être parce que c’était pour mon mariage. On fit une courte pause aux alentours de midi pour manger un morceau avant de reprendre les préparatifs. Une fois coiffée et maquillée, je n’eus plus qu’à repasser la robe avec l’aide de ma mère et de ma sœur. J’avais vraiment hâte que Ciaràn la voit. J’étais fin prête et un peu en retard sur le planning prévu. Il allait être difficile d’être à l’heure mais c’était monnaie courante dans les mariages et je ne comptais pas faire exception à la règle. Prenant garde à ne pas me prendre les pieds dans ma robe alors que je descendais les escaliers, je retrouvais mon père qui semblait particulièrement ému du moment. En même temps, j’épousais un policier, il avait de quoi être particulièrement heureux étant donné que c’était ce qu’il avait toujours voulu. Pendant que nous étions occupés à nous préparer, mon père avait installé les décorations sur la voiture et c’était lui-même préparé et je devais reconnaître qu’il était très élégant. Il ne me restait plus qu’à monter en voiture, direction le lieu de la cérémonie. Au passage, je glissais une petite enveloppe dans le sac de ma mère, n’ayant pas d’autres endroits où mettre cette dernière. Je lui avouais que c’était une lettre pour Ciaràn tout en lui recommandant de ne pas la lire et que Ciaràn la lirait à haute voix pendant le repas. C’était tout simplement l’annonce de ma grossesse et je voulais que Ciaràn soit le premier à savoir. Une fois installée dans la voiture à l’arrière en compagnie de ma sœur, qui était également mon témoin, on put prendre la route pour la cérémonie où l’on arriva avec quasiment dix minutes de retard. Moi qui mettais toujours un point d’honneur à être à l’heure, c’était raté pour aujourd’hui. Tous nos invités étaient déjà installés et il ne manquait plus que mes parents, ma sœur et moi-même. Ma mère accompagna ma sœur jusqu’à leurs places alors que je restais quelques secondes dans la voiture avec mon père. Je stressais, tout devenait si réel. Mais je ne pouvais pas faire attendre les invités et encore moins Ciaràn alors je descendis de la voiture avant de glisser mon bras autour de celui de mon père, prête à aller me marier. Tout en remontant l’allée, je saluais quelques personnes que je connaissais avant de fixer mon regard sur mon fiancé. J’aimais particulièrement l’expression qu’il eut quand il découvrit ma robe, il fallait dire qu’elle était magnifique. Cela n’aurait tenu qu’à moi, j’aurais couru le long de l’allée pour le retrouver mais ce n’étais pas convenable et je ne voulais pas prendre le risque de tomber. Une fois auprès de celui qui serait bientôt mon époux, mon père lui tendit ma main et mes doigts se refermèrent sur celle de Ciaràn alors que je ne pouvais m’empêcher de sourire. Il semblait tellement heureux, s’en était magnifique. Le moment d'échanger les alliances allaient arriver et j'ignorais complètement qui serait chargé de nous les apporter. C'était mon père qui avait trouvé la personne parfaite pour se faire et je lui avais laissé carte blanche. J'avais toute confiance en mon père. Je tournais la tête pour voir s'avancer la dite personne et j'eus le choc de ma vie. Une main posée sur ma bouche pour cacher l'expression de surprise de cette dernière, je ne pouvais retenir les larmes qui coulaient sur mes joues. Ce n'était aucunement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:04

Ciaràn et toutes les peines du monde à quitter Eden, bien qu'il savait que d'ici quelques heures, il allait la retrouver et cette fois l'épouser pour la vie. Le jeune homme était à la fois nerveux et impatient de voir sa fiancée dans cette fameuse robe qu'il s'est imaginé tant de fois. Nerveux aussi à l'idée de paraitre ridicule dans son costume trois pièces. Après avoir finalement pris un coup de balais de la part de la Mama Hill, Ciaràn n'eut d'autre choix que de reprendre la voiture pour rentrer chez lui, encore amusé par cette matinée mouvementée. S'il avait pensé passer inaperçu, il s'était fait avoir à son propre jeu, néanmoins il était rassuré que les parents d'Eden ne soient pas fâchés qu'ils aient passé la nuit ensemble. Malgré tout il se serait bien volontiers passé des détails ...
Contrairement à sa fiancée, Ciaràn n'avait pas grand chose à faire. Il lui suffisait de prendre une bonne douche, de se raser un brin et d'enfiler son costume avec l'aide de son collègue et témoin, dont il avait été lui même le témoin à son mariage. Bien entendu, il n'était pas le seul à se faire beau pour l'occasion. Kinaï avait lui aussi droit à son accoutrement, mais pour lui, cela se limitait à un joli noeux papillon qu'il semblait porter fièrement. Le chien sur les talons, Ciaràn filait finalement sous la douche où il s'éternisait un peu avant de passer un petit coup pour égaliser sa barbe -qu'éden lui avait fait promettre de ne pas couper, tant elle trouvait cela sexy. Après s'être parfumé, le jeune homme partit ouvrir la porte à son témoin qui frappait. Ils avaient prévu de se préparer ensemble, comme à son propre mariage. Tous deux discutaient de tout et de rien, mais bien entendu, les deux s'imaginaient Eden de façon totalement différentes. Son ami ajustant sa cravate, Ciaràn s'observait dans le miroir. Finalement, ce costume lui plaisait beaucoup. Il lui allait réellement bien. Fin prêts, les deux garçons et le chien partirent sur le lieux de cérémonie où ils attendaient la future mariée. Evidemment, comme à chaque fois Eden se faisait attendre. Ciaràn piétinait d'impatience à l'idée de voir sa fiancée remonter l'allée. Le chien assis à ses pieds, aboyait finalement lorsqu'il vit la mère d'Eden entrer, signifiant que cette dernière arrivait enfin. Prenant place, il souriait à sa belle mère avant de voir la jolie brune apparaitre au bras de son père, plus belle encore qu'il ne l'avait imaginée. Les yeux pétillants d'émotion, Ciaràn se mordait la lèvre. Eden portait exactement la robe qu'il s'était imaginée. Un doux mélange de voile et de dentelles subtile qui soulignait son corps à merveilles. Elle était resplendissante. Kinaï n'en pensait pas moins. Le chiot remuait la queue , maintenant néanmoins sa place avant de lécher la main d'Eden lorsqu'elle fut à sa portée. Ciaràn attrapait la main de la jeune femme avant de l'embrasser doucement "Tu es absolument magnifique. Encore plus belle que dans mes rêves" murmurait il avant de se tourner vers le prêtre qui commençait la cérémonie. Ciaràn n'avait pas lâché la main de sa fiancée. Ses voeux étaient sincère et émouvants. Lorsque vint enfin le moment fatidique du oui, ils pouvaient très clairement entendre les cris de leurs proches, ravis de les entendre enfin se dire oui. Ciaràn attendait alors que son témoin apporte les alliance, mais au lieux de cela, les jeunes mariés reçurent un magnifique cadeaux de mariage. Stuart, bien vivant, se tenait en cher et en os dans l'allée, tenant dans ses mains le coussins sur lequel était posées les deux alliances. Ciaràn n'avait encore rien vu, mais la réaction soudaine d'Eden, qui fondit littéralement en larmes le fit tourner vers son fidèle amis. Le jeune homme lâchait un juron, qui trahissait son émotion. "Oh nom de dieu ! Stuart ..." La voix tremblante, Ciaràn lâchait la main de la jeune femme, avant de courir vers Stuart qu'il prit dans ses bras sous le regard ému de leurs invités. Leur étreinte fraternelle fut longue et riche en émotion. Littéralement en larmes, Ciaràn lâchait son ami, frottant doucement ses yeux. C'était la première fois qu'il pleurait à ce point pour quelqu'un. Son ami, son fidèle compagnon n'était pas mort. Il avait tellement de questions à lui poser ... Mais Stuart s'empressait de pousser Ciaràn afin qu'il retrouve Eden et poursuive leur mariage. Il s'approchait néanmoins de la jolie brune qu'il prit longuement dans ses bras en lui murmurant combien elle était belle et qu'il était fier d'eux.
Reprenant peu à peu leurs esprits, Ciaràn attrapait l'alliance qu'il glissait finalement au doigts de la jeune femme " Moi, Ciaràn Whitaker, je te prends pour épouse. Je te jure de t'aimer tous les jours de ma vie" Murmurait il en souriant, toujours aussi ému. La jeune femme procédant à son tour à cet échange lui glissait elle aussi son alliance, avant que le prêtre ne leur accorde finalement le baiser tant attendu. Officiellement mariés, Ciaràn attirait Eden à lui avant de l'embrasser longuement sous une salve d'applaudissements. Les invités quittant la salle, ce fut au tour des mariés de rejoindre leurs amis, sous une pluie de pétales. Mâchinalement, tous deux se rendirent près de Stuart, des questions plein la bouche "Mais comment est-ce que ... Tu es mort dans mes bras ..." Lançait Ciaràn. "Médicalement parlant oui. Mais les médecins ont réussi à me récupérer. Ils ont du me faire passer pour mort, auquel cas vous risquiez vos vie tous les deux. Mais assez de questions. On aura tout le temps d'en discuter plus tard. C'est votre journée. Vous êtes mariés. Je suis fier de vous deux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:05

Pendant toute la remontée de l’allée, je ne quittais pas Ciaràn du regard, souriant devant sa réaction quand il me vit apparaître. Je ne fus guère étonné de voir Kinaï au côté de mon fiancé et je lui caressais doucement la tête en passant près de lui. La cérémonie fut magnifique et je dois dire qu’au moment de dire oui, j’eus droit à ma petite larme. Mais rien à voir avec les hormones. C’est juste que j’étais terriblement contente, j’épousais l’homme que j’aimais, un homme que j’avais cru perdre quelques semaines plus tôt. Et dire que si je n’étais pas rentré plus tôt au loft que j’avais avec Ethan et si je ne l’avais pas surpris avec une autre femme, je ne serais pas ici, aujourd’hui, à épouser Ciaràn. J’aurais quitté Ethan, c’était certain mais est ce qu’on en serait au point de se marier, pas sûr. Il ne restait plus qu’à se passer la bague au doigt et je savais que normalement, c’était le témoin de Ciaràn qui nous les apportait. Je fus cependant étonné de ne pas le voir bouger. Portant mon regard à l’allée centrale, je vis alors Stuart remonter l’allée avec le coussin où reposaient les deux bagues. Je ne pus m’empêcher de fondre en larmes, alertant le jeune homme à mes côtés. Mes larmes redoublèrent quand il se précipita vers son ami. J’étais tellement contente, tellement heureuse pour Ciaràn qui retrouvait un ami. Mais il y avait désormais tellement de questions qui me venaient à l’esprit. Mon fiancé me rejoignit et je pris Stuart dans mes bras en le remerciant. La cérémonie put reprendre son cour et on échangea les alliances, me faisant à nouveau verser une larme. Je n’étais plus Eden Hill, j’étais devenue Eden Whitaker, la femme de Ciaràn. On échangea le traditionnel baiser quand ce fut le moment, scellant notre union. Nos amis et nos familles quittèrent le lieu de la cérémonie et on les rejoignit rapidement avant d’être accueilli par une pluie de pétales. Sans même nous concerter, on se dirigea assez rapidement vers Stuart pour lui poser des questions. Pendu au bras de mon nouvel époux, j’écoutais les deux discuter avant de sourire quand Stuart ajouta qu’il était fier de nous. « Je dois te remercier Stuart pour avoir parlé avec Ciaràn il y a un an. Sans toi, je ne sais pas où nous en serions. » Je tournais la tête vers mon mari, cherchant à savoir ce qu’il en pensait avant de déposer un baiser sur ses lèvres. Il était temps de rejoindre le lieu de la réception pour le vin d’honneur. Je découvris une salle magnifiquement décorée par les soins de Ciaràn. Le traiteur avait tout installé pour l’apéritif que cela soit les petits fours ou les boissons. J’attrapais un verre de jus d’orange, voulant éviter l’alcool même si j’aurais beaucoup aimé prendre du champagne. Voyant que tous les invités avaient un verre et étaient occupés à piocher dans les petits fours, je quittais un court instant Ciaràn pour monter sur la petite estrade, attirant l’attention de tout le monde. « Bonsoir à tous. Je tenais à vous remercier d’être tous présents aujourd’hui pour notre mariage. Cela me fait plaisir de vous voir si nombreux et je voulais donc juste porter un toast, vous remercier encore une fois et vous dire que le reste de la soirée sera très amusante. » Levant mon verre, je descendis rapidement de l’estrade avant de parcourir la foule. Sur mon passage, j’avais droit à des félicitations et à des compliments sur ma robe. Il fallait dire qu’elle était très belle et que je l’avais bien choisi. Le vin d’honneur fut assez long avant que nous puissions passer à table pour le repas. Un bonheur pour moi de m’asseoir à table car mes pieds commençaient un peu à me faire mal à cause de mes chaussures. En tout cas, j’étais bien contente de ne plus avoir besoin de bouger car le traiteur avait du personnel pour nous servir. Le repas fut très bon et passa très rapidement. Trouvant qu’un petit moment de calme s’installait, je décidais de passer à l’action. J’attrapais Ciaràn par le bras tout en passant près de ma mère, récupérant la petite enveloppe que j’avais glissée dans son sac. Entrainant mon époux sur l’estrade, je pris le micro. « Excusez-moi de vous déranger, ce ne sera pas long mais J’ai un petit cadeau pour mon tendre et merveilleux époux. » Je lui tendis alors l’enveloppe où se trouvait la lettre tout en lui disant de parler dans le micro.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:05

Je le veux. Ces mots étaient sincères et réfléchis. Ciaràn y avait longuement songé, mais il était prêt. Il était prêt à lier sa vie à celle d'Eden, à l'aimer et la protéger chaque jour de l'année. Il était prêt à la faire rire, la faire pleurer aussi. Il avait envie de l'épouser plus que tout au monde. Leurs proches étant présents pour partager leur bonheur, tout était parfait, surtout lorsque les mariés aperçurent Stuart dans l'allée, en chair et en os, venu leur apporter leurs alliances. Cet homme avait sa place ici même, parmi leurs proches plus que personne, parce que c'était lui qui leur avait permis de se retrouver. C'était lui qui avait poussé Ciaràn à retrouver Eden et lui dire combien il était fou d'elle. Il avait suivi son conseil après sa pseudo mort et il ne regrettait pas un jour passé depuis, bien que son absence se soit fait sentir. Enfin mariés, Eden et Ciaràn étaient plus heureux que jamais. Après leur petit bain de foule, récoltant félicitations et compliments les jeunes mariés rejoignirent Stuart qui avait énormément à leur raconter. Eden avait tout dit, ils devaient le remercier pour tout en fin de compte "Si tu n'avais pas été là, je l'aurais laissée filer avec son abruti. Et aujourd'hui elle est à moi !" Lançait il en serrant Eden contre lui doucement. Les invités finirent bien rapidement par rejoindre la salle de réception décorée par les soins de Ciaràn. Au moins, elle semblait plaire à Eden qui semblait presque émerveillée par la justesse de la décoration. Officiellement Madame Eden Hill - Whitaker, le jeune homme ne quittait pas sa chère et tendre du regard. Elle avait reçu énormément de compliments sur sa robe, et c'était évident qu'elle lui allait terriblement bien. Eden était déjà terriblement belle sans maquillage, tout à fait naturelle, mais aujourd'hui, elle était particulièrement belle.

Le repas mit un peu de temps à être servi, laissant aux mariés le temps d'ouvrir le bal dans un slow romantique sur la chanson de leur choix, celle sur laquelle Ciaràn avait demandé Eden en mariage, Marry Me de Train. Blottie contre lui, Eden souriait, de même que Ciaràn qui la serrait doucement non sans oublier de l'embrasser. La jeune femme semblait réellement peiner à marcher à force de tenir sur ses talons "Tu peux retirer tes chaussures chérie." Lançait il bienveillant. Le jeune homme souriait doucement à sa jolie brune qui visiblement lui avait réservé une surprise. Riant doucement dans le micro, Ciaràn attrapait la lettre qu'il ouvrit avant de lire attentivement à voix haute comme demandé par Eden.

Cher Monsieur,
Je me permets de me rapprocher de vous car je pense que vous pourrez m'être d'un très grand secours d'ici quelques mois. Je viens d'emménager dans un petit appartement douillet et très confortable. Je suis nourri, logé et on ne me demande rien en contre partie, sympa non ? Le problème c'est que ma propriétaire, une femme absolument charmante par ailleurs, m'a déjà averti de mon expulsion de l'appartement d'ici quelques mois. Parait-il que je vais devenir trop encombrant, trop remuant. OK je ne fais pas beaucoup de ménage mais quand même c'est un peu rude. Mais bon, sa décision est sans appel, je lui file la nausée, voilà ce quelle m’a dit quand j’ai voulu négocier le bail !!!!!


A ces mots, Ciaràn ne comprenait toujours rien, il lançait alors un regard suspicieux à son épouse - sous les rires de leurs invités - avant de continuer sa lecture.

Ne sachant où aller ce jour là car peu autonome, je vous demande gracieusement l'hospitalité au sein de votre foyer. J'espère ne pas avoir l'air d'abuser de votre générosité mais si vous pouviez me prévoir un petit coin, quelques vêtements, un lit chaud, de quoi manger, de quoi faire mes petits besoins ainsi que beaucoup de câlins car je suis très demandeur je vous en serais éternellement reconnaissant !


Commençant finalement à comprendre, Ciaràn jetait un regard ému à Eden, avant de continuer sa lecture mais cette fois sans sa tête. Lorsqu'il comprit enfin l'intention de ce message, le jeune homme fondit en larmes, serrant Eden dans ses bras pendant de longues minutes. Tournant le dos à ses invités, vraiment ému par l'annonce d'Eden, Ciaràn essuyait finalement ses yeux avant de reprendre le micro pour terminer la lettre pour ceux qui n'avaient pas encore compris.

Bon, c’est vrai je ne suis pas vraiment le locataire rêvé : je ne paie pas de loyer, quand j’aurai bien pris mes marques je risque même de céder à mes instincts en fouillant dans vos affaires. Ah oui, une dernière chose, Je ne peux pas vous promettre de ne pas faire de bruit, ni de ne pas gâcher vos nuits, ni de ne pas monopoliser un petit peu trop l’attention sur moi mais je vous promets en échange tout l'amour du monde. Si vous êtes d'accord, je pourrai même vous appeler PAPA! Je dois aussi vous dire que je suis très pressé de vous rencontrer, ma proprio m'a tellement parlé de vous que je vous aime déjà très fort !
P'tit bout en route depuis un mois et demi, débarquement prévu vers le 08/11/2017


Ciaràn terminait la lettre, la voix brisée par l'émotion, surtout lorsqu'il murmurait le mot papa. On put finalement entendre très distinctement les cris des parents d'Eden qui venaient enfin de comprendre. Sa mère fondit littéralement en larmes dans les bras de son père, tandis que Ciaràn reprit Eden dans ses bras, l'embrassant longuement pour lui signifier sa joie. Tout était clair. Ses sautes d'humeur, son stress, ses envies soudaines qu'elles soient alimentaires ou sexuelles... Il n'aurait pas pu avoir de plus joli cadeau de mariage qu'un bébé en chemin. Ils en avaient vaguement parlé pour savoir que Ciaràn avait envie de devenir père un jour. Il adorait les enfants alors c'était une évidence. Ce bébé serait au moins surprotégé par son père et son grand-père. Encore sous le coup de l'émotion, Ciaràn frottait doucement ses yeux avant de poser une main protectrice sur le ventre d'Eden "Et moi qui t'ai balancé que tu avais pris du ventre. Oh mon amour, je suis désolé" Lançait il en riant doucement. L'émotion était totale et Stuart la partageait avec le couple, lui aussi très touché par l'annonce d'Eden dont il ne se doutait pas une seule seconde "Heureusement qu'on a avancé la date du mariage sinon on aurait du annuler" Lâchait il en retrouvant sa place, caressant doucement la main d'Eden. Ciaràn était très clairement aux anges. Il épousait la femme de sa vie et apprenait qu'il allait être papa. Que rêver de mieux ?! "Mais tu peux prendre l'avion au moins ?!" Demandait il surpris. Parce que oui, il avait réservé sa petite surprise à Eden aussi. Leur petit coin de paradis où ils s'envoleraient d'ici quelques jours. La nouvelle Zélande et ses paysages à couper le souffle. Un splendide Bungalow en bord de mer les y attendaient, ainsi qu'un week end à Paris, Capitale mondiale de l'amour pour le mois prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:05

Moi qui m’était fait tout un monde autour de mon mariage, tout c’était passé tellement vite que je m’en voulais un peu d’avoir stressée. C’était officiel, j’étais mariée et bien heureuse de l’être. Parce que j’épousais l’homme que j’aimais, un homme que je considérais comme parfait, l’homme de ma vie. J’avais dit oui devant ma famille, mes amis et même un invité surprise car je ne m’étais jamais douté que Stuart était encore vivant. Mais j’en étais tellement contente pour Ciaràn. Je ne me souvenais que trop bien son état après la "mort" de son ami et cela me faisait plaisir de le voir. Après la cérémonie, nous avions fendu la foule pour le retrouver, remerciant nos invités. Serrée contre mon mari, je déposais un baiser sur sa joue à ce qu’il ajouta concernant le rôle qu’il avait tenu dans notre relation. Et j’étais persuadé que Stuart n’était en rien innocent dans l’évolution de ma relation avec Ciaràn. J’étais persuadé que sans lui, nous ne nous serions pas remis aussi rapidement ensemble après mon accident. On arriva rapidement à la salle où aurait lieu la réception. Je dis quelques mots avant de retrouver Ciaràn, partageant une danse le temps que le repas soit fin prêt à être servi. J’adorais la chanson que nous avions choisie pour cela, la même chanson sur laquelle il m’avait demandé en mariage et qui était rapidement devenu ma chanson préférée. Mais je n’en avais pas fini avec lui car je l’entrainais avec moi sur l’estrade, bien décidé à le surprendre. Je lui tendis l’enveloppe contenant la lettre d’annonce de ma grossesse, un peu anxieuse. Il commença la lecture et je me rendis bien vite compte qu’il ne comprenait pas tellement où je voulais en venir. Il me jeta même un regard qui me fit rire en même temps que tous nos invités. Mais il semblait comprendre au fur et à mesure de sa lecture, me rendant particulièrement émue, surtout quand il dû s’arrêter de lire pour reprendre le contrôle de ses émotions. Quand enfin il eut terminé sa lecture, j’entendis mes parents crier et je leur jetais un petit regard pour voir ma mère se mettre à pleurer dans les bras de mon père. Ciaràn me prit dans ses bras avant de m’embrasser longuement, me faisant comprendre qu’il était heureux. J’avais beau savoir que mon nouvel époux voulait des enfants, j’avais eu peur que ce dernier n’arrive trop vite et qu’il ne soit pas aussi heureux que cela. Mais il était heureux et très ému, me faisant pleurer un petit peu. Je ne pus m’empêcher de sourire quand il glissa sa main sur mon ventre en s’excusant de m’avoir dit que j’avais pris du ventre. « Tu n’as pas à t’excuser, je ne t’en veux pas. Par contre, garder le secret a été la chose la plus difficile que j’ai pu faire dans ma vie. » Après tout, j’avais été terriblement contente de découvrir que j’étais enceinte que j’avais eu toutes les difficultés du monde à me retenir de l’annoncer le soir même à Ciaràn. On retourna à notre place et je m’arrêtais quelques instants auprès de mes parents pour prendre ma mère dans mes bras. Elle était tellement contente de cette nouvelle qu’elle n’arrivait pas à s’arrêter de pleurer. Tous nos invités nous félicitèrent également et une fois de retour à notre place, Ciaràn ajouta que l’on avait bien fait d’avancer la date du mariage. « Tu le sais pourtant que j’ai toujours de bonnes idées. » Bon, ce n’était pas toujours très vrai mais je m’en fichais, je ne faisais que taquiner le jeune homme. Caressant doucement ma main, Ciaràn s’inquiéta soudain du fait de savoir si je pouvais prendre l’avion maintenant que j’étais enceinte. Je souris tout en glissant ma tête contre son épaule, déposant un baiser sur sa mâchoire. « Oui, ne t’inquiète pas. J’espère juste qu’il n’y aura pas de trajets trop longs. » J’ignorais notre destination de voyage de noce car le jeune homme avait tenu à me garder la surprise jusqu’au dernier moment. On arriva rapidement au moment du gâteau et Ciaràn et moi eurent la chance de pouvoir découper la première part de ce dernier avant de laisser le soin à un serveur de s’en charger. Goûtant une bouchée du gâteau que je connaissais pourtant très bien, je ne pus m’empêcher de sourire. « Décidément, je ne regrette pas notre choix, ce gâteau est trop bon. » Une fois le gâteau avalé, on put retourner sur la piste pour danser et nous amuser avec nos amis et notre famille. Je ne quittais que peu Ciaràn, juste le temps de danser un peu avec mon père ou même avec Stuart, retrouvant cependant bien vite les bras de mon époux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:06

Ciaràn a encore du mal à retenir son émotion, devant l'annonce de sa paternité. S'il avait véritablement envie de fonder une famille, il ne s'attendait pas le moins du monde à ce que tout n'aboutisse si rapidement, néanmoins il en était très fier et heureux. Fondant littéralement en larmes devant leurs invités Ciaràn avait mit un petit moment avant de reprendre ses esprits, les yeux encore brillants de larmes. Un bébé. Eden était définitivement ce qui lui était arrivé de mieux depuis bien longtemps. Néanmoins, il craignait désormais leur voyage de noces, parce qu'étant enceinte, il ne pouvait décemment pas la forcer à rester assise trop longtemps en avion. Parce que oui, Ciaràn avait mit le paquet sur leur destination de rêve : La Nouvelle-Zélande dont il se souvenait avoir entendu Eden parler au début de leur relation. C'était chose faite. Dix jours sur une ile paradisiaque, au bord de la mer et pas très loin du marché, comme Ciaràn adorait découvrir différentes cultures. Il avait déjà hâte de lui annoncer leur destination, mais il préférait lui faire la surprise à l'aéroport. La jeune femme dans ses bras, pleurait elle aussi à mesure que Ciaràn comprenait la lettre. Il en était de même pour ses parents qui se serraient en pleurs. Décidément, cette annonce avait son lot d'émotion pour chacun des membres de la famille. Descendant finalement de la scène, Ciaràn reçu une longue étreinte de son beau-père qui était définitivement ravi de l'avoir comme gendre. Stuart lui tombait aussi dans les bras, le félicitant de cette super nouvelles. Ciaràn passait la plus part de la soirée à serrer Eden tout en rattrapant le temps avec Stuart dont il était encore surpris de le voir en vie.
"C'est le plus beau cadeaux que tu aurais pu me faire mon amour. Et pour me faire pleurer il en faut beaucoup... Tu le sais. Tu feras une superbe maman. Et j'ai terriblement hâte de te voir t'arrondir. Tu seras merveilleuse ... Comme tu l'es déjà" Dit il en l'embrassant longuement. Il était terriblement fier d'elle, plus que jamais. Mais une chose est sure, il allait avoir d'avantage de travail à protéger sa marmaille et sa femme, désormais. Ciaràn comprenait sans mal les envies d'Eden désormais. Il riait longuement en la voyant se jeter sur le gâteaux, qui était délicieux il fallait le dire. Ils avaient choisi un Wedding Cake mais avaient opté pour d'autres petits dessert au cas où. Ciaràn lui avait pris un morceau de gâteau et une de ces succuleuses tartelettes crème fraiche-mascarpone vanillé à souhait, surmonté de fraises fraiches. Une véritable tuerie. La soirée était absolument parfaite. Partageant quelques danses, Ciaràn avait finalement rejoint sa place, massant les jambes d'Eden, qu'elle disait douloureuses. Il lui était entièrement dévoué et à vrai dire, il avait surtout hâte de lui retirer sa belle robe pour l'emmener au septième ciel. Enceinte, elle avait clairement les hormones en ébullition. Le jeune homme saluait finalement les invités qui partaient au fur et à mesure, sans oublier de les féliciter encore pour leur mariage et le bébé en route. Il rangeait la salle, laissant Eden se reposer un peu dans une salle reculée, avant de finalement aller la réveiller pour filer à l'aéroport, leurs valises étant déjà prêtes, préparées à l'avance par Ciaràn pour ne pas qu'Eden se doute de quoi que ce soit. "Ma puce ?! Réveille toi chérie. On va à l'aéroport. Tu pourras dormir dans l'avion." Dit il en souriant doucement. Pour le coup, Ciaràn comptait bien payer un peu plus, pour permettre à Eden de s'étendre dans l'avion et prendre ses aises. Il avait acheté une classe simple et allait sans rien dire, troquer sa classe simple pour une classe privilégiée pour assurer à sa belle tout le confort dont une future maman avait besoin. Le couple saluait finalement les parents d'Eden avant de monter en voiture, filant à la maison un moment pour changer de vêtements, conservant la robe bien précieusement avant de prendre le chiot au passage "Pas question qu'on s'envole sans toi bébé" Lançait il à Kinaï "Au fait ... Tu vas être grand frère mon gros. Félicitations" Dit il avant de prendre leur gamin pour le mettre lui aussi dans la voiture. Eden était encore presque endormie, mais si jolie. "J'espère que le voyage te plaira" Dit il en prenant la route pour l'aéroport. Le jeune homme lui cachait finalement les yeux avant de s'arrêter devant leur porte d'embarquement, où la destination était clairement notée au dessus de leur quai. "Surprise" Dit il en la laissant enfin découvrir la destination de rêve qu'il leur avait choisi "Et pour la future maman de ma vie, une classe privilégiée, pour étendre tes jolies jambes et profiter de tout le confort dont tu as besoin"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:06

J’étais bien contente de ma petite surprise et encore, il en restait une petite pour quand nous serions tous les deux. Les images de la première échographie que je gardais précieusement dans le tiroir de ma table de chevet et où on voyait très bien les deux futurs bébés. J’avais déjà hâte de voir la tête de Ciaràn quand il allait découvrir qu’il y en avait deux et pas un comme il le croyait. Mais il allait encore falloir attendre la fin de la soirée que l’on se retrouve tous les deux. Le gâteau arriva rapidement accompagné d’autres petits gâteaux. J’étais contente que mon annonce ait porté ses fruits et que Ciaràn soit content. Mes parents aussi étaient terriblement contents pour nous et ma mère m’avait longtemps serré contre elle, me disant combien elle était fière de moi. On partagea quelques danses Ciaràn et moi mais rapidement, mes jambes commencèrent à me faire mal et je demandais gentiment à Ciaràn s’il pouvait gentiment me les masser. Nos invités commencèrent à partir et je quittais moi-même le lieu de la réception pendant que Ciaràn rangeait un petit peu, pour faire un somme. J’étais fatiguée et une petite sieste me ferait du bien avant de rentrer chez nous. Je fus réveillé par Ciaràn quand il fut temps de rentrer chez nous avant de finalement repartir pour notre voyage de noce. J’ignorais où mon époux allait m’emmener car il avait tenu à garder la surprise. J’étais fatiguée mais bien contente de pouvoir rentrer un peu chez moi.
Une fois à la maison, je me changeais, rangeais correctement ma robe pour ne pas l’abimer. Pendant que Ciaràn s’occupait de Kinaï, j’attrapais la deuxième petite enveloppe qui contenait les photos de l’échographie, les glissant dans mon sac. On put se rendre à l’aéroport où mon mari me cacha les yeux pour garder le secret de notre destination jusqu’au bout. Je ne pus m’empêcher d’être terriblement excitée en voyant que nous partions en Nouvelle-Zélande. Cette destination m’avait toujours intéressée et Ciaràn le savait. Savoir que nous allions y passer des jours pour notre voyage de noce était une excellente nouvelle. Je me tournais vers le jeune homme en souriant. « Merci, c’est parfait. Tu as fait un très bon choix. » On embarqua rapidement avant que l’avion ne décolle. La classe privilégiée était réellement très agréable. Je n’avais aucun souci pour étendre mes jambes et pour dormir pendant toute la durée du vol. Une fois en Nouvelle-Zélande, je laissais Ciaràn me conduire jusqu’à l’endroit où nous allions passer nos dix jours de voyage de noce. Je découvris un petit bungalow en bord de mer, juste parfait. « Han, j’adore, c’est magnifique. Encore plus beau que ce que je pensais. » J’entrais dans le bungalow en souriant, découvrant l’intérieur. Je pris le temps de faire le tour du propriétaire en souriant avant de retourner auprès de Ciaràn. « Je t’aime, c’est tellement beau. Tu veux ta dernière surprise tout de suite ou pas? » S’il ne la voulait pas de suite, j’avais toujours d’autres idées pour passer le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:06

La destination était paradisiaque. Après avoir passé quelques heures dans l'avion, cédant à la fatigue, après avoir longuement admiré son alliance et celle d'Eden endormie à ses côtés, Ciaràn avait finalement rejoint la terre ferme, profitant du soleil qui réchauffait sa peau. C'était le petit matin, et il faisait déjà très chaud. Rejoignant leur bungalow en bord de mer, le jeune homme souriait longuement en suivant Eden du regard, qui découvrait la maison avec plaisir. Elle semblait réellement ravie et il en était très fier. Voir le sourire sur le visage de la femme qu'il aimait n'avait pas de prix. "Je fais toujours de très bon choix. C'est pas pour rien que je t'ai épousé" Dit il en glissant ses mains dans le creux de son dos, la serrant doucement avant de l'embrasser avec douceur. Il riait néanmoins en l'entendant lui parler d'une dernière surprise. Ciaràn fut surpris mais riait un peu avant de s'asseoir sur leur immense lit. "Encore une surprise ?! Tu m'as déjà bien gâté, mais je découvrirai la surprise avec un grand plaisir" Dit il en l'attirant à lui. Néanmoins la jeune femme se reculait, séparant leur étreinte pour farfouiller dans son sac. Ciaràn la suivit du regard d'un air perplexe avant qu'elle ne le rejoigne finalement. Le beau brun glissait alors son bras dans son dos, découvrant avec un véritable plaisir les images de l'échographie. "Oh ... Mon bébé ... Je suis un peu déçu de ne pas avoir été présent. Mais je suis vraiment heureux de cette surprise. J'aurai pas pu rêver mieux ... J'ai hâte de le voir, la prochaine écho a lieux quand ? Je refuse d'en louper. Pas une seule !!" Dit il en souriant doucement avant de regarder Eden dans les yeux. Devant son sourire ému, Ciaràn fronçait les sourcils. "Quoi ?! Pourquoi tu me regardes comme ça ?!" Demandait il curieusement. La jeune femme se contentait de répondre "Rien" et de prétexter d'aller se changer. Ciaràn restait un petit moment dans la chambre, seul, avant d'aller dans la cuisine se servir un bon verre de jus de fruit fraichement pressé. Lorsqu'il se retournait, il découvrit la belle brune portant un très joli t-shirt de grossesse. Il souriait doucement en buvant son jus. Encore fatigué du voyage, Ciaràn baillait avant de frotter ses yeux "Je suis tellement crevé que je vois double. Je vois deux bébés sur ton bandeau" Dit il en riant avant de regarder à nouveau "Ah non... Je vois vraiment deux bébés." Dit il en souriant, posant un regard amoureux sur Eden qui souriait de toutes ses dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:07

J’avais dormis pendant tout le trajet en avion entre Toronto et notre lieu de voyage de noce, en Nouvelle-Zélande. Je m’étais seulement réveillé au moment de l’atterrissage pour prendre un taxi qui nous emmena en bord de mer. Je découvris alors un bungalow en bord de mer, pile poil ce don je rêvais. Ciaràn avait le chic pour connaître mes rêves et réussir à les réaliser. J’étais tellement contente d’être désormais mariée avec lui et pas avec Ethan. Et dire que sans mon activité bénévole, je n’aurais peut-être jamais rencontré le jeune homme… Cela ne voulait pas pour autant dire que je serais marié à Ethan parce qu’il aurait fini par me tromper, j’en étais persuadé. Je ne pus m’empêcher de rire quand il ajouta qu’il faisait toujours de très bons choix et que c’était pour cela qu’il m’avait épousé. Je me retins de lui répondre, encore un peu dans les nuages pour trouver la bonne répartie. Et puis, je sentis rapidement les mains de mon époux glisser dans mon dos avant qu’il ne vienne m’embrasser. Je ne pourrais jamais m’en passer de ces baisers. Je lui proposais alors de lui donner sa dernière surprise et il parut étonné que je lui en réserve encore une. Si seulement il savait… Il fut déçu de ne pas avoir pu être avec moi pour la première échographie, ce que je pouvais comprendre facilement. Mais il avait raison, il pourra m’accompagner aux autres sans aucun problème. Il regarda les photos tout en me demandant quand allait avoir lieu la prochaine et je pris le temps de la réflexion. « Il y en a une dans un mois et demi. Tu seras bien entendu le bienvenu. Les photos que tu vois datent de ma toute première échographie, à trois semaines de grossesse. Elle n’était pas obligatoire mais je me disais que tu voudrais peut-être voir par toi-même. » Le prochaine était par contre obligatoire et correspondait à ma première échographie. Nous ne pourrions pas encore connaître le sexe des bébés. D’ailleurs, Ciaràn ne sembla même pas remarquer que sur l’une des photos, il y en avait deux des bébés mais je ne pouvais pas lui en vouloir. Il était fatigué alors je pouvais le comprendre. Il me demanda alors ce que j’avais et je répondis simplement "rien", gardant l’effet de surprise pour ma deuxième partie de la surprise. J’ajoutais que je devais aller me changer et je laissais donc Ciaràn seul pour aller dans la salle de bain passer un t-shirt noir. Sur ce dernier, il y avait quatre petits pieds de bébé en blanc. Je revins auprès de mon aimé qui se trouvait dans la cuisine et qui buvait un jus de fruit. Il remarqua rapidement mon t-shirt et s’amusa du fait qu’il voyait double. Cela me fit bien rire alors que je me glissais entre ses bras. « Et dans un peu moins de neuf mois, tu verras toujours double… » J’espérais qu’il allait comprendre ce que je voulais sous-entendre et pour que cela soit bien claire, je pris la photo de l’échographie où l’on voyait les deux bébés. Je croisais maintenant les doigts pour qu’il ne me fasse pas un malaise. Parce que nous avions parlé d’avoir un enfant mais l’idée d’avoir des jumeaux ne nous avait jamais effleuré l’esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:07

Le voyage fut relativement long. En vérité, Ciaràn n'aimait pas trop l'avion. A force d'entendre tous les crashs qu'il pouvait y avoir pour divers problèmes, il n'était plus si confiant qu'autre fois, bien qu'i continue à prétexter qu'il faut bien mourir de quelque chose ... Mourir de quelque chose, mais surement pas en s'écrasant au sol sans aucune possibilité de survie, ou alors très mince. Si Eden s'était assouplie pendant le vol, Ciaràn lui était resté parfaitement éveillé. L'altitude lui faisait mal à l'épaule, pas encore tout à fait guérie. Pour le coup, il n'avait pas pensé à cela. Mais la douleurs restait supportable bien que lancinante. Arrivés sur la terre ferme, Ciaràn avait définitivement besoin d'un bon café pour tenir le coup. Parce que oui, ils avaient beaucoup de choses à découvrir ici et il comptait bien faire un tour sur le marché en ville, et découvrir les paysages en même temps que les coutumes. L'échographie du bébé toujours dans sa main, Ciaràn la regardait en souriant, touché par cette image dont il ne distinguait presque rien, pour ne pas dire rien du tout. Dévorant une banane au passage, le beau brun découvrit alors la jolie brune arborant un très joli t-shirt, laissant apercevoir quelques rondeurs de futures maman, qu'il n'avaient jusqu'alors pas encore vues. Elle était belle. Rayonnante. Il ne pouvait dire si c'était le mariage ou la grossesse, mais elle était parfaite. Le jeune homme en profitait pour la charrier, sur son t-Shirt. Sans doute s'était elle trompée. Mais face à sa réponse, Ciaràn restait perplexe. "Toujours double ... ?! Mais pourq..." Le jeune homme se stoppait littéralement, faisant des allers retour entre le visage d'Eden et son t-shirt. Deuxième surprise ... " Non de dieu ! On va avoir des jumeaux !" Lançait il en comprenant enfin. Il posait alors sa tasse, pour courir vers Eden qui riait déjà, les yeux brillants d'émotion "On va avoir des jumeaux ?! Vraiment ?! Oh merde ! Bordel de merde !" Lançait il fou de joie, si bien qu'il décolait Eden du sol en l'embrassant longuement "Tu sais que c'était mon rêve ?! Mais tu as fais quelque chose ?! Tu as pris un traitement ou c'est le pur fruit du hasard ?! Bon sang... On va avoir deux bébés ... Eden tu n'imagines pas comme je suis fou de toi" Lançait il en tenant son visage entre ses mains, plus ému que jamais, posant son front contre le sien. Il avait du mal à réaliser. Deux bébés. Leurs bébés. Il allait devenir papa et réaliser l'un de ses rêves. "Quelqu'un le sait, hormis moi ?!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:07

J’avais hâte de voir la tête que Ciaràn allait faire quand il allait comprendre que nous allions avoir des jumeaux. Je revins d’ailleurs rapidement près de mon époux avec le fameux t-shirt que j’avais fait faire dans le plus grand secret et qui arborait fièrement deux paires de petits pieds de bébé. Ciaràn ne comprit pas de prime abord le message caché et il crut voir double. Quand je lui annonçais que ça allait continuer, je ne pus que rire face à ce qu’il ajouta et face également à son temps de réaction. Quand enfin il comprit que nous allions avoir des jumeaux, je ne pus m’empêcher de rire alors qu’il se précipitait vers moi. Il était littéralement fou de joie et me souleva carrément du sol en m’embrassant. Je glissais mes bras autour de ses épaules, riant toujours. Quand il me reposa au sol, je hochais simplement la tête en souriant. « Et oui, des jumeaux. » Il avait quand même du mal à s’en rendre compte j’avais l’impression car il n‘arrêtais pas de répéter la même chose, me faisant rire. « Et non, tu ne rêves pas. Je n’ai rien fait de spécial, c’est arrivé, c’est tout. » Je fermais les yeux en souriant quand il glissa ses mains de part et d’autres de mon visage, posant son front contre le mien. Je fis une moue moqueuse quand il me demanda s’il était le seul à savoir. « Bien sûr gros bêta. Personne ne savait pour ma grossesse alors personne ne sait que ce sont des jumeaux à part toi. » Nous étions tous deux dans la confidence et je ne savais pas comment annoncer la nouvelle à mes parents. Mais maintenant que Ciaràn était au courant, nous allions pouvoir en discuter tous les deux et trouver la façon parfaite de l’annoncer à nos proches. Je posais ma tête contre l’épaule de mon époux, le serrant contre moi, heureuse de sa réaction. Beaucoup d’hommes auraient eu peur en apprenant qu’ils allaient devenir père de jumeaux mais pas Ciaràn. En même temps, si c’était son rêve d’avoir des jumeaux, cela était compréhensible. Me redressant, je déposais un bref baiser sur les lèvres du jeune homme. « Alors, dis-moi, tu veux faire quoi aujourd’hui ? » Il y avait tellement de chose à faire que je ne savais pas par quoi commencer et j’espérais que Ciaràn avait des envies sinon, on était mal barré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:07

Des jumeaux, Ciaràn en avait rêvé et désormais il pouvait frôler ce rêve du bout des doigts. Deux petits morceaux de rêve qu'il tiendrait rapidement dans ses bras. Ciaràn avait déjà des idées de prénoms qui lui fusaient en tête, mais il estimait que c'était encore un peu tôt pour en parler. Lui qui avait prévu quelques visites à sensations, il allait devoir les remplacer par quelque chose de plus soft. Le jeune homme souriait doucement et enlaçait sa jolie brune, toujours fou de joie. "Eh bien sans doute que j'ai des spermatozoïdes bien costauds ! " Lançait il en riant doucement. Bien sûr qu'il plaisantait. Son sourire trahissait son bonheur. "Tu n'imagines pas combien tu me rends heureux Eden ... Je suis sur que ce seront deux parfaits bénévoles au refuge." Dit il en riant doucement, déposant un long baiser sur ses lèvres douces. "Tes parents seront fous de joie ... Ton père aura une bonne raison de plus à m'apprécier" Dit il en souriant doucement. Il caressait doucement les courbes de la jeune femme qu'il allait apprécier de plus en plus chaque jour. Réfléchissant à la question d'Eden, il avait bien envie de lui proposer d'aller se reposer quelques heures, mais il s'en ravisait. Il la regardait en souriant "On pourrait aller faire un tour sur le marché. Il n'est pas bien loin et il est très coloré !" Dit il en souriant. Malgré sa fatigue il avait très envie de découvrir la beauté de ce pays qu'ils convoitaient tous les deux depuis longtemps. Tout en marchant, le jeune homme souriait doucement "Concernant ton travail, tu comptes faire quoi ?!" Demandait il en souriant doucement Il savait que la jeune femme ne retournerait pas au tribunal. Mais il se demandait ce qu'elle pourrait bien faire de son temps. Sans doute aider le refuge. Il ma voyait parfaitement dans le social. Elle était tellement tournée ves les gens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com

Admin

avatar


Messages : 256
Date d'inscription : 19/01/2017

MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden) Dim 25 Juin - 22:07

J’étais tellement contente de la réaction de Ciaràn. Je ne savais pas qu’avoir des jumeaux était son rêve mais j’étais ravie qu’il réagisse de cette façon. Je n’avais pas fait spécialement de chose pour avoir des jumeaux mais je savais qu’il y en avait dans ma famille biologique alors ce ne m’étonnait qu’à moitié de tomber enceinte de jumeaux. Je ne pus m’empêcher de rire quand il ajouta que ses spermatozoïdes étaient costauds avant de le pousser légèrement du poing sur l’épaule. Je ne pus m’empêcher de sourire en l’entendant parler. « Toi aussi tu me rends heureuse. Terriblement heureuse même. Je t’aime tellement Ciaràn. » Je partis d’un grand éclat de rire quand il ajouta que mon père aurait une raison de plus de l’apprécier. Quelle que soit la raison, mon père en aurait toujours une bonne pour apprécier le jeune homme. Même quand nous étions séparés après que je me sois prise une balle, il avait réussi à prendre la défense de Ciaràn. Alors désormais, il y avait de fortes chances pour que mon père soit plutôt du côté de Ciaràn que du mien. Mais cela ne me dérangeait pas, j’étais contente que mon père apprécie le jeune homme qui était désormais mon mari. Je ne me souvenais que trop bien de sa tête quand je lui avais présenté Ethan. « Mon père n’a besoin d’aucune raison pour t’apprécier et te défendre, rappelle toi. » Par la suite, on décida de partir jusqu’au marché. J’étais certainement aussi curieuse que le jeune homme de découvrir cet endroit qui me faisait rêver depuis bien des années maintenant. Savoir que Ciaràn m’en avait fait la surprise n’avait pas de prix. Je l’aimais cet homme, plus qu’hier et certainement moins que demain. Il avait toujours une façon de faire qui me faisait tomber amoureuse de lui un peu plus chaque jour, même quand je pensais que c’était impossible. En chemin, il me demanda ce que je comptais faire pour mon métier et je soupirais légèrement. « Bonne question… Je ne sais pas trop. Une chose est sûre par contre, je ne pourrais pas retourner au tribunal. » Pas alors que j’avais été blessée là-bas et que j’avais failli y perdre l’homme de ma vie. J’étais traumatisé de cet endroit. Il faudra que je me penche là-dessus sérieusement en rentrant de notre voyage de noce et je savais que je pourrais compter sur l’aide de mon époux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test-soko.forumactif.com



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Marry me, today and everyday (ft Eden)

Revenir en haut Aller en bas
Marry me, today and everyday (ft Eden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [RPG] FFJ: it's my birthday today!
» Nouvelles figurines EDEN
» [Overture d'un commerce] L'Etal d'Eden
» Eden
» Eden - Erreur sur la carte du Green Mamushi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum test Soko :: Votre 1ère catégorie :: Sauvetage All we Do-
Sauter vers: